La startup de la robotique Anki ferme après avoir englouti près de 200 millions de dollars,
Et licenciera près de 200 employés

Le , par Stan Adkens

133PARTAGES

13  0 
Anki, la startup de San Francisco, a animé des petits jouets domestiques avec son intelligence artificielle et d'autres technologies de pointe depuis quelques années. La startup a revendiqué des ventes importantes de plus de six millions de ses appareils seulement en août dernier, et des revenus qui ont approché les 100 millions de dollars pour ses activités de 2017 annoncés l’an dernier en attendant de battre ce chiffre l’année suivante. Toutefois, ces revenus à trois chiffres qui sont souvent considérés comme une marque de succès pour une jeune startup technologique n’ont pas suffi à empêcher la fermeture des portes d’Anki.

La fermeture d’Anki intervient alors que la société a procédé à une nouvelle ronde de levée de fonds qui a échoué et qu'elle a eu du mal à trouver du financement additionnel. En effet, bien que la startup ait levé 200 millions de dollars au cours de ses neuf années d'existence auprès de Index Ventures, Two Sigma Ventures, J.P. Morgan, Andreessen Horowitz et autres investisseurs, elle a déclaré qu'elle aurait eu besoin d'un « financement important » pour s'aligner sur sa « feuille de route des produits à long terme ».


Anki a lancé plusieurs produits de consommation imprégnés d’intelligence artificielle, dont son jeu de course automobile Overdrive et des robots grand public connus sous les noms de Vector et Cozmo. Cozmo est un robot jouet qui a fait appel à la recherche en intelligence artificielle de la startup et à l'équipe d'animateurs de Pixar et Dreamworks. Mais malgré la nouveauté et la sophistication apportées par l’équipe, les robots ont connu une lente adoption probablement due à des prix de lancement relativement élevés (180 dollars). Ceci aurait été également le cas pour Vector, un autre robot d’Anki avec un prix de lancement de 249 dollars. Toutefois, Anki a prétendu avoir vendu 6,5 millions d'appareils au total et 1,5 million de robots seulement en août dernier.

La startup Anki a été fondée par Mark Palatucci, Sofman et Hanns Tappeiner en 2010 avec la mission d' « intégrer l'intelligence artificielle et la robotique dans la vie quotidienne des utilisateurs ». Elle a fait parler d’elle il y a six ans avec son jeu de voitures commandé par smartphone Anki Drive (ou Anki Overdrive). Anki Overdrive a été lancé en 2013 lorsqu’Apple a invité la startup à monter sur scène à la WorldWide Development Conference. Anki Overdrive est un système de voitures de course à intelligence artificielle. Anki devint plus tard un partenaire commercial d'Apple et introduisit plusieurs accessoires Overdrive, dont une série avec la marque Hot Wheels.

Malgré l'approbation d'Apple et un soutien important dans le monde de la technologie, avec des investisseurs de capital-risque dont Marc Andreessen d'Andreessen Horowitz et Danny Rimer d'Index Ventures, ainsi que de JPMorgan Chase l'entreprise est en train de fermer ses portes. La startup a confirmé sa fermeture dans une déclaration à un site Web, disant qu'elle faisait de son mieux pour s'occuper des employés et de leurs familles :

« En dépit de nos succès passés, nous avons suivi toutes les voies financières pour financer le développement de nos futurs produits et développer nos plateformes ». « Une opération financière importante à un stade tardif a échoué avec un investisseur stratégique et nous n'avons pas été en mesure de parvenir à un accord. Nous faisons de notre mieux pour prendre soin de chaque employé et de sa famille, et notre équipe de direction continue d'explorer toutes les options disponibles », a-t-elle ajouté.

Anki a décidé de licencier tout son personnel de près de 200 personnes le mercredi. La nouvelle aurait été annoncée au personnel par le PDG d'Anki, Brois Sofman, lors d'une réunion générale le lundi. Selon des personnes proches de l’affaire, 200 employés recevraient une indemnité de départ d’une semaine. Les employés avaient été informés quelques jours plus tôt par le PDG que l'entreprise cherchait à trouver plus d'argent après qu'une nouvelle ronde de financement eut échoué à la dernière minute, mettant en péril l'avenir de l'entreprise.

Anki n’est pas la première entreprise à échouer dans ce domaine. Elle n’a pas pu surmonter des obstacles auxquels se sont heurtées plusieurs autres sociétés qui ont choisi ce secteur non conventionnel des robots grand public.

Parmi les autres robots grand public qui ont été laissés pour compte au cours de l'année écoulée, citons Jibo, un « robot social » doté d'un assistant de conversation sur mesure conçu par Cynthia Breazeal, spécialiste en robotique du Massachusetts Institute of Technology, et Kuri, fabriqué par la startup Mayfield Robotics, soutenue par Bosch, qui développait un robot domestique plus grand et plus coûteux (700 $). Malgré de grands progrès dans l'IA et dans d'autres domaines, la technologie n'a pas encore atteint le niveau nécessaire pour des robots domestiques pratiques qui pourraient facilement être adoptés.

Vector, Jibo et Kuri étaient tous mignons et indéniablement charismatiques, mais leur échec montre peut-être qu'on ne peut pas vendre un robot domestique uniquement pour son caractère adorable. Peut-être que la machine ne devrait pas être seulement qu’un simple compagnon, mais plutôt participer au travail à la maison comme vous prendre une bière dans le réfrigérateur, plier le linge ou ramasser n'importe quel objet. Où plutôt encore la machine devrait être intelligente comme Alexa pour être un meilleur compagnon.

Source : Financial Times

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Selon vous pourquoi les entreprises de robots grand public échouent ?
Achèteriez-vous un robot juste pour son caractère adorable ?

Lire aussi

PDG de Softbank : les robots auront un QI de 10 000 dans 30 ans, l'intelligence artificielle va-t-elle vraiment surpasser les humains ?
Le premier Robot Hôtel au monde vire la moitié de son personnel robot, parce qu'ils créaient plus de travail qu'ils n'en accomplissaient
Le « Cobot », un robot qui assiste l'homme dans son travail, est de plus en plus adopté par les industriels, les emplois ne sont-ils pas menacés ?
Handle : le nouveau robot de Boston Dynamics qui saisit, déplace et empile des cartons, dédié à l'automatisation du travail dans les entrepôts

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/04/2019 à 11:00
c'est le problème des startups qui grossissent trop vite. trop de personnel, et des que le marché stagne c'est la ruine. signe d'un mauvaise gestion et d'une mauvaise vision long terme.
Avatar de Anselme45
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 30/04/2019 à 11:19
Anki a lancé plusieurs produits de consommation imprégnés d’intelligence artificielle, dont son jeu de course automobile Overdrive et des robots grand public connus sous les noms de Vector et Cozmo.
En résumé, Anki a développé des jouets qui... jouent tout seul!

Pour info, le but premier du jouet est d'être utilisé par un être humain en lui permettant de développer ses capacités (par exemple cognitives), de stimuler son imagination, etc...

Les briques LEGO font le bonheur des enfants de tout age depuis... 1932... Et ne fait pas appel à la moindre parcelle d'IA!

Anki est le parfait exemple des dérives actuelles de l'économie du numérique qui invente des gadgets sans intérêts à longueur de journée (il suffit de voir les produits IoT actuellement commercialisés pour s'en convaincre)
Avatar de Mathieu.J
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 30/04/2019 à 12:02
En résumé, Anki a développé des jouets qui... jouent tout seul!
Non.
son jeu de voitures commandé par smartphone Anki Drive (ou Anki Overdrive)
Les briques LEGO font le bonheur des enfants de tout age depuis... 1932... Et ne fait pas appel à la moindre parcelle d'IA!
Ah bon ? => Lego Mindstorms
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 30/04/2019 à 12:37
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message

Les briques LEGO font le bonheur des enfants de tout age depuis... 1932... Et ne fait pas appel à la moindre parcelle d'IA!
Quand c'est pas le carton de la boite de LEGO qui suffit à leur amusement
Avatar de pierre.E
Membre actif https://www.developpez.com
Le 30/04/2019 à 12:49
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message


Les briques LEGO font le bonheur des enfants de tout age depuis... 1932... Et ne fait pas appel à la moindre parcelle d'IA!

e)
c est la que tu vois la supériorité du chat sur les gamins une pelote de laine et hop il est content pour six mois
Avatar de Anselme45
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 30/04/2019 à 13:01
Citation Envoyé par Mathieu.J Voir le message
Non.

Ah bon ? => Lego Mindstorms
Encore raté! Dans les Lego Mindstorms, il n'y a pas d'IA !!!

C'est simplement des éléments programmables, de la bête informatique à papa... Tu sais celle où un être humain peut mettre en oeuvre son imagination, ses qualités de réflexion, s'épanouir et se féliciter d'avoir réussi quelque chose...

Il est d'ailleurs intéressant de remarquer que cette gamme n'intéresse que peu les enfants, les plus grands utilisateurs sont encore les chercheurs dans les labo qui trouvent la possibilité de faire de la robotique à faible coût...
Avatar de mh-cbon
Membre averti https://www.developpez.com
Le 30/04/2019 à 15:02
« En dépit de nos succès passés, nous avons suivi toutes les voies financières pour financer le développement de nos futurs produits et développer nos plateformes ». « Une opération financière importante à un stade tardif a échoué avec un investisseur stratégique et nous n'avons pas été en mesure de parvenir à un accord. Nous faisons de notre mieux pour prendre soin de chaque employé et de sa famille, et notre équipe de direction continue d'explorer toutes les options disponibles », a-t-elle ajouté.
tout est dit. Malgré des réussites techniques ET commerciales, les investisseurs ne veulent pas supporter la moindre défaillance dans leurs plans de retour sur investissements.

Ne pas y voir ici la simple crasse de l'avidité, c'est systémique, les dettes des uns adossant les dettes des autres, les montages financiers ne permettent plus le moindre écart de comptabilité. Qu'au passage les uns et les autres se goinfrent sur le dos de juteux contrats est d'une affligeante banalité qui n'a d'utilité que de justifier la théorie du ruissellement sélectif.
Avatar de seikida
Membre actif https://www.developpez.com
Le 30/04/2019 à 21:23
Que va t il advenir de l'API Cozmo ?

200 employes c'est un peu enorme quand meme...
Avatar de Thorna
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 02/05/2019 à 8:38
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
La startup a revendiqué [...] des revenus qui ont approché les 100 millions de dollars pour ses activités de 2017 annoncés l’an dernier [...]. Toutefois, ces revenus à trois chiffres qui sont souvent considérés comme une marque de succès pour une jeune startup technologique n’ont pas suffi à empêcher la fermeture des portes d’Anki.
Forcément, avec des revenus à 3 chiffres ne dépassant donc pas 999$, l'entreprise n'a pas pu faire autrement que couler !
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/05/2019 à 8:59
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Qu’en pensez-vous ?
C'est banal.
Statistiquement les startups font très souvent faillite.
Il me semble que la majorité des startups échouent.

Des jouets domestiques avec de l'IA ce n'est peut-être pas une bonne idée...
Peut-être que les entreprises qui développent des applications pour tablette destiné aux enfants connaissent plus de succès.
Contacter le responsable de la rubrique Systèmes embarqués

Partenaire : Hébergement Web