Les chauffeurs de Lyft apprennent qu'ils devront se reconvertir en mécaniciens
Puisqu'ils pourraient être remplacés par des robots taxis autonomes

Le , par Jonathan

26PARTAGES

6  0 
L'automatisation sème déjà la panique sur le marché de l'emploi et ceci est parfaitement compréhensible. De plus en plus d'entreprises s'y mettent et les humains se voient être remplacés dans leurs postes par des machines infatigables. C'est le cas d'Amazon qui teste l'utilisation de robots pour emballer les commandes dans ses entrepôts et il y a également quelques jours, un cadre d'une entreprise américaine, a laissé entendre aux chauffeurs de la société, qu'ils devraient se reconvertir en mécaniciens étant donné qu'ils pourraient être remplacés par des robots taxis autonomes.

L'entreprise dont il s'agit se nomme Lyft, c'est une société de réseau de transport basée à San Francisco, en Californie, opérant dans 640 villes des États-Unis et 9 villes du Canada. La société s'attend à avoir besoin de plus de conducteurs au cours de la prochaine décennie qu'elle n'en a actuellement et l'hypothèse de l'automatisation n'est pas exclue. c'est donc lors de la conférence Smart Cities à New York mardi dernier, que le chef de l'exploitation de la société, Jon McNeill, a fait cette suggestion aux chauffeurs en utilisant une métaphore. Il a comparé les conducteurs d'aujourd'hui, aux ouvriers du standard téléphonique des décennies passées.


Ces déclarations surviennent à un moment assez particulier surtout quand on sait que les conducteurs d'aujourd'hui font face à une révolution imminente de la technologie autonome. D'ailleurs, il faut rappeler que les chauffeurs du monde entier ont protesté la semaine dernière contre les débuts en bourse d'Uber et Lyft , alors qu'ils percevaient une baisse de salaire. McNeill essayait de leur faire voir ce qui selon lui, paraît être le bon côté de cette automatisation. Il voulait leur faire comprendre qu'il leur sera plus bénéfique d'avoir des compétences de mécaniciens, car non seulement ce métier recrutera d'avantage, mais aussi, il est également mieux rémunéré que leur travail actuel.

Et c'est en ces termes qu'il s'est exprimé : « À mesure que les voitures autonomes entreront en jeu, elles seront 20 fois plus utilisées qu'une voiture aujourd'hui, ce qui signifie qu'elles s'useront vingt fois plus vite, par conséquent il y aura 20 fois plus de demandes de mécaniciens et un travail de mécanicien paie un peu plus qu'un travail de conducteur ». Donc, en clair il veut qu'ils ne se fassent pas de soucis s'ils venaient à perdre leurs boulots actuels, parce qu'ils pourront toujours se reconvertir ailleurs. Belle façon de leur faire comprendre qu'ils pourraient bientôt être virés.


Etant donné que jusqu'à présent les services de conduite autonome de Lyft et même ceux de Waymo sont toujours contrôlés par des pilotes de secours embarqués, on peut donc penser qu'on est encore très loin de bientôt voir des véhicules totalement autonomes circuler dans les rues. Et par conséquent ces chauffeurs n'ont peut-être pas réellement encore de quoi s'inquiéter pour leurs emplois.

Source : Business Insider

Et vous ?

Comment interprétez-vous la suggestion faite par McNeill aux chauffeurs de la société ?
Pensez-vous qu'on soit proche de bientôt voir circuler des voitures totalement autonomes ?
Que pensez-vous de l'automatisation ?

Voir aussi :

USA : des robots remplacent les chefs cuisiniers dans un restaurant à Boston encore un domaine menacé par l'automatisation ?
Amazon teste l'utilisation de robots pour emballer les commandes dans ses entrepôts encore des milliers d'emplois menacés par l'automatisation
Le premier Robot Hôtel au monde vire la moitié de son personnel robot, parce qu'ils créaient plus de travail qu'ils n'en accomplissaient

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de walfrat
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 16/05/2019 à 14:41
20 fois ? Leur chauffeur roule donc 8 heure par semaine ?

En outre avec l'explosion de l'électronique, il faut plus qu'un peu de mécanique de nos jours. Enfin certaines fonctions électroniques embarque aussi de plus en plus d'élément pour faciliter le diagnostique.

Donc non, il n'y aura probablement pas de hausse ou peu de la demande en mécanicien.

 
Contacter le responsable de la rubrique Systèmes embarqués

Partenaire : Hébergement Web