Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un camion électrique et autonome démarre les livraisons sur la voie publique suédoise,
Une première du genre au monde

Le , par Stan Adkens

55PARTAGES

9  0 
Bien que les véhicules autonomes soient conçus pour éliminer le besoin de conducteur, la plupart des essais ont jusqu’à présent été effectués avec un conducteur de sécurité au volant qui peut prendre la relève en cas d’urgence. Mais, Einride, une startup suédoise de transport spécialisée dans les véhicules autonomes, qui a obtenu une autorisation des autorités suédoises, a commencé une phase d’essai sans chauffeur sur la voie publique en Suède. Le T-Pod d'Einride, un étonnant camion tout électrique, autonome et dépourvu de cabine et même de pare-brise, a commencé à effectuer des livraisons sur un tronçon de route publique en Suède. Einride et le client DB Schenker appellent les livraisons les premières du genre au monde.

Avec un design surprenant qui lui donne l’allure d’un réfrigérateur sur roues ou encore d’un conteneur d'expédition sur roues, le T-Pod est un véhicule autonome de niveau 4, la deuxième catégorie la plus élevée, qui peut être contrôlé à distance par un opérateur humain si nécessaire. Il est équipé de plusieurs caméras, radars et lidars. Il utilise une plateforme Nvidia Drive pour traiter les données visuelles en temps réel. Un opérateur, assis à des kilomètres de distance, peut superviser et contrôler jusqu'à 10 véhicules à la fois.


Selon Reuters, le T-Pod a obtenu l'autorisation d'effectuer de courts trajets, entre un entrepôt et un terminal, sur une voie publique dans une zone industrielle de Jonkoping, au centre de la Suède. Le T-Pod a une vitesse de pointe limitée électroniquement à 85 km/h, mais pendant cette période d'essai des premières livraisons, l'Agence suédoise des transports a limité sa vitesse à 5 km/h. Le véhicule utilise une batterie de 200 kWh qui, selon Einride, peut supporter jusqu'à 200 km avec une seule charge. Lorsqu’il est plein, le T-Pod peut peser jusqu’à 26 tonnes et n'a pas de cabine de conduite, ce qui, selon ses estimations, réduit les coûts d'exploitation du fret routier d'environ 60 % par rapport à un camion diesel avec conducteur, a rapporté Reuters.

L'autorisation d'Einride pour l'exploitation du T-Pod sur le trajet court et lent sur la voie publique est valable jusqu'à la fin de l'année 2020, et selon Robert Falck, PDG d'Einride et ancien dirigeant de Volvo, le permis de voirie publique est un jalon important. M. Falck a déclaré à Reuters que l'entreprise était en pourparlers de partenariat avec d'importants fournisseurs afin d'aider à dimensionner la production et à livrer les commandes. Il a dit également que l'entreprise n'excluait pas de futurs rapprochements avec de grands constructeurs de camions. Il a déclaré à Reuter :

« Ce permis de voirie publique est un jalon important... et c'est un pas vers la commercialisation d'une technologie autonome sur les routes ». « Étant donné que nous sommes une première entreprise de logiciels et d'exploitation, un partenariat avec une entreprise de fabrication est quelque chose que nous considérons comme un élément essentiel pour aller de l'avant », a-t-il ajouté. Le PDG espère même conclure une entente d'ici l'année prochaine.

La toute première autorisation à rouler sans conducteur accordée aux compagnies de véhicules autonomes a été faite par l’Etat de Californie. Le département des véhicules à moteur de l’État de la Californie aux Etats-Unis a annoncé, en début novembre 2018, que l’unité Waymo d’Alphabet a reçu son autorisation à rouler environ trois douzaines de véhicules d’essai sans conducteur au volant dans le comté de Santa Clara, faisant de Waymo la première entreprise à recevoir un permis de l’État de Californie pour tester des véhicules sans conducteur sur le siège avant et sans conducteur de secours, mais aussi un premier cas dans tout le domaine. Le permis de Waymo comprenait des essais de jour et de nuit dans les rues des villes, des routes rurales et des autoroutes, avec des limites de vitesse affichées pouvant aller à 105 km / h.

Reuters a rapporté également que la startup Einride, dont Marc Llistosella, l'ancien directeur des camions de Daimler Asie, fait partie des investisseurs, avait recueilli auparavant 10 millions de dollars, et est à la recherche d'investisseurs pour une nouvelle collecte de fonds de série A en cours.

Selon Reuters, les opérateurs de fret cherchent à réduire les délais de livraison, réduire les émissions de gaz et faire face à une pénurie croissante de chauffeurs. C’est pour cette raison que DB Schenker a choisi Einride plutôt que les constructeurs de camions bien établis, car le T-Pod est à cheval sur les deux plus grandes transformations du secteur : la numérisation et l'électrification, selon les déclarations de Jochen Thewes, PDG de DB Schenker. M. Thewes a déclaré :

« Nous pensons qu'Einride est le meilleur concept qui soit pour l'instant ».


Reuters a également rapporté qu’Einride a reçu d’autres commandes de nombreuses entreprises : l'épicier allemand Lidl, la société de livraison suédoise Svenska Retursystem et cinq entreprises de vente au détail classées Fortune 500. Une fois ces commandes livrées, la startup pourra réaliser son ambition d'avoir 200 véhicules en service d'ici la fin 2020.

Mais Einride ne compte pas s’arrêter là. M. Falck a indiqué que la startup demanderait l'année prochaine d'autres permis pour les routes publiques et qu'il prévoyait d'étendre ses activités aux États-Unis qu’il qualifie de point zéro des véhicules autonomes. Il a dit à ce propos :

« Le point zéro des véhicules autonomes, c'est les États-Unis. Je pense que ce sera le premier marché à l'échelle quand il s'agira de véhicules autonomes ».

L'an dernier, Einride a dévoilé un autre camion tout électrique et autonome, le T-Log. T-Log est une adaptation de T-Pod, il a les mêmes spécifications générales.

La réussite de ces essais de véhicules autonomes sans chausseurs fera progresser la technologie en la faisant passer à une étape de l’automatisation qui profitera certainement à l'industrie mondiale du fret en particulier, mais aussi au grand public grâce à la baisse des prix qui découlera d’une baisse du coût marginal de production. Mais le revers de la médaille est que des dizaines de milliards de salaires ne seront plus versés aux camionneurs.

« C'est beaucoup de transfert de richesse qui ne se fera plus entre les entreprises et les plus pauvres ; il semble que nous allons accélérer la disparité richesse/revenus », peut-on lire dans un commentaire de l’article sur un site Web.

Source : Reuters

Et vous ?

Quel commentaire faites-vous du camion autonome dépourvu de cabine de la startup Eineride ?
Pensez-vous aussi que ce genre de technologie accélérera la disparité richesse/revenus ?

Lire aussi

La Californie autorise la voiture autonome de Waymo (division Google) à rouler sans conducteur de secours, une première dans le domaine
Pays-Bas : les voitures autonomes devront obtenir un permis de conduire, pour rouler sur les routes publiques
Des voitures autonomes de Waymo attaquées à coups de pierre en Arizona, les habitants estiment qu'elles sont une menace pour la sécurité routière
« L'intelligence artificielle n'existe pas et la voiture autonome n'existera jamais », selon un expert en IA
Elon Musk déclare que Starlink, son projet de fournir d'Internet par satellites, financera sa vision de voyage, sur Mars

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sebbod
Membre actif https://www.developpez.com
Le 20/05/2019 à 14:45
Pensez-vous aussi que ce genre de technologie accélérera la disparité richesse/revenus ?
oui évidemment car une personne pourra conduire plus d'un camion.
Les gilets jaunes ne pourront pas discuter avec le chauffeur ou lui distribuer des tracts.
Les T-pod ne feront pas grève.

http://www.fntr.fr/espace-documentai...es-cles-du-trm

et ici https://www.salon-technotrans.com/le...t-en-chiffres/ il dise 420K pers. pour 300K véhicules donc 300K chauffeurs soit 300K pers. qui vont perdre leur emploi
2  0