Waymo obtient le feu vert en Californie pour prendre des passagers dans ces voitures autonomes,
Mais en se limitant à ses employés et leurs invités

Le , par Stan Adkens

46PARTAGES

4  0 
Les voitures autonomes vont révolutionner le monde de l’automobile, contribuer à maintenir notre environnement propre et faciliter la mobilité des personnes. Des entreprises investissent de plus en plus dans la conduite autonome et certaines sociétés comme Waymo, l'ancienne entreprise d'auto-conduite de Google qui est maintenant une entreprise sous Alphabet, avancent dans le processus d’expansion de leur service de robots taxis. Dans un développement significatif pour la société de véhicules autonomes d'Alphabet, Waymo a obtenu l'autorisation de transporter des passagers dans ses taxis autonomes en Californie, mais pas tout type de passagers.

La California Public Utilities Commission (CPUC) a délivré à l'entreprise un permis pour son programme pilote de véhicules autonomes. Mais le permis pour le californien Autonomous Vehicle Passenger Service ne permet pas à Waymo de faire du service de transport payant. Il permettra pour l’instant aux employés de l’entreprise « de héler nos véhicules et d'amener des invités lors des promenades dans notre territoire de South Bay ». Si vous connaissez quelqu’un chez Alphabet, vous pouvez donc vos apprêter à visiter la Silicon Valley dans une des mini-fourgonnettes autonomes de Waymo avec un opérateur de sécurité derrière le volant.


Ce permis du CPUC rapproche la société Alphabet du lancement d'un service de robots taxis en Californie, son pays d’origine. Waymo n’est pas la première entreprise de conduite autonome à participer à ce programme de l’Etat. Trois autres en ont bénéficié avant lui dont Zoox, Autox Technologies et Pony.ai. Le permis est valide pendant trois ans, mais il est distinct du programme d'essais de véhicules autonomes de la Californie. Plus de 60 entreprises ont un permis du DMV pour tester les voitures autonomes dans l'Etat. La California Department of Motor Vehicles (DMV) est l'organisme d'État qui enregistre les véhicules à moteur et les bateaux et délivre les permis de conduire dans l'État américain de Californie.

Un porte-parole de Waymo a déclaré dans un communiqué :

« Le CPUC nous permet de participer à son programme pilote, ce qui donne aux employés de Waymo la possibilité d'appeler nos véhicules et d'amener des invités lors de promenades dans notre territoire de South Bay ». « C'est la prochaine étape sur la voie de notre expansion et d'offrir à plus de Californiens des opportunités d'accéder à notre technologie d'auto-conduite, comme nous l'avons progressivement fait avec Waymo One à Metro Phoenix », a-t-il ajouté.

En effet, la filiale d’Alphabet a connu une progression dans le processus de mise en service de ses robots taxis ces derniers mois. Elle a annoncé en novembre 2018 ses premiers voyages commerciaux pour le début du mois décembre de la même année en commençant le programme avec des conducteurs de secours dans certains véhicules pour aider les clients à accéder au service. Waymo One a été effectivement lancé en décembre dernier et un rapport publié par Forbes en mai dernier est plutôt encourageant.

Cette offre commerciale a été lancée dans la ville de Phoenix et sa banlieue et inclut également les villes de Chandler, Tempe, Mesa et Gilbert. Waymo a choisi la localité, car depuis 2017, des bêta testeurs issus du grand public pouvaient y essayer le service. Par mesure de sécurité et pour rassurer les passagers qui vont essayer son premier service commercial, l’entreprise utilise un conducteur derrière le volant pour pouvoir intervenir en cas de problème. Mais Waymo a indiqué après que la présence du chauffeur humain est plus une affaire de relations publiques que de nécessité technique.

Le magazine Forbes a dit dans son rapport de mai qu’en Arizona, le nombre de personnes qui veulent se déplacer dans les voitures autonomes de Waymo dépassait déjà les mille personnes et des dizaines de milliers d'autres attendent de s’inscrire au service. Et sur les plus de 1000 inscrites au service Waymo One, des centaines de personnes utilisaient déjà les taxis autonomes de Waymo en Arizona au moment où il faisait son rapport.

Sur le plan financier, le magazine a rapporté que le projet commercial de la filiale de l’Alphabet peut générer à la longue des milliards de dollars de bénéfices, car de plus en plus de personnes s'intéressent aux voitures autonomes, ce qui pourrait représenter également un grand marché potentiel pour les activités publicitaires de Google. En effet, une étude publiée un peu plus tôt en mai par Capgemini Research Institute a rapporté qu’environ 59 % des répondants de l’étude ont déclaré être enthousiastes et pressés d’être au volant d’une voiture autonome et 52 % les attendent d’ici les cinq prochaines années. De plus, le rapport a révélé que 56 % des consommateurs ont déclaré être disposés à payer une prime pouvant aller jusqu'à 20 % de plus que leur budget actuel pour une voiture autonome.

Par ailleurs, la semaine dernière, Waymo a annoncé un partenariat limité avec Lyft sur son programme Waymo One pour ajouter 10 de ses mini-fourgonnettes autonomes à la plateforme à Phoenix. À l'époque, le PDG John Krafcik a vanté l'accord comme donnant aux deux parties « l'occasion de recueillir des commentaires précieux ».

Mais en Californie, l'entreprise n'offrira des services de transport qu’aux employés de Waymo et à leurs invités et seulement dans sa zone de service limitée de South Bay, qui comprend les quartiers de Mountain View, Sunnyvale, Los Altos, Los Altos Hills, et Palo Alto. Un porte-parole de Waymo a déclaré mardi qu'il n'y avait pas pour l’instant de calendrier pour le déploiement de son service de taxis autonomes en Californie.


En plus du permis, la CPUC a également accordé à Waymo une exemption qui permettra à l'entreprise de technologie de véhicule autonome de faire appel à une tierce partie pour sous-traiter les services d'opérateurs de sécurité. Waymo en a fait la demande le 15 février dans une lettre en disant que, bien que « l'équipe de conducteurs d'essai de l'entreprise comprendra des employés à temps plein de Waymo, l'exploitation et la mise à l'échelle d'un projet pilote significatif exigent un grand groupe de conducteurs qui sont plus efficacement engagés par les fournisseurs tiers expérimentés et spécialisés en matière de dotation en personnel ».

Toutefois, selon Waymo, les conducteurs tiers devront réussir tous les mêmes programmes de formation et être soumis aux mêmes exigences de sécurité que les conducteurs de Waymo.

Pour rappel, en octobre dernier, Waymo a été la première entreprise à obtenir l'autorisation d'exploiter des voitures autonomes, sans conducteur humain au volant, sur la voie publique en Californie. Et jusqu’à ce jour, aucune autre entreprise n'a été autorisée à effectuer des tests sans conducteur. Selon le DMV, les voitures autonomes de Waymo ont parcouru environ 2,1 millions de kilomètres sur les routes publiques de Californie en 2018, en tête des compagnies de véhicules autonomes.

Ce dernier développement marque un pas de plus vers la prise de contrôle inévitable de la technologie d’auto-conduite, mais il faut encore du temps pour convaincre les gens à s'y mettre. En effet, ces véhicules sans chauffeurs ne font pas bon ménage avec certaines personnes. Après le lancement de Waymo One, les habitants de la ville ont commencé à se plaindre auprès des responsables, inquiétés pour leur sécurité, mais aussi par de possibles pertes d’emploi dans le futur. D’autres ont eu une réaction plus agressive en attaquant des véhicules à coup de pierre, essayant de pousser les véhicules hors de route, hurlant à l’encontre des voitures pour les chasser.

Selon un sondage de l'AAA publié plus tôt cette année, 71 % des Américains sont effrayés à l'idée de rouler dans un véhicule autonome. Greg Brannon, directeur de l'ingénierie automobile et des relations avec l'industrie de l'AAA, a déclaré dans une déclaration à l'époque que « l'occasion d'interagir avec la technologie des véhicules partiellement ou entièrement autonomes aidera à lever une partie du mystère pour les consommateurs et à ouvrir la porte à une meilleure acceptation ».

Mais bien que la CPUC ait accordé ce permis à Waymo et aux trois autres entreprises avant lui, les restrictions qui n’autorisent que le transport des employés et les invités font que l’autorisation de participation au programme pilote de service aux passagers ressemble plutôt à une poursuite des essais de l’Etat.

Source: CPUC

Et vous ?

Que pensez-vous ?
Pensez-vous que les taxis sans chauffeurs sillonneront les rues bientôt ?

Lire aussi

Des centaines de personnes utilisent déjà les taxis autonomes de Waymo en Arizona, sur plus de 1000 inscrites au service Waymo One
La Californie autorise la voiture autonome de Waymo (division Google) à rouler sans conducteur de secours, une première dans le domaine
Des voitures autonomes de Waymo attaquées à coups de pierre en Arizona, les habitants estiment qu'elles sont une menace pour la sécurité routière
Waymo lance son premier service commercial de voiture sans conducteur le mois prochain, marquant un grand pas en avant pour les voitures autonomes

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/07/2019 à 11:07
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Les voitures autonomes vont révolutionner le monde de l’automobile, contribuer à maintenir notre environnement propre et faciliter la mobilité des personnes
Heu, c'est quoi le rapport entre véhicules autonomes et "maintenir l'environnement propre" ?
Véhicules autonomes, ça signifie plus d'électroniques, donc plus de déchets, de matière première non recyclables, ... Bref, ça contribue juste à détruire plus vite la planète.
3  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 05/07/2019 à 10:35
Citation Envoyé par Mike_STX Voir le message
(.../...)Concernant tous ce qui est embouteillages, la grande majorité des embouteillages est provoqué par l'action humaine, donc ça disparaîtra que lorsque le parc automobile sera majoritairement autonome. Vu qu'un renouvellement du parc prend au minimum 10 ans, on a pas fini de s'ennuyer dans les bouchons.(.../...)
source?

Non, parce-que quand même, les embouteillage, c'est avant tout une question de géométrie. Une bagnole, ça prend beaucoup de place pour transporter en moyenne 1,2 personnes. Donc ça coince quand il y en a beaucoup. Après, qu'il y aie la place pour optimiser, notamment les a-coups, je veux bien, mais on reste sur des limites géométriques. Des humains passent 2200 véhicules par heure sur des autoroutes urbaines(le cas le plus favorable, et de loin), on peut peut-être monter à 2600, voire 3000(mais ça me parait déjà gonflé), mais c'est peanuts. Sur des routes de ville standard, quand on est à 700/800 véhicules par heure, on est content, là encore, on doit pouvoir monter un peu, pas très loin des 1000, mais ça reste négligeable.

Pour référence, le viaduc de Gennevilliers était une 2*2 voies toujours engluée dans les bouchons. En 1992, pour éliminer les bouchons, on a construit un deuxième pont à coté du premier, ce qui a fait une 4*4 voies. Les premiers jours, tout le monde était content, il n'y avait plus de bouchons. Moins d'un an plus tard, c'était bouché comme avant. Le responsable? La demande induite.
When traffic-clogged highways are expanded, new drivers quickly materialize to fill them.
With 26 lanes at its widest point, the Katy Freeway in the Houston metro is the Mississippi River of car infrastructure. Its current girth, which by some measures makes it the widest freeway in North America, was the result of an expansion project that took place between 2008 and 2011 at a cost of $2.8 billion. The primary reason for this mega-project was to alleviate severe traffic congestion.

And yet, after the freeway was widened, congestion got worse.
Alors toi, tu parles d'augmenter la capacité non pas en rajoutant des voies, mais en améliorant les véhicules. Il y a peut-être à gratter de ce coté là en effet, mais le résultat sera le même : toujours plus de demande induite.

Il y a seulement 3 manières d'éviter les bouchons :
  1. habiter dans une ville en plein marasme économique
  2. prendre les transports en commun
  3. télétravailler
2  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 04/07/2019 à 10:20
Oublions les réactions de luddites qui caillassent toute nouvelle technologie. Ca a toujours existé, ça existera toujours. C'est juste du folklore. Ca ne nous indique pas dans quelle direction nous allons.

On a des véhicules qui commencent à être efficaces et surs...sur certains types de routes. certains types d'agglomération. Les 5 agglomérations en question ne sont certainement pas choisies par hasard. Conçues pour le 100% voiture, hostiles aux piétons, rues super larges, faible densité d('habitation, forte visibilité. Je n'ai aucun doute que ça va marcher dans ce genre de contexte.

Mais ce n'est pas le cas d'utilisation attendu. Le fantasme de tous ces milliardaires qui investissent là-dedans, c'est de pouvoir traverser les grandes agglomérations, sans pilote, sans bouchon. Et ça, c'est pas possible. Traverser tout court, déjà, c'est compliqué. Ils y arriveront peut-être, j'en sais rien, mais anticiper les comportements des piétons, bien plus nombreux et imprévisibles dans les grandes villes, gérer les bouchons, ne pas les empirer, ça demande du boulot, et ils n'en sont pas encore là. surtout, les véhicules autonomes peuvent être amenés à être appelés là ou ils ne sont pas - donc à rouler avec 0 passagers, augmentant de facto ne nombre de véhicules sur les routes. donc les bouchons.

Et je n'ai pas parlé du climat. Il y a plusieurs Chandler et plusieurs Gilbert, mais Tempe et Phœnix, c'est en Arizona, bref, des coins on on ne voit pas la neige bien souvent. Ca n'est pas un hasard non plus. J'attends de voir comment leurs bagnoles se comportent place de l'étoile, un jour de neige, avec manifestation. C'est le test ultime. Si ça passe ça, ça passe tout - sauf évidemment les bouchons, qui sont un problème géométrique, pas un problème technologique. La seule solution aux bouchons, c'est plus de capacité sur moins de surface. Donc des transports en communs toujours plus massifs. Les lois de la géométrie ne permettent pas d'autre solution(sauf l'hélico, très populaire au Brésil parmi les milliardaires, ce qui ne me choque pas). Et aucune technologie ne permet de contourner les lois de la géométrie(tant qu'on ne vole pas).

Dit autrement, il est inévitable que les taxis autonomes sillonnent bientôt les rues de certaines villes. Les plus grosses, les plus enneigées, on en est encore loin.
1  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 04/07/2019 à 11:30
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
(.../...)Conduire sur la neige ce n'est pas si compliqué.
Va dire ça à tous ceux qui étaient en perdition lors de la dernière tempête de neige à Montpellier. Ils étaient tellement éparpillés façon puzzle que j'ai du me garer au milieu de la rue pour emmener ma femme accoucher(et je me suis donc ajouté au paquet, même si moi, je n'étais pas en perdition).

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Il suffit d'être équipé (pneu neige), de ne jamais freiner fort ("piler", de rouler moins vite et d'augmenter les distances de sécurité.
Bon à la limite ça peut être compliqué dans les cotes quand t'as pas d'élan, parfois t'es obligé de tout redescendre en marche arrière et tu ne peux pas t'arrêter parce que tu glisses quand tu freines.
voilà : il y a des conditions de blocage, et une IA tend à freezer face à des situations de blocage. Par définition, une voiture autonome doit être autonome partout, tout le temps. D'ou la difficulté extrême que je souligne. Je ne dis pas que c'est impossible, je dis que c'est pas pour demain dans certains contextes.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Peut-être que le plus compliqué pour les voitures autonomes ce sera les routes en terre qui ne sont pas assez large pour croiser, il faut se mettre à moitié dans le talus pour passer.
je n'avais pas pensé à ça. ça peut être sportif à programmer, en effet.
1  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 05/07/2019 à 11:14
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Il y a plein de blocage qui sont du à l'homme. Comme par exemple quand une voiture s'engage parce que le feu est vert, alors qu'il n'y a pas la place pour passer l'intersection, du coup la voiture bloque l'intersection.
Si l'automobiliste respectait le code de la route il s'arrêterai au feu vert, pour éviter de tout bloquer.
Certes. Mais ça rentre dans les gains possibles dont je parle. Qui sont quand même limités. Le gros des embouteillages, c'est juste de la géométrie.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Et il y a des gens qui ont peur de s'engager, donc ça peu ralentir les ronds points par exemple, et il y a aussi des gens qui violent les règles...
Violer les règles, des fois, ça fluidifie le traffic. J'ai parlé de la limite - mesurée en vrai - de 2200 véhicules par heure sur une autoroute urbaine. La théorie, si tout le monde conduit "comme il faut", c'est 2020. 180 de moins par heure. L'agressivité des conducteurs améliore la fluidité, dans ce contexte.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
En fait le premier truc c'est de décaler ses heures de travail, il ne faut jamais partir en même temps que tout le monde. (il ne faut pas manger à midi non plus, à 13h c'est plus fluide )
Parfois des routes sont pleines à 6h50 alors qu'à 6h30 et à 7h10 elles sont quasi vide.
Il y a aussi ce genre de situation aux alentours de 9h00.
oui, bien sur. Va dire ça à mes voisins du dessus qui perdent une partie de leur salaire si ils ont une minute de retard(et ils sont au SMIC). Après, il y a des situations extrêmes : ici à Montpellier, entre les étudiants, les hôpitaux, les touristes, il y a des bouchons une bonne partie de la journée. Mon bureau donne sur l'avenue de la mer, ce n'est presque jamais fluide. certes c'est pire en heure de pointe, mais ça n'est pas forcément génial pendant la journée(sauf avant 7h30, mais là, il faut rentrer à 16h, et il y a déjà des bouchons...)

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Pour les transports en commun ça dépend, les bus peuvent se retrouver bloquer dans les bouchons.
Une voie pour les voitures, en ville, même poussée avec des optimisations, ça fait 1000 véhicules par minutes (hypothèse haute), soit 1200 personnes par heure. Une voie de bus réservée, comme le TvM, qui peut avoir une fréquence c'un véhicule de 80 places toutes les 3 minutes(80 places qui seront prises d'assaut en heure de pointe, on ne parle pas des heures creuses), ça fait 1600 personnes par heure. Le tramway T1 de Montpellier, a 70 places assises - mais 288 de capacité totale - et peut tourner jusqu'à un tous les 4 minutes. En en gros, il prends la place d'une file. Pour un maximum théorique de 4320 personnes par heure. En vrai, on doit plus être vers 2500-3000, ce qui est toujours beaucoup plus que des voitures autonomes qui seront parfois vides(le temps d'aller chercher le nouveau client), et souvent avec une seule personne à bord. Et du n'en fera pas passer plus de 1000 par heure et par file en zone urbaine.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Mais ouais ça fait chier que les entreprises se concentrent dans les grandes villes, alors qu'il y a plein d'avantage à s'en éloigner...
Sauf que la concentration est attractive, spécialement pour les services ; la main d'œuvre est concentrée, les clients sont concentrés, les fournisseurs sont concentrés, les universités sont concentrées, le pouvoir politique est concentré. Ce n'est pas juste par flatterie d'égo que la concentration de l'économie vers les grandes villes a lieu, partout dans le monde.
1  0 
Avatar de Mike_STX
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 05/07/2019 à 11:22
Code : Sélectionner tout
source?
2 sources assez simple d'accès que j'utilise pour expliquer le phénomène des bouchons :
-

- https://www.franceinter.fr/emissions...2-fevrier-2018

Mais de ce que je comprends, on a un avis assez similaire sur la question : déjà là ou je suis d'accord, c'est dans 95% des cas de bouchons, augmenter le nombre de voie de circulation est inutile, voir détériore encore plus la situation.
Là où le véhicule autonome va avoir un vrai impact sur les embouteillages, c'est sur l'effet accordéon (ou les a-coups que tu cites). En effet, cette effet dépend principalement de 2 facteurs liés : la vitesse des véhicules & la distance entre chaque véhicule.
Il existe un rapport mathématique détaillé par l'association de sécurité routière entre la vitesse du véhicule et la distance entre les véhicules. Si ce rapport mathématique est respecté, alors le risque d'embouteillage est limité car l'effet d'accordéon n'existe pas. Par contre, là ou ça pose problème, c'est si il y a des différences de vitesse entre véhicule, l'effet accordéon est immédiatement visible : Plus la vitesse est élevé, plus la distance avec le véhicule de devant doit être grande, or cette distance n'est presque jamais respecté dans la réalité, et pour peu que l'automobiliste ne puisse pas se déporter pour doubler l'automobiliste de devant qui roule plus lentement, alors il freine, et c'est le début de l'effet accordéon.

Pour contrer cette effet, il existe 2 méthodes : réduire la vitesse, c'est pour cela que lors des grands départs, il est souvent demandé de rouler à 110 km/h plutôt qu'à 130 km/h, pour uniformiser la vitesse des véhicules, et réduire de facto la distance entre les véhicules pour atteindre le rapport mathématique. La 2ème méthode, impossible à mettre en oeuvre, est de demander de respecter les distance entre les véhicules. Mais c'est très dur car cette distance change tous les temps selon la vitesse des autres automobilistes.

Là où le véhicule autonome va réduire grandement cette effet accordéon, c'est qu'il sera beaucoup plus facile d'uniformiser la vitesse des véhicules et de régler la distance avec les autres, car c'est calculer par la machine. Surtout si les véhicules communiquent entre eux. Egalement, la valeur de distance théorique va se réduire car le véhicule autonome a de meilleur réflexe que l'Homme.

Et après, mais ça c'est mon avis personnel et non mathématique, je pense que la généralisation des véhicules autonomes signera la fin du véhicule personnel au profit de la mobilité partagé, et réduira donc le nombre de véhicule roulant sur nos routes
1  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/07/2019 à 13:35
Citation Envoyé par Mike_STX Voir le message
Là ou je vois que ça peut aider l'écologie, c'est que le véhicules autonomes signera (je l'espère) la fin du véhicule personnel au profit de la mobilité partagé.
Je vois bien un monde ou les véhicles n'appartiennent qu'à Uber, ou Renault, et non pas à Monsieur Dupont, et il se feront de l'argent non pas en vendant des véhicules, mais en vendant de la mobilité. Si cela arrive, alors forcément, on aura beaucoup moins de personne seul au volant.

Aujourd'hui, un véhicule "dort" 95% du temps, si on réduit ce temps avec le véhicules autonomes, cela signifie que les ressources utilisées pour construire ce véhicule seront mieux utilisé

C'est une vision optimiste, certes, mais ça aurait un vrai impact sur l'environnement pour le coup
Ouais, faut vraiment être optimiste pour y voir un plus, mais bon, pourquoi pas.
1  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 05/07/2019 à 13:57
Citation Envoyé par Mike_STX Voir le message
(.../...)
Tout ça, c'est bien ce que j'avais pris en compte quand je parlais d'augmenter marginalement la capacité des routes. Parce-que l'effet d'accordéon(seulement sur autoroute, d'ailleurs), ne se produit que quand la densité est déjà très forte. Même super coordonnées entre elles, les voitures doivent quand même avoir la place physique de passer.

Et comme on augmente la capacité de la route, on augmente le nombre de gens qui veulent aller dessus ==> effet d'induction ==> Bouchons quand même, parce-qu'à nouveau la demande dépasse la capacité.

Citation Envoyé par Mike_STX Voir le message
Et après, mais ça c'est mon avis personnel et non mathématique, je pense que la généralisation des véhicules autonomes signera la fin du véhicule personnel au profit de la mobilité partagé, et réduira donc le nombre de véhicule roulant sur nos routes
Ben non. ça peut réduire le nombre total de véhicules, mais les véhicules autonomes vont tous se rendre au concert à l'heure du début, puis aller ailleurs(à vide) pour faire d'autres courses, puis quand le concert sera fini, vont aller (à vide) vers la salle de concert pour ramener les gens chez eux. donc le nombre de passagers par voiture va baisser. En comptant que le nombre de déplacements va rester stable, comme le nombre moyen de passagers baisser, alors il faut plus de voyages pour réaliser le même nombre de transports.

100% des déplacements que fait mon véhicule personnel se font dans des direction utiles, avec au moins moi(ou mon beau-père) au volant. Le véhicule autonome, il peut faire des kilomètres pour aller te servir. Donc plus de place sur les routes occupées par les véhicules.

Après, il y a un autre effet, difficile à anticiper : le parking. don le besoin ne va pas forcément être réduit, mais va complètement changer de nature. Et ça me parait assez chaotique à anticiper.
1  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/07/2019 à 11:21
ce sera viable si on a des routes dédie a ca. tant qu'il y aura des automobiliste classique, des motos, voir des pietons, il y aura des problèmes.

j’attends ça avec impatience. pouvoir faire autre chose que regarder la route. génial
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/07/2019 à 11:44
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
Va dire ça à tous ceux qui étaient en perdition lors de la dernière tempête de neige à Montpellier.
Dans plein de villes de France dès qu'il tombe 1 cm de neige c'est le chaos.
Les gens ne sont pas équipé et ne sont pas habitué, ils ne savent pas comment conduire sur la neige... (ils essaient parfois de freiner fort...)
Il y a des villes qui se retrouvent bloqué quasiment chaque année.

Mais je pense qu'une voiture autonome galérera moins qu'un parisien.
Ok, on ne voit plus le marquage au sol et ça glisse, mais c'est pas insurmontable non plus.
La voiture va dire "j'ai regardé la météo, demain il risque d'y avoir de la neige, si je n'ai pas de pneu hivers je ne roule pas", alors que les gens testeraient...

Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
je n'avais pas pensé à ça. ça peut être sportif à programmer, en effet.
Les voitures autonomes vont être super forte en marche arrière, ça pourra aider.
0  0 
Contacter le responsable de la rubrique Systèmes embarqués

Partenaire : Hébergement Web