Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Boeing fait face à une amende de 3,9 millions de dollars pour avoir installé des pièces défectueuses sur des avions 737,
L'avionneur travaille avec ses clients pour régler le problème

Le , par Stan Adkens

40PARTAGES

6  0 
L’agence gouvernementale de réglementation de l'aviation civile aux États-Unis FAA veut imposer une amende de 3,9 millions de dollars à l’avionneur Boeing, disant vendredi que la compagnie a installé des pièces d'aile sur 133 avions 737 alors qu'elle savait que les pièces étaient défectueuses, a rapporté le site Web The Hill. Boeing a déclaré, à son tour le même jour, que tous les avions concernés en service ont été inspectés et sont en train d’être réparés. Un porte-parole a déclaré que l'entreprise n'a connaissance d'aucun incident impliquant les pièces en question.

La FAA a annoncé la pénalité proposée lors d’un communiqué presse, alléguant que Boeing ne surveillait pas suffisamment ses fournisseurs pour s'assurer qu'ils respectaient son système d'assurance de la qualité, décision qui a entraîné l'installation de pièces affaiblies situées sur les ailes des jets et qui ont aidé au décollage et à l'atterrissage, selon le site Web. Le régulateur a également déclaré que Boeing avait été mis au courant des problèmes par les fournisseurs, mais malgré cela, l’avionneur a soumis à la certification de la FAA les avions à réaction qui n’étaient en état de navigabilité.


« Boeing a sciemment soumis l'avion à la certification de navigabilité finale de la FAA après avoir déterminé que les pièces ne pouvaient pas être utilisées en raison d'un essai de résistance à la rupture », a déclaré la FAA.

La FAA allègue qu'entre le 16 août 2018 et le 9 octobre 2018, Boeing a certifié 48 avions équipés de rails de becs de bord d'attaque potentiellement défectueux. Selon la FAA, 85 autres avions à réaction potentiellement touchés par la défaillance ont été certifiés entre le 10 octobre 2018 et le 2 mai 2019.

The Hill a rapporté que l’avionneur a maintenant 30 jours pour répondre aux allégations de la FAA et à la proposition d’une amende civile de 3 916 871 dollars, et Boeing peut contester les allégations. L'organisme de réglementation négocie souvent pour réduire les pénalités, en particulier si les sociétés acceptent de prendre des mesures pour régler le problème à l'étude.

La FAA n'a pas identifié le modèle du 737 impliqué, mais le porte-parole de Boeing, Paul Bergman, a déclaré que l'affaire concernait à la fois les jets 737 Max et 737 Next Generation, qui sont fabriqués dans son usine à Renton. Le constructeur de l'avion a déclaré dans un courriel qu'il était au courant des allégations de la FAA et qu'il travaillait en étroite collaboration avec ses clients pour régler ce problème. Et qu’aucun avion actuellement en service n'a de pièces défectueuses, selon la compagnie.

« Nous travaillons en étroite collaboration avec nos clients pour prendre les mesures correctives qui s'imposent », a déclaré le porte-parole Charles Bickers à The Hill. « La sécurité et la qualité sont les priorités absolues de Boeing, et Boeing a apporté un certain nombre de changements importants à son organisation et à ses processus au cours des derniers mois, qui renforceront et amélioreront cet engagement », a déclaré Boeing.


Cette amende intervient alors que le 737 Max de Boeing a été au centre de nombreux problèmes cette année. Un rapport du NTSB est venu confirmer, en septembre dernier, que les crashs du vol Lion Air 610, en octobre 2018, et du vol 302 d’Ethiopian Airlines, en mars 2019, qui ont tué 346 personnes, sont dus à une fonctionnalité du 737 MAX de Boeing conçue à l’origine pour éviter les décrochages. Dans les deux cas, le système automatisé de stabilisation en vol des 737 MAX, qui se sont écrasés, s’est activé en réponse à une lecture erronée provenant d’un capteur d’angle d’attaque (AOA) défectueux. Les pilotes se sont battus pour reprendre le contrôle de l’avion à un système qui provoquait et accentuait le décrochage soudain et imprévisible de l’appareil, mais ils n’y sont pas parvenus.

Des rapports ont, depuis lors, fait état que Boeing était au courant des problèmes qui ont conduit aux accidents mortels. Un rapport d’octobre dernier disait que des messages échangés en 2016 entre deux employés de Boeing – Mark A. Forkner, alors pilote technique en chef du Boeing 737, et Patrik Gustavsson, un pilote technique –, au cours d’une discussion, auraient qualifié le problème du « MCAS » de flagrant. Depuis bientôt 9 mois les jets 737 Max de Boeing sont cloués au sol. L’avionneur continue ses efforts pour permettre la levée de l’interdiction de vol.

Selon la FAA, les pièces défectueuses en question, qui étaient fournies par des sous-traitants, ont été affaiblies au cours d'un processus d'ajout d'un revêtement de cadmium-titane.

M. Bergman a dit que tous les 737 Next Generation affectés ont déjà été réinstallés avec de nouvelle pièce. « De plus, nous veillerons à ce que toutes les inspections et tous les remplacements de pièces nécessaires soient effectués sur les 737 Max avant leur remise en service », a déclaré M. Bergman dans un courriel.

Selon Bloomberg BNN, la société a accepté de payer une amende de 12 millions de dollars américains, en 2015, et de prendre des mesures pour améliorer ses méthodes internes de conformité afin de régler plusieurs cas faisant l'objet d'une enquête du régulateur américain. La FAA avait accusé Boeing d'avoir été trop lent à produire les dispositifs de sécurité des réservoirs de carburant commandés par le gouvernement. Dans un deuxième cas, l’agence a allégué que l’entreprise n'avait pas réussi à maintenir le contrôle de la qualité et qu'elle avait permis l'utilisation d'attaches non autorisées sur ses 777 appareils.

L’avionneur, qui supporte déjà une lourde facture due aux 737 Max au sol depuis plusieurs mois, aux coûts de maintenance des appareils cloués au sol, à la baisse de cadence dans sa production mensuelle, aux pénalités pour retard de livraison, à la mise à jour du système MCAS, aux dédommagements versés aux familles et proches des victimes, etc., devrait payer cette amende, même si 3,9 millions de dollars n’est rien pour une compagnie comme Boeing.

Sources : The Hill

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Que pensez-vous de cette nouvelle révélation de défaillance sur des avions de Boeing ?
Quel commentaire faites-vous du montant de l’amende imposée par la FAA à Boeing ?

Lire aussi

Des messages texte montrent que des employés de Boeing étaient au courant en 2016 des problèmes qui ont conduit aux accidents mortels du 737 Max, liés au MCAS
Boeing aurait délibérément bloqué le déploiement de mises à jour de sécurité destinées au 737 MAX, avant les deux crashs mortels pour réduire les couts, selon un dénonciateur interne
Le NTSB estime que Boeing devrait construire de meilleurs 737 pour les pilotes, sachant qu'ils doivent travailler avec des ordinateurs qui gèrent une grande partie du travail dans le cockpit
Boeing 737 MAX, pourquoi une mise à jour logicielle ne peut pas compenser son défaut de conception, Gregory Travis suggère une révision du design

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de SofEvans
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/12/2019 à 1:46
Citation Envoyé par ShigruM Voir le message
Je trouve l'affaire Boeing bien mieux maîtrisé que l'affaire Volkswagen a la justice al'a condamné a de grosses amende mais a tout fait pour que sa fasse le moins de bruit et que sa aille plus vite.

Aujourd'hui qui veux acheter une Volkswagen ? tous le monde
Qui veux monter dans un Boeing 737 ? personne.
OOouuuaaiiiis, euh ...

Wolkswagen, ils ont "juste" menti sur la pollution émise du véhicule, pas de danger de mort direct.
Boeing, c'est juste un cerceuil volant qu'ils ont vendu.

Je dis pas que Volskswagen sont ultra gentil et qu'ils ont rien fait de mal, juste que l'analogie est maladroite.
6  1 
Avatar de nasserk
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 07/12/2019 à 18:08
4 million de dollars pour une telle multinationale mdrr, la blague du siècle, c'est un peu comme si votre mécanicien a mis des batteries qui peuvent exploser a n'importe quel moment dans votre voiture électrique mais qu'il paie juste 1 euro symbolique au tribunal comme compensation...
3  0 
Avatar de walfrat
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 07/12/2019 à 12:08
Moi aussi j'ai reçu une amende, pour mise en danger de la vie d'autrui, j'ai du payer un pain au chocolat, ça m'a dissuader de recommencer.
3  2 
Avatar de smobydick
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 07/12/2019 à 13:08
Seulement 4 millions ? Ça représente juste quelques primes. Ils s'en sortent bien
1  0 
Avatar de ShigruM
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 07/12/2019 à 19:53
Excellente décision de la justice, plutôt qu'une amende qui ne sert à rien, ternir l'image de marque de cette entreprise, c'est bien plus diabolique.

Je trouve l'affaire Boeing bien mieux maîtrisé que l'affaire Volkswagen a la justice al'a condamné a de grosses amende mais a tout fait pour que sa fasse le moins de bruit et que sa aille plus vite.

Aujourd'hui qui veux acheter une Volkswagen ? tous le monde
Qui veux monter dans un Boeing 737 ? personne. Hors le 737 est la gamme la plus vendue de ces avions, si au lieu d'appeler le boeing 737 max il avait comme nom Boeing 777 bah les choses aurait été différente.
Mais 737 max ou pas Max c'est pareil, il y'a 737 dedans, qui veut dire de la merde.
Boeing doit impérativement revoir sa communication et changer les noms de ces avions pour éviter de ternir d'avantage sa marque.
2  1 
Avatar de CaptainDangeax
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/12/2019 à 9:56
Citation Envoyé par SofEvans Voir le message
OOouuuaaiiiis, euh ...

Wolkswagen, ils ont "juste" menti sur la pollution émise du véhicule, pas de danger de mort direct.
Boeing, c'est juste un cerceuil volant qu'ils ont vendu.

Je dis pas que Volskswagen sont ultra gentil et qu'ils ont rien fait de mal, juste que l'analogie est maladroite.
Je plussoie et d'une manière générale les analogies automobiles sont foireuses, que ce soit pour l'aviation ou pour l'informatique.
1  0 
Avatar de JackIsJack
Membre averti https://www.developpez.com
Le 08/12/2019 à 8:57
C'est sympa à lire mais il n'y a plus de lien avec l'informatique là.
0  0 
Avatar de Coeur De Roses
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 08/12/2019 à 12:46
Citation Envoyé par JackIsJack Voir le message
C'est sympa à lire mais il n'y a plus de lien avec l'informatique là.
C'est ce que je me suis dit, à moins que je ne faisait pas attention aux choses qui sont vraiment en rapport.
0  0 
Avatar de ShigruM
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 10/12/2019 à 8:07
Citation Envoyé par SofEvans Voir le message
OOouuuaaiiiis, euh ...

Wolkswagen, ils ont "juste" menti sur la pollution émise du véhicule, pas de danger de mort direct.
Boeing, c'est juste un cerceuil volant qu'ils ont vendu.

Je dis pas que Volskswagen sont ultra gentil et qu'ils ont rien fait de mal, juste que l'analogie est maladroite.
non, leurs mensonge sur la pollution a des répercussion sur la santé des personnes. Combien de mort a cause des mensonges de Volskswagen ? difficile a dire mais pas nul en tous cas.
D'ailleur Volskswagen savaient tres bien le rsique mortel de ces voitures puisqu'ils testaient leurs voitures sur des singes dans des chambres a gaz.

l'analogie est très bonne, dans les 2 cas il y'a tromperie sur un produit et mort d'hommes.
0  3