Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'entreprise Bosch présente des lunettes connectées à l'apparence banale utilisant un réseau de miroirs MEMS
Et des faisceaux laser pour peindre des images directement sur votre rétine

Le , par Christian Olivier

35PARTAGES

22  0 
Le problème des lunettes connectées (smartglasses) qui ont été mises sur le marché jusqu’à présent se situe à plusieurs niveaux. Ainsi, bon nombre de ces modèles ne ressemblent pas à quelque chose que les gens seraient prêts à porter toute la journée. Un autre problème concernerait l’alimentation en électricité de ces lunettes qui n’offrait pas une autonomie suffisante pour permettre une utilisation confortable toute la journée. La société Bosch qui est basée en Allemagne a peut-être mis sur pied une solution qui permettra l’essor de ce type de dispositif sur le marché de masse.

Bosch a développé, puis présenté au CES 2020, un module optique Light Drive innovant intégré à une paire de lunettes intelligentes / connectées qu'il a baptisées les Smartglasses Light Drive. Ce module intègre des miroirs MEMS (microélectromécaniques), des éléments d’optique, des capteurs et un SoC embarqué dédié au traitement du signal. Cette nouvelle technologie serait compatible aussi bien avec les lentilles de contact qu'avec les verres incurvés et les verres correcteurs.


La nouvelle paire de lunettes intelligente de Bosch offre, selon le fabricant, une transparence optique agréable toute la journée avec une sensibilité minimale à la lumière parasite, ce qui signifie que la vue est limpide et débarrassée des réflexions internes. Les verres sont transparents et l’absence de reflets parasites signifie que personne ne peut dire, en regardant les lunettes, que l’écran est actif. Cela signifie également que vous pouvez utiliser les lunettes pendant la conduite de nuit, ce qui peut représenter un défi pour d’autres systèmes.

En dépit de leur design classique, les Smartglasses Light Drive disposent de fonctionnalités basiques, mais ô combien essentielles : la compatibilité avec des services de messagerie tels que WhatsApp ou WeChat, appels, alarmes, notifications, rappels de calendrier, notes… De plus, comme le rappelle la société, « ;les données projetées restent invisibles pour les personnes extérieures ;». Ce dispositif de 10 grammes se veut discret que ce soit vis-à-vis de son design ou de l’utilisation qui en est faite. Cette paire de lunettes offre un champ de vision sur 15 degrés, couplé à un taux de rafraîchissement de 60 Hz et à une batterie intégrée de 350 mAh.

Le fonctionnement des Smarglasses Light Drive de Bosch est le suivant : plutôt que de projeter une image sur les verres des lunettes elles-mêmes, le module Light Drive utilise un minuscule réseau de miroirs MEMS pour rediriger des faisceaux laser (rouge, vert et bleu) sur un élément holographique transparent intégré dans le verre droit, qui réfléchit ensuite la lumière dans votre œil droit et peint une image parfaitement nette directement sur votre rétine. Pour que cela fonctionne, les rayons de lumière doivent passer convenablement à travers votre pupille, ce qui implique que la monture et les verres doivent être soigneusement adaptés à la géométrie de votre visage.

Dès que l’affichage contextuel est activé, vous voyez une image lumineuse, nette et bien colorée qui apparait devant vous. L’affichage contextuel n’occupe qu’une petite partie de votre champ de vision total. Il n’est pas encombrant, et vous constatez qu’il est suffisamment grand pour contenir du texte et des icônes facilement visibles.


Cette technologie permet une visualisation mains libres, privée et sécurisée de la quasi-totalité des données transmises par un appareil connecté couplé (smartphone, tablette ou autre). Ces données s’afficheraient sur les lunettes connectées dans une position de visualisation confortable. L’image haute résolution projetée est clairement visible (en plein soleil comme à faible luminosité) grâce à sa luminosité adaptative.

Comme un seul œil voit l’image, il n’y a aucun moyen pour vos yeux de converger sur cette image pour estimer à quelle distance elle se trouve devant vous. Être capable de voir quelque chose qui semble exister dans le monde, mais qui n’a pas d’indices de profondeur n’est pas une situation que notre cerveau est habitué à gérer, ce qui provoque des effets bizarres au début. Cependant, comme l’image que vous voyez à travers les Smartglasses est toujours nette, le plan focal de l’image finit par être le même que le plan focal de tout ce que vous regardez.

Pour le moment, la commercialisation de ces lunettes connectées reste encore non effective et ce n’est pas encore un produit optimisé prêt à l’emploi : vous ne pouvez pas porter les Smartglasses de Bosch directement sur votre visage et les lancer, elles ne fonctionneront certainement pas à moins que vous ayez bénéficié au préalable d’un ajustement personnalisé. Le lancement de la production de masse pour ce dispositif devrait débuter d’ici 2021 et il devrait se retrouver sur le marché à un coût comparable (ou moins cher) à celui des autres systèmes de lunettes intelligentes.

Source : Bosch

Et vous ?

Que pensez-vous des Smartglasses Light Drive de Bosch ?
Ce type de dispositif pourrait-il, selon vous, représenter la future attraction technologique des prochaines années ?

Voir aussi

Les lunettes Google Glass vont-elles trouver leur place dans les usines et le secteur professionnel, après un succès raté auprès du grand public ?
Les Google Glass, seraient-elles un échec ? Plusieurs ingénieurs de Google auraient abandonné le projet
Neuralink, le projet d'Elon Musk pour qu'un cerveau humain interagisse directement avec un PC et l'Homme fusionne avec l'IA, aberration ou fiction ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de eldran64
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/02/2020 à 15:48
Quid santé sur l'effet d'un laser sur une rétine. Je veux dire, si je m'en sers 5min, je ne pense pas que cela posera un souci (encore que) mais pour une personne qui s'en servirait de manière intensive (genre 10h par semaine)?
5  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/02/2020 à 11:35
un faible laser c'est pas plus dangereux qu'une très forte lumiere, ou fixer le soleil sans lunette de soleil
0  0 
Avatar de TheLastShot
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/02/2020 à 17:10
Citation Envoyé par eldran64 Voir le message
Quid santé sur l'effet d'un laser sur une rétine. Je veux dire, si je m'en sers 5min, je ne pense pas que cela posera un souci (encore que) mais pour une personne qui s'en servirait de manière intensive (genre 10h par semaine)?
Oh rien de très important, ça va juste te cramer la rétine à petit feu. Et comme il n'y a pas de capteur de douleur, tu ne t'en apercevras que quand tu verras apparaître des trous dans ton champs, c'est à dire quand il sera trop tard.
(oui il existe des chirurgies de la rétine au laser , mais il s'agit d'opérations où le laser est employé de manière très précis et ponctuel, il ne s'agit pas d'en envoyer sur toute la surface de la rétine en continue)
0  1 
Avatar de archqt
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 05/02/2020 à 15:27
Ah enfin, car les google glass, désolé mais gadget indigne d'une entreprise. Raison pour laquelle cela n'a pas fonctionné.

En espérant que celles-ci fonctionnent mieux.
0  4