IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Tesla va procéder à une large diffusion de la version bêta de la suite "Full Self-Driving" « d'ici la fin de l'année »,
En commençant par un déploiement « extrêmement lent et prudent »

Le , par Stan Adkens

85PARTAGES

4  0 
Tesla a envoyé la première mise à jour de la version bêta de son logiciel "Full Self-Driving" (FSB) ou conduite autonome intégrale à un groupe de clients sélectionnés cette semaine, a tweeté mardi le PDG Elon Musk. De Plus, la suite complète de la FSB de Tesla est prête à être diffusée à grande échelle d'ici la fin 2020 à tous les conducteurs qui ont acheté cette capacité, a déclaré Elon Musk, lors de son appel aux gains du troisième trimestre. Musk a déclaré que Tesla abordait cette mise à jour logicielle « avec beaucoup de prudence » car « le monde est un endroit complexe et désordonné ».

Le dernier appel aux gains Tesla est fait, et contrairement aux appels précédents où le PDG Elon Musk a pris des tangentes incontrôlées, cet appel a été assez discret. Nous avons appris des choses plutôt intéressantes sur le projet de Tesla de mettre en place son système FSB sur lequel il travaille depuis des années. Tout d'abord, la version bêta initiale a commencé. Musk a déclaré qu'elle a été diffusée à un très petit groupe de personnes, mais que le nombre de personnes utilisant la version bêta augmentera probablement dès ce week-end et qu'il augmentera rapidement à partir de là. Il a affirmé qu'elle pourrait être diffusée à l'échelle du réseau d'ici la fin de l'année.


« Nous commençons très lentement et très prudemment parce que le monde est très complexe et désordonné », a déclaré Elon Musk en parlant du lancement de la version bêta de la suite FSD à un groupe restreint de personnes, qui a commencé tard mardi. « Nous l'avons mise en ligne hier soir, et nous verrons ensuite comment ça se passe, puis nous la diffuserons probablement à un plus grand nombre de personnes ce week-end ou au début de la semaine prochaine. Puis nous l'augmenterons progressivement jusqu'à ce que nous ayons, nous l'espérons, une large diffusion d'ici la fin de l'année ».

Tesla avait initialement prévu de publier une version complète de la mise à jour du FSB de l’Autopilot à la fin de 2019, mais sans succès. Cette fois, Tesla semble déterminé à livrer la prochaine mise à jour dans les délais prévus, et depuis un certain temps, Elon Musk a fourni avec diligence des mises à jour sur la publication du prochain grand déploiement du logiciel de Tesla.

En septembre dernier, le PDG de Tesla a prédit que la prochaine mise à jour de l’offre FSD sortirait dans un mois. Le 8 octobre, Musk a déclaré que la dernière version de la FSD de la technologie Autopilot serait capable de « conduire sans intervention. La version bêta limitée sera disponible dans quelques semaines ». Quatre jours plus tard, Musk a annoncé que la version limitée de la suite FSD serait disponible le 20 octobre. Tesla a tenu parole, et certains pilotes chanceux ont reçu la capacité mardi soir.


Cependant, Musk envisage déjà des versions plus larges du logiciel FSD si les choses se passent bien. On ignore qui possède actuellement le logiciel ou comment ils ont été sélectionnés pour le recevoir. La mise à jour ne s'adresserait apparemment qu'aux seuls clients du programme d'accès anticipé de Tesla, ce qui permettra aux conducteurs d'accéder au système d'aide à la conduite partiellement automatisé dans les rues en ville. Le programme d'accès anticipé est utilisé comme une plateforme de test pour aider à résoudre les bogues du logiciel.

Néanmoins, la construction prudente de la fonctionnalité de conduite autonome utilisera le réseau neuronal de Tesla pour améliorer ses performances. « Bien sûr, plus le système collecte de données, plus il devient robuste », a déclaré Musk. « C'est un peu comme "Comment Google, en tant que moteur de recherche, s'améliore-t-il ?" C'est parce que les gens le programment en lui posant des questions tout le temps et en cliquant sur des liens particuliers ».

Toutefois, cette large diffusion de la version bêta de FSB cette année pourrait susciter quelques inquiétudes

On ne sait pas encore très bien ce que la version bêta de la FSB implique exactement en termes de fonctionnalités, mais elle devrait étendre la fonctionnalité existante de Tesla telle que le "Contrôle des feux de circulation et des panneaux d'arrêt" pour ajouter des virages dans les intersections.

Au cours des derniers mois, Elon Musk a parlé du fait que Tesla travaille sur « une réécriture fondamentale significative du pilote automatique Tesla ». Il a taquiné à propos du nouveau changement de base de l’Autopilot, qui devrait être capable d'interpréter son environnement en 4D au lieu de 2D après la mise à jour et qui devrait entraîner une amélioration rapide des performances et la sortie plus rapide de nouvelles fonctionnalités.

En combinant ces changements à la fonction "Navigate on Autopilot" du constructeur, les véhicules Tesla seraient techniquement capables de naviguer à la fois dans les rues des villes et sur les autoroutes sans intervention du conducteur. Mais cette large diffusion de la FSB prévue pour cette année pourrait inquiéter plus d’un, notamment parce que Tesla n'a apparemment pas fait beaucoup de tests sur la route. Il s'est appuyé sur les données recueillies par les véhicules de ses clients pour effectuer des simulations afin de mieux former un réseau neuronal.

Lors de l'appel aux gains, Musk a fait valoir que l'avantage de l'Autopilot de Tesla vient du fait qu'une grande flotte de véhicules - environ 930 000 - est déjà sur la route. « Avoir un million de voitures qui fournissent un retour d'information, et plus particulièrement un retour d'information sur des situations bizarres dans les coins que vous ne pouvez même pas imaginer en simulation - c'est une chose qui est vraiment précieuse », a-t-il déclaré.


Ces voitures enregistrent des situations et fournissent des données d'entraînement pour améliorer les réseaux neuronaux nécessaires au logiciel d'intelligence artificielle qui alimente les voitures autonomes. L'approche de la société en matière de véhicules autonomes est principalement axée sur la vision par ordinateur, ou l'utilisation de caméras pour reconnaître et comprendre le monde.

Précédemment, Musk a décrit une version "Full Self-Driving" de l’Autopilot comme permettant à la voiture de se rendre du domicile de quelqu'un à son travail sans intervention du conducteur. Cependant, les conducteurs devront toujours être prêts à prendre le contrôle si la voiture rencontre un problème. Certains experts ont contesté la façon dont le PDG de Tesla parle de ces fonctionnalités par le passé, arguant qu'il brouille les pistes en vendant trop cher les capacités d'une voiture Tesla.

L’Autopilot peut centrer une Tesla dans une voie, même dans les courbes, et ajuster la vitesse de la voiture en fonction du véhicule qui la précède. La fonction "Navigate on Autopilot" peut suggérer - et effectuer - des changements de voie pour contourner les véhicules plus lents, et diriger une Tesla vers les échangeurs et les sorties d'autoroute. Une autre fonction permet de ralentir une Tesla jusqu'à ce qu'elle s'arrête aux feux de circulation et aux panneaux d'arrêt. La société n'a pas encore autorisé ses clients à ne pas contrôler le véhicule à vitesse moyenne, où ils sont plus susceptibles de rencontrer des feux de circulation, des intersections et d'autres difficultés.

L’Autopilot ne peut pas effectuer certaines de ces tâches si les repères de voie d'une route sont effacés ou manquants. Le conducteur doit également avoir une main sur le volant à tout moment, sinon le pilote automatique émet une série d'avertissements avant de se désengager complètement. Mais lorsque ces fonctions marchent de concert, on peut avoir l'impression que la voiture se conduit toute seule, mais le conducteur reste responsable en cas d'erreur ou d'accident. Rappelons qu’il y a eu un certain nombre d'accidents mortels impliquant des véhicules Tesla dont l’Autopilot était enclenché.

Les estimations de Musk pour le déploiement de la gamme FSD en fin d'année s’alignent avec son calendrier de mise en place de la flotte de robotaxis de Tesla. Le service de covoiturage nécessiterait une suite de FSD à intervention zéro qui pourrait fonctionner sans chauffeur. Pour que la flotte de robotaxis puisse prendre forme d'ici 2021, la FSD devrait être achevée au préalable.

La lettre de mise à jour du troisième trimestre de Tesla a également révélé que le constructeur automobile doté de la plus importante capitalisation boursière au monde tend vers une vitesse de fabrication possible d'un million de véhicules par an après une augmentation de 25 % de la production des Model 3 et Y dans l'usine de Fremont. « Nous avons récemment augmenté la capacité de la Model 3 / Model Y à 500 000 unités par an », lit-on.

Sources : Mise à jour Q3 Tesla, Tweet

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Que pensez-vous du calendrier de Tesla pour que la FSB soit déployée sur tous les véhicules ?
Les fonctionnalités actuelles de Tesla permettent-elles la conduite autonome intégrale, selon vous ?
Allez-vous emprunter les robotaxis Tesla l’année prochaine ?

Voir aussi :

Elon Musk : les voitures Tesla entièrement autonomes sont maintenant « très proches », et l'autonomie de niveau 5 pourrait être soumise à une approbation réglementaire cette année
L'Autopilot de Tesla détectera les feux verts et les panneaux de limitation de vitesse, puis permettra bien d'autres choses grâce à une nouvelle mise à jour du logiciel
La nouvelle mise à jour de l'Autopilot de Tesla gère désormais les feux de circulation et les panneaux d'arrêt, l'entreprise rappelle néanmoins que cela n'empêche pas de rester attentif
Elon Musk promet un Tesla vraiment autonome d'ici la fin de 2020, capable de vous emmener partout où vous voulez pendant que vous faites la sieste

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Doatyn
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 22/08/2022 à 17:07
C'est de la folie de mettre de tels systèmes défaillants sur la voie publique, presque criminel.
Quand je vois la sécurité qui est exigé pour des transports autonomes en site propre, tel que des métros ou des téléphériques, ... Tesla n'aurais jamais la moindre autorisation.
10  2 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 27/08/2022 à 11:24
La vraie question intéressante à mon sens est la suivante:

Est-ce que les USA appliquent une loi "Musk"?

Alors qu'un simple café-restaurant américain peut se voir condamner à des millions de dollar d'amende pour un client qui se serait brûlé la langue en buvant un café servi trop chaud, Tesla qui est déjà responsable de plusieurs dizaines de morts avec son pseudo auto-pilote n'est jamais inquiété.

Et devinez quoi? Pas une seule condamnation, pas un seul juge pour prononcer une interdiction de poursuivre des essais sur route qui ne sont d'ailleurs plus des essais puisque réalisés dans la circulation normale par des clients lambda.
10  2 
Avatar de totozor
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 26/11/2021 à 12:47
Citation Envoyé par rbolan Voir le message
La meilleure manière de démontrer l’efficacité ou la dangerosité du "Full-Self Driving" de Tesla, c'est de réaliser une étude indépendante pertinente à partir d'un échantillon représentatif qui produira des résultats analysable à partir desquels une discussion pourra être faite.
Pas besoin d'étude, FSD tente - parfois - de conduire du mauvais coté de la route, se dirige - parfois - vers un chantier alors qu'il ne semble pas y avoir de raison particulière.

Je fais du vélo en ville de façon pas toujours très sûre mais, à la surprise de mes amis, j'ai assez peu d'accidents.
Ils pensent que je devrais être pour les voitures intelligentes ou autonomes mais ce n'est clairement pas le cas.
Pourquoi?
Les chauffeurs ont un regard qui me montre une infinités d'informations qui définissent la façon dont je vais réagir:
Est ce qu'il m'a vu?
Va-t-il prendre l'initiative ou attend il que j'exprime mon intention?
Veut il changer de voie? Cherche-t-il une place pour se garer?
A-t-il l'intention de me laisser passer?
A-t-il l'intention de ne surtout pas me laisser passer?
Et je peux retourner les même information:
Je veux passer devant toi, laisses moi la priorité (qui m'est souvent dues)
Avance s'il te plait, je passerais derrière toi
Ne me double pas maintenant
Tu peux me doubler
etc

Avec une voiture autonome (Tesla ou autre) aucune de cette communication n'existe alors je lui prie au moins de respecter le code de la route.
7  1 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 05/07/2022 à 19:21
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Qu'en pensez-vous ?
Que le titre de sa vidéo Youtube est "marrant": le gars lance un programme en beta (il met même la version dans la vidéo) sur la voie publique, et sa voiture veut traverser devant un tram qui est prioritaire et le gars écrit "train almost hits my tesla"

C'est lui et sa voiture qui font de la m..., pas le train! Et c'est sa voiture qui a failli percuter le train, et pas l'inverse
6  0 
Avatar de totozor
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 26/07/2022 à 7:27
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de l'Autopilot de Tesla ?
Je ne comprends pas pourquoi un système qui ne serait pas capable de passer l'examen du permis de conduire peut être testé sur les routes par autre chose que des professionnels.
Selon vous, le logiciel est-il fiable ? Améliore-t-il réellement la sécurité sur la route ?
Un logiciel qui a tué deux motards en 1 mois?
Selon vous, qu'est-ce qui explique la grande confiance des conducteurs de Tesla dans l'Autopilot ?
Elon Musk est un gourou que certains suivent aveuglément.
Probablement l'attrait de la technologie et l'envie d'être le premier à avoir utiliser ce système fantasmé par la SF depuis des décennies.
Et peut être aussi la charge mentale dont le système libère : Certains soir je serais bien heureux que quelqu'un conduise ma voiture à ma place.
7  1 
Avatar de Jeff_67
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 21/12/2020 à 13:37
Tesla, c'est quand-même la seule marque à ce jour qui désactive des options à distance sur les voitures vendues d'occasion. Bientôt, si t'as pas souscrit le bon abonnement, ta voiture refusera de démarrer. Ce futur ne me fait pas du tout rêver.
6  1 
Avatar de Florent Miles
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 21/12/2020 à 15:56
Je ne sais pas à qui Tesla ressemble.
À Apple qui t'appate, te rend dépendant de son produit et prenant soin de te faire croire que tu as le meilleur produit tout en te faisant payer le prix fort, ou
À Boeing qui te vend des features qui a la base devaient être gratuites
6  1 
Avatar de totozor
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 06/07/2022 à 11:47
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Qu'en pensez-vous ?
Que le FSD conduit plus mal qu'une personne qui apprend à conduire.
Que les clients du FSD sont moins bien payés (ils ne le sont pas) qu'un instructeur d'auto école.
Qu'il n'y a même pas de signe visuel sur la voiture signalant aux autres usagers de la route que ce véhicule risque d'avoir des réactions imprévisibles.

Que cette voiture a fait au moins 3 erreurs qui auraient pu tuer des gens en 30 minutes.
Que le client semble penser que la meilleure décision est d'en faire une vidéo.
Que Tesla ne semble pas penser que c'est un problème.
Que les autorités ne semblent pas penser nécessaire d'interdire à la circulation un système qui fait rentrer un voiture dans un obstacle identifié.

Je fais partie d'une équipe qui teste les nouvelles version d'un logiciel, nous ne couvrons pas toujours tous les scénarios mais comment peut on mettre sur la route un logiciel qui fait qu'une voiture grille un feu rouge dans un carrefour avec de la circulation. Il devrait y avoir deux signaux bloquants et le scénario est très loin d'être une exception.
7  2 
Avatar de TJ1985
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/07/2022 à 8:18
Tesla produit des véhicules électriques. Ils semblent agréables et en général appréciés de leurs propriétaires. Personnellement j'ai toujours eu deux réticences, la première venant de l'origine du courant consommé, l'autre motivée par la présence d'une immense télé en manière de tableau de bord. Quand je conduis, je regarde la route et le trafic.

Pourquoi s'obstiner a promettre des fonctions qui ne marchent manifestement pas, et aux dépens de vies humaines ?
Il y a quelques années Audi démontrait un système de conduite quasi-autonome sur autoroute en zone de trafic dense. C'était impressionnant et convaincant. Pourtant à ma connaissance ce système n'est toujours pas proposé à la vente et on n'en parle plus beaucoup. Pourquoi ? Peut-être sont-ils plus lucides que les gens de Tesla, peut-être que n'ayant pas de gourou pour les abriter des conséquences de leurs erreurs les ingénieurs font leur boulot ?

Lorsque je constate le comportement de mon correcteur orthographique, je me dis qu'il y a encore du chemin pour qu'un automate de prédiction basé sur des statistiques atteignent un niveau approchant l'intelligence. Alors pour conduire une voiture en milieu ouvert, avec plein de choses vivantes autour, à moi la peur !
6  1 
Avatar de Eric80
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 18/08/2022 à 23:45
et pendant ce temps, Mercedes a obtenu le niveau 3 pour son Drive Pilot en Allemagne, dispo sur ses classes S et EQS:
https://journalauto.com/constructeur...e-de-niveau-3/
le niveau 3 n est toutefois validé QUE sur les autoroutes et QUE < 60 km/h, et exclu en cas de pluie, donc que ds les bouchons en fait.

il est évident que le AutoPilot/FSD de Tesla est un logiciel beta depuis des années: il est surtout scandaleux que Tesla fasse son marketing dessus alors qu il n a jamais obtenu + que le niveau 2.
5  0