IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'OS iRobot est le nouveau « cerveau » des aspirateurs robots Roomba,
Il n'offrirait pas de nouvelles fonctionnalités, mais de vastes rêves

Le , par Bruno

9PARTAGES

6  0 
Deux ans après avoir lancé iRobot Genius Home Intelligence, une plateforme alimentée par l'IA pour ses aspirateurs et balais robots, iRobot a annoncé sa nouvelle plateforme logicielle : iRobot OS. Selon Colin Angle, PDG d'iRobot, ce système d'exploitation pour ses aspirateurs robots Roomba leur permettra de passer à la vitesse supérieure, en offrant aux robots ménagers une meilleure compréhension du domicile et des habitudes de son propriétaire afin qu'ils puissent nettoyer à la fois mieux et plus intelligemment.

Il ne s'agirait que d'un changement de nom de la plateforme d'intelligence artificielle Genius Home Intelligence, vieille de deux ans, mais la société souhaite qu'elle devienne une plateforme de vision par ordinateur de premier plan qui différencie ses aspirateurs et ses balais robotisés et s'étende à d'autres produits, comme les purificateurs d'air.


Rappelons que lorsque l’on parle d’un aspirateur robot « intelligent », on parle surtout de ses performances de déplacement. On peut distinguer différentes méthodes de navigation :

  • La navigation aléatoire : le robot se déplace aléatoirement dans la maison et changera de direction une fois qu’il rencontrera un obstacle. Le robot se contente de faire des lignes droites ou des spirales jusqu’à qu’il rentre en contact avec un objet. Ces robots ne sont pas les plus fûtés mais sont souvent peu chers et avec une bonne autonomie, ils feront leur travail correctement ;
  • La navigation laser : on peut considérer un aspirateur robot « intelligent » dès que l’on parle navigation laser et cartographie. Ces robots ont une petite tour (le télémètre laser) sur le dessus de la coque qui scanne les pièces et permet aussi de repérer les obstacles et de les éviter. Cela permet aussi à certains robots haut de gamme d’évaluer la hauteur d’un obstacle (un canapé, un lit) et de déterminer s’il aura la possibilité de passer dessous ou non. Le robot sera aussi plus efficace avec des trajectoires optimisées et ainsi éviter de repasser plusieurs fois au même endroit ;
  • La navigation caméra : innovation récente, elle offre une reconnaissance et un nettoyage encore plus efficace de votre habitation. Il anticipe encore mieux les obstacles et retrouve mieux sa route. De plus elle offre aussi la possibilité de visionner en direct le robot en marche via le streaming vidéo de certains modèles. Là aussi il mémorise les zones où il est déjà passé et son autonomie sera donc optimisée pour nettoyer de plus grandes surfaces ;
  • L’intelligence artificielle : souvent associée avec une ou plusieurs caméras, les robots aspirateurs qui en sont équipés représentent le plus haut de gamme du moment et offrent les meilleures performances. L’algorithme reconnaîtra les objets (câbles, jouets d’enfants, chaussette qui traine) et nettoiera au mieux la pièce en évitant d’aller se bloquer sur des obstacles ou voir la buse d’aspiration bouchée par un objet.


Les aspirateurs, qui utilisent des capteurs intelligents pour fonctionner de manière autonome, ont gagné en popularité au cours des dernières années. Cependant, une équipe d'universitaires de l'Université nationale de Singapour et de l'Université du Maryland a publié un document de recherche intitulé Spying with your robot vacuum cleaner : eavesdropping via lidar sensors (Espionner avec l'aspirateur de votre robot : écouter via les capteurs LiDAR). Sous la supervision du professeur Jun Han, Sriram Sami a pris la tête de cette recherche avec l'aide de Yimin Dai, Sean Rui Xiang Tan et Nirupam Roy.

Le piratage, que les chercheurs ont appelé LidarPhone, est ce qu'on appelle une attaque de canal secondaire. C'est lorsque, plutôt que d'exploiter des faiblesses ou des vulnérabilités, les pirates exploitent les forces mises en œuvre, mais pour une raison autre que celle à laquelle on pourrait raisonnablement s'attendre. Dans ce cas, ils utilisent les capteurs LiDAR d'un aspirateur robotique "intelligent", dont la fonction est d'aider l'appareil à naviguer et à cartographier son environnement, de faire office de micro et d'enregistrer secrètement les conversations.

Le système d'exploitation iRobot n'inclut pas encore de nouvelles fonctionnalités, mais il représente l'accent mis par iRobot sur « l'intelligence logicielle supérieure », a déclaré Colin Angle, président et PDG d'iRobot, dans une déclaration partagée lors de l'annonce du Roomba.

En l'état actuel des choses, les appareils de Roomba alimentés par le système d'exploitation iRobot utilisent la vision par ordinateur pour éviter, selon le produit, jusqu'à 80 « objets courants », comme les cordons, les chaussettes et oh combien important, les déchets animaux. Le système d'exploitation est adapté aux animaux domestiques grâce à des fonctions telles que les « zones d'exclusion », afin d'éviter que votre chien ne se batte avec votre robot aspirateur lorsqu'il se trouve près de la gamelle.

Il peut également recommander des calendriers de nettoyage. Le Roomba série J7 sorti en septembre, utilise une caméra frontale et une vision par ordinateur pour mieux comprendre la disposition de son environnement que n'importe quel autre robot iRobot.

Il convient également de noter qu’Robot a ajouté de nouvelles fonctionnalités à ses aspirateurs Roomba et à ses balais à jet Braava connectés en Wi-Fi. Ces nouvelles fonctionnalités incluent la possibilité pour les Roomba de série J7 d'éviter les vêtements, les serviettes et d'autres nouveaux objets, ainsi que des options de personnalisation, comme les préférences de nettoyage spécifiques à une pièce, l'intégration des raccourcis Siri, le contrôle des enfants et des animaux domestiques, et la fonction « Ne pas déranger ».


Dans un entretien, Angle a déclaré que le système d'exploitation iRobot serait bientôt intégré à d'autres produits iRobot, notamment les purificateurs d'air Aeris. Angle a déclaré que la société développe des produits Aeris pour savoir quand il n'y a personne dans les parages, afin de pouvoir utiliser le mode turbo, puis un mode plus silencieux lorsque quelqu'un est à la maison. iRobot a acquis Aeris en novembre. Angle a également fait part de son ouverture à l'utilisation de la norme Matter smart home pour trouver un meilleur contexte d'utilisation de sa technologie. iRobot serait actif dans Matter et son protocole IP serait l'une des options pour mettre en œuvre cette vision.

Angle a également évoqué la possibilité que les robots puissent « atteindre et effectuer des tâches physiques dans la maison », mais il n'a pas détaillé de plans concrets. La semaine dernière, Dyson a annoncé qu'elle travaillait sur des robots dotés de bras capables de ramasser des objets et qu'elle espérait lancer ces robots grand public dans les dix prochaines années. Bien que les appareils soient de plus en plus intelligents, ils ne garantissent pas toujours un ménage parfait. La multiplication des obstacles représente un problème au même titre que la présence en nombre de tapis très épais. Même si les ingénieurs conçoivent des aspirateurs robots de plus en plus perfectionnés, cela ne remplace pas la main humaine.

Source : iRobot

Et vous ?

Que pensez-vous de l'évolution des aspirateurs robots ?

Quel est votre avis sur l'OS iRobot des aspirateurs robots Roomba ?

Utilisez-vous un aspirateur robot ? Lequel ?

S'il fallait comparer les aspirateurs robots aux mains humaines, que diriez vous ?

Voir aussi :

61 % des entreprises utilisent désormais des plateformes IdO, avec un taux d'adoption plus élevé (71 %) dans le secteur des IT et des télécommunications, selon un rapport

Le gouvernement japonais prévoit de pirater les dispositifs IoT des citoyens pour aider à les sécuriser avant les Jeux Olympiques 2020 au Japon

Un adolescent de 14 ans développe le malware Silex, qui efface le firmware des appareils IdO mal protégés et rend l'appareil inutilisable

Des hackers ont détourné des centaines de caméras de surveillance pour mener des attaques DDoS, en utilisant l'outil dédié LizardStresser

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !