IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google et Renault développent ensemble un « véhicule défini par logiciel »,
Il utilisera le système d'exploitation Android Automotive OS de Google pour fournir des services à la demande

Le , par Bruno

2PARTAGES

13  0 
Le Groupe Renault et Google ont annoncé aujourd'hui un partenariat élargi visant à concevoir et à fournir l'architecture numérique du Software Defined Vehicle (SDV) basé sur Android Automotive OS et à accélérer la digitalisation du groupe. Les deux partenaires développeront un ensemble de composants logiciels embarqués et non embarqués dédiés au SDV et feront croître les synergies et les cas d'usage liés à la stratégie Move to Cloud du groupe.

En 2018, l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi s'est associée à Google pour intégrer sa plateforme logicielle et ses services comme Google Maps et Assistant dans les véhicules. Désormais, le Groupe Renault (Renault, Dacia, Alpine et Mobilize) élargit ce partenariat avec Google. L'objectif est de proposer « de nouveaux services à la demande et des mises à niveau à fournir à la voiture », Google agissant comme son « fournisseur de cloud privilégié ».


Pour accélérer le développement, les entreprises vont travailler ensemble sur un « jumeau numérique », ou une version virtuelle de la voiture. Elle utilisera des capacités d'IA avancées pour permettre aux entreprises d'intégrer plus facilement de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux services dans le véhicule, tout en permettant « de nouvelles applications embarquées et hors-bord », ont indiqué les entreprises. Il permettra également de « fournir des mises à niveau continues à la voiture ».

Selon les entreprises, le SDV permettra une maintenance prédictive et une meilleure détection et correction des pannes en temps quasi réel si nécessaire. Il permettra également une expérience personnalisée qui s'adaptera au comportement de conduite, comme les destinations fréquentes, les stations de recharge de VE utilisées, etc. Il aidera également les entreprises à élaborer des « modèles d'assurance basés sur l'utilisation réelle et les comportements de conduite ».

Tesla a été le pionnier de l'idée des véhicules définis par logiciel, permettant des améliorations continues de ses VE et de nouvelles fonctionnalités grâce à des mises à jour logicielles over-the-air. D'autres grands constructeurs automobiles, dont Hyundai et Porsche, ont déjà prévu de créer leurs propres SDV. Cependant, le Groupe Renault semble travailler de manière particulièrement étroite avec Google pour développer son propre système.

Citation Envoyé par Luca de Meo, PDG du Groupe Renault
La complexité de l'architecture électronique des voitures augmente de manière exponentielle, portée par la sophistication des fonctionnalités et des services attendus par les clients. Dotée d'une plateforme informatique partagée, de mises à jour over-the-air continues et d'un accès rationalisé aux données de la voiture, l'approche SDV développée en partenariat avec Google transformera nos véhicules pour les aider à répondre aux besoins des futurs clients. Cela augmentera la valeur résiduelle et la rétention après-vente, qui sont deux facteurs clés de notre performance financière, et aidera Renault à déployer son portefeuille de nouveaux services. Enfin, notre partenariat stratégique avec Google va nous permettre d'accélérer notre transformation digitale de bout en bout, de la conception de la voiture à sa mise sur le marché en passant par sa production, et finalement d'apporter une valeur ajoutée à nos clients. Avec Google, nous allons au-delà d'une simple coopération : un champion du logiciel et un champion de la mobilité unissent leurs forces pour créer des technologies qui changent la donne.
.

« Notre collaboration avec le Groupe Renault a amélioré le confort, la sécurité et la connectivité sur la route. L'annonce d'aujourd'hui va permettre d'accélérer la transformation numérique du Groupe Renault en réunissant nos expertises dans le cloud, l'IA et Android pour offrir une expérience sécurisée et hautement personnalisée qui répond aux attentes évolutives des clients », Sundar Pichai, PDG de Google et Alphabet.

Cette collaboration permettra au Groupe Renault de réduire les coûts, d'améliorer l'efficacité, la flexibilité et la rapidité des développements de véhicules, et d'augmenter la valeur pour les utilisateurs finaux grâce à une innovation logicielle continue. Le Groupe Renault va étendre son utilisation de la technologie Google Cloud pour le SDV afin de mieux gérer la capture et l'analyse des données, de manière sécurisée et confidentielle, ainsi que le développement de logiciels pour le véhicule. Cela permet de soutenir les premiers cas d'utilisation en cours de développement, tels que :

  • Maintenance prédictive et meilleure détection et correction des pannes en temps quasi réel si nécessaire ;
  • Une expérience personnalisée à bord du véhicule (services embarqués) pour s'adapter aux comportements de conduite, aux destinations souvent utilisées telles que les stations de recharge ;
  • Des modèles d'assurance basés sur l'utilisation réelle et les comportements de conduite.

Combiné à la plateforme "Software Defined Vehicle" et à sa plateforme Car Data, le Groupe Renault prévoit de suivre et d'analyser l'utilisation de la voiture pour mieux comprendre les besoins et les comportements des clients et pour leur offrir des services plus performants et hautement personnalisés en fonction de leurs attentes, dans le respect des normes de sécurité et de confidentialité en vigueur.

Avec un milliard de données capturées chaque jour sur l'ensemble des sites de production, des lignes de production connectées, des données de la chaîne d'approvisionnement hébergées et analysées dans le cloud, Renault dit qu'il désigne Google comme son « fournisseur de cloud privilégié » et entend tirer parti de son innovation en matière de machine learning et d'IA. (D'autres constructeurs automobiles ont opté pour Amazon Web Services).

Le premier accord portait uniquement sur l'intégration d'Android dans des millions de nouveaux véhicules. L'annonce d'aujourd'hui est un peu plus complexe. Google et Renault affirment que la collaboration sur le logiciel et le test des nouvelles capacités d'IA dans une simulation virtuelle permettront d'améliorer le fonctionnement du véhicule grâce à des diagnostics améliorés en temps réel.

Tesla a proposé son FSD en tant qu'option sur ses véhicules, les clients payant jusqu'à 10 000 dollars pour avoir la possibilité d'accéder au logiciel dès sa sortie. Mais des années se sont écoulées depuis l'introduction de cette option, et ce n'est que récemment qu'un groupe restreint de propriétaires a pu accéder à une version bêta de la fonction.

Si l'expression Full Self-Driving, littéralement « conduite autonome intégrale », laisse peu d'ambiguïté quant à ses aspirations, la technologie accomplit bien moins que ce que les mots impliquent. La FSD serait en fait une version sophistiquée de l'assistance au conducteur de niveau 2, telle que définie par SAE International, arbitre de nombreuses normes automobiles mondiales.

D'autres constructeurs automobiles développent également des véhicules définis par logiciel afin de concurrencer Tesla. L'idée est qu'un véhicule est vendu avec un niveau de base de matériel et que ses caractéristiques sont largement dictées par son logiciel, qui peut être mis à jour et amélioré par des mises à jour over-the-air. Over The Air est une norme de transmission et de réception des informations relatives aux applications dans un système de communication sans fil. OTA est souvent utilisée en combinaison avec le SMS (Short Messaging Service, service de messagerie), qui permet de transférer de petits fichiers texte.

Mercedes-Benz avait annoncé qu'elle offrira Drive Pilot, le premier système de conduite autonome de niveau 3 approuvé pour les routes publiques européennes, en option sur les modèles de Classe S et EQS à partir du 17 mai passé. Drive Pilot était annoncé pour 5 000 euros (5 300 dollars) sur la Classe S et 7 430 euros sur l'EQS en Allemagne. Le système permet à la voiture de prendre le contrôle des fonctions de conduite dans certaines conditions, libérant le conducteur pour faire autre chose, comme répondre aux e-mails. Drive Pilot est approuvé pour une utilisation sur environ 13 000 km d'autoroutes allemandes à des vitesses de 60 km/h ou moins, ce qui signifie que son utilisation principale serait dans un trafic congestionné ou dans des embouteillages.

« Depuis de nombreuses années, nous nous efforçons de concrétiser notre vision de la conduite automatisée. Avec ce système basé sur le LiDAR, nous avons développé une technologie innovante pour nos véhicules qui offre aux clients une expérience de conduite unique et luxueuse et leur donne ce qui compte le plus : le temps. Avec l'approbation des autorités, nous avons maintenant réalisé une percée : Nous sommes le premier constructeur à mettre la conduite conditionnellement automatisée en série en Allemagne », Markus Schäfer, Membre du conseil d'administration de Daimler AG et de Mercedes-Benz AG, directeur de la technologie responsable du développement et des achats.

Google tente de s'implanter dans le secteur automobile depuis plus de dix ans, mais ses efforts ont été quelque peu contrariés par des constructeurs automobiles inquiets de la concurrence. Cependant, la société a réussi à faire plier les grands constructeurs automobiles à sa volonté, notamment Ford, GM, Volvo, Honda et BMW.

Les constructeurs automobiles et les entreprises technologiques, dont Sony, Apple et Google, ont travaillé à la mise au point de moyens permettant de transformer les futures voitures en plateformes ressemblant davantage à des smartphones, avec des services facturables où les principales mises à jour se font sans fil.

Source : Renault Group and Google

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Quel est votre avis sur le partenariat entre Renault et Google ?

Google et Renault développent ensemble un « véhicule défini par logiciel », bonne ou mauvaise initiative selon vous ?

Voir aussi :

Tesla : un testeur note que son mode Full Self-Driving est loin d'être au point et dangereux, mais Elon Musk l'accuse d'avoir rédigé son billet avant même d'avoir vécu l'expérience

Mercedes-Benz annonce que l'option de conduite autonome de niveau 3 est prête à être mise en œuvre, Drive Pilot coûtera 5 000 euros sur la Classe S et 7 430 euros sur l'EQS en Allemagne

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de OrthodoxWindows
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 08/11/2022 à 20:13
« Notre collaboration avec le Groupe Renault a amélioré le confort, la sécurité et la connectivité sur la route. L'annonce d'aujourd'hui va permettre d'accélérer la transformation numérique du Groupe Renault en réunissant nos expertises dans le cloud, l'IA et Android pour offrir une expérience sécurisée et hautement personnalisée qui répond aux attentes évolutives des clients », Sundar Pichai, PDG de Google et Alphabet.
En général, le confort et surtout la connectivité s'opposent à la sécurité. Il n'y a rien de pire pour la conduite que les distractions.

Cette collaboration permettra au Groupe Renault de réduire les coûts, d'améliorer l'efficacité, la flexibilité et la rapidité des développements de véhicules, et d'augmenter la valeur pour les utilisateurs finaux grâce à une innovation logicielle continue. Le Groupe Renault va étendre son utilisation de la technologie Google Cloud pour le SDV afin de mieux gérer la capture et l'analyse des données, de manière sécurisée et confidentielle, ainsi que le développement de logiciels pour le véhicule. Cela permet de soutenir les premiers cas d'utilisation en cours de développement, tels que :
[mode_ironique][/mode_ironique]

La complexité de l'architecture électronique des voitures augmente de manière exponentielle, portée par la sophistication des fonctionnalités et des services attendus par les clients. Dotée d'une plateforme informatique partagée, de mises à jour over-the-air continues et d'un accès rationalisé aux données de la voiture, l'approche SDV développée en partenariat avec Google transformera nos véhicules pour les aider à répondre aux besoins des futurs clients. Cela augmentera la valeur résiduelle et la rétention après-vente, qui sont deux facteurs clés de notre performance financière, et aidera Renault à déployer son portefeuille de nouveaux services. Enfin, notre partenariat stratégique avec Google va nous permettre d'accélérer notre transformation digitale de bout en bout, de la conception de la voiture à sa mise sur le marché en passant par sa production, et finalement d'apporter une valeur ajoutée à nos clients. Avec Google, nous allons au-delà d'une simple coopération : un champion du logiciel et un champion de la mobilité unissent leurs forces pour créer des technologies qui changent la donne.
Champion du logiciel qui a racheté Android, racheté Youtube, infiltré la fondation Mozilla, copié Gentoo (ChromeOS)...

Tesla a proposé son FSD en tant qu'option sur ses véhicules, les clients payant jusqu'à 10 000 dollars pour avoir la possibilité d'accéder au logiciel dès sa sortie. Mais des années se sont écoulées depuis l'introduction de cette option, et ce n'est que récemment qu'un groupe restreint de propriétaires a pu accéder à une version bêta de la fonction.
Le fameux logiciel que le client paye 10 000 dollars pour une préversion. C'est comme si une entreprise payait 10 000 le programme Windows insider, sauf que l'on ne risque pas sa vie en utilisant un PC.

D'autres constructeurs automobiles développent également des véhicules définis par logiciel afin de concurrencer Tesla. L'idée est qu'un véhicule est vendu avec un niveau de base de matériel et que ses caractéristiques sont largement dictées par son logiciel, qui peut être mis à jour et amélioré par des mises à jour over-the-air. Over The Air est une norme de transmission et de réception des informations relatives aux applications dans un système de communication sans fil. OTA est souvent utilisée en combinaison avec le SMS (Short Messaging Service, service de messagerie), qui permet de transférer de petits fichiers texte.
Outre le problème de la dépendance planifiée du client, cela sent la perte définitive de la valeur matérielle de la voiture, de la même manière que pour les processeurs Intel.
Un pas de plus vers l'ignorance organisée de la valeur matérielle dans les pays les plus riche, ce qui permet d'exploiter toujours plus les travailleurs des pays pauvres, tout en faisant payer n'importe quel service qui ne coute en fait quasiment rien dans les pays les plus riches.

Véhicule est vendu avec un niveau de base de matériel et que ses caractéristiques sont largement dictées par son logiciel = Foutage de g****, car un logiciel est par définition virtuel.

J'adore aussi le pléonasme "simulation virtuelle".

« Depuis de nombreuses années, nous nous efforçons de concrétiser notre vision de la conduite automatisée. Avec ce système basé sur le LiDAR, nous avons développé une technologie innovante pour nos véhicules qui offre aux clients une expérience de conduite unique et luxueuse et leur donne ce qui compte le plus : le temps. Avec l'approbation des autorités, nous avons maintenant réalisé une percée : Nous sommes le premier constructeur à mettre la conduite conditionnellement automatisée en série en Allemagne », Markus Schäfer, Membre du conseil d'administration de Daimler AG et de Mercedes-Benz AG, directeur de la technologie responsable du développement et des achats.
Donc l'IA et l'IOT permettent de faire avancer la voiture plus vite ? .

De toute façon, si Renault voulait vraiment utiliser sérieusement l'IOT, cela serait sur un système type KolibriOS (supérieur sur tous les plans niveau performances), pas sur un système bloaté type Android. Mais l'enjeu est ailleurs...

Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
Wowo. Les investisseurs doivent être contents! Il ne manque que le mot clé blockchain pour avoir tous les buzz words!
Il ont aussi oublié la "transition énergétique", la "neutralité carbone" et la "smart car"
7  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 08/11/2022 à 19:13
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
... et feront croître les synergies et les cas d'usage liés à la stratégie Move to Cloud du groupe.
Super, encore des véhicules connectés qui vont récolter plein de données personnelles, afficher de la publicité, et stocker toute la vie privée des gens à leur insu sur un cloud...

Merci pour cet article. Renault passe dans ma blacklist.

Citation Envoyé par Bruno Voir le message
L'objectif est de proposer « de nouveaux services à la demande et des mises à niveau à fournir à la voiture », Google agissant comme son « fournisseur de cloud privilégié ».
Traduction: "c'est embêtant, tous ces consommateurs qui achètent leur voiture puis qui ne payent plus rien, ou pire, qui la revendent d'occasion. Faisons en sorte qu'ils ne soient plus propriétaires de leur véhicule, mais qu'ils payent absolument tout à base d'abonnement histoire de nous faire toujours plus d'argent et de pouvoir les menacer de couper les services en cas de défaut de paiement. En plus, en cas de crise économique, on pourra augmenter les prix à notre guise! Quelle aubaine!"
6  1 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 08/11/2022 à 19:39
kain_tn : je suis totalement d'accord avec toi, je n'aurais pas mieux dit.

J'ajoute qu'en plus c'est un partenariat avec Google, ce qui renforce mon dégout.
5  1 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 08/11/2022 à 19:38
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
[...]services à la demande[...]partenariat élargi[...]accélérer la digitalisation du groupe[...]feront croître les synergies et les cas d'usage liés à la stratégie Move to Cloud du groupe[...]capacités d'IA avancées
Wowo. Les investisseurs doivent être contents! Il ne manque que le mot clé blockchain pour avoir tous les buzz words!

La meilleure phrase:
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
[...]Il aidera également les entreprises à élaborer des « modèles d'assurance basés sur l'utilisation réelle et les comportements de conduite ».
Ici il faut comprendre: les assurances sur ce genre de véhicules vont augmenter

Citation Envoyé par Bruno Voir le message
« Notre collaboration avec le Groupe Renault a amélioré le confort, la sécurité et la connectivité sur la route. L'annonce d'aujourd'hui va permettre d'accélérer la transformation numérique du Groupe Renault en réunissant nos expertises dans le cloud, l'IA et Android pour offrir une expérience sécurisée et hautement personnalisée qui répond aux attentes évolutives des clients », Sundar Pichai, PDG de Google et Alphabet.
Sécurité et connectivité sur la route dans la même phrase. Ils n'ont honte de rien!

Et là: "expérience sécurisée et hautement personnalisée qui répond aux attentes évolutives des clients". Non, le client veut payer sa voiture le moins cher possible et avoir le plus de choses possibles, et non pas payer en permanence pour des choses qu'ils ne possèdera pas, et être espionné par dessus le marché! Ça ne répond qu'aux attentes des actionnaires (ou des assureurs, ou des publicitaires, etc)!

Tiens d'ailleurs, en cas de conflit du gouvernement avec les USA, et leurs sanctions OFAC, les gens perdent accès à leur voiture? Du coup, Renault a décidé de se couper du marché avec tous ces pays périodiquement?
3  1 
Avatar de sanderbe
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 23:12
Bonsoir

Google et Renault développent ensemble un « véhicule défini par logiciel », il utilisera le système d'exploitation Android Automotive OS de Google pour fournir des services à la demande.

Quel est votre avis sur le sujet ?
Rien de nouveau sous le soleil . A l'origine c'est Samsung Motor , filiale de Renault en Corée du Sud qui gère le projet. Par contre je serai curieux de voir ce que cela donne pour le pilotage d'un véhicule .

Quel est votre avis sur le partenariat entre Renault et Google ?
Partenariat déjà existant en Corée du Sud.

Google et Renault développent ensemble un « véhicule défini par logiciel », bonne ou mauvaise initiative selon vous ?
Bonne initiative , même si encore une fois les constructeurs français se réveillent un peu tard.

---

Juste une chose , à l'heure de l'IOT , des objets connectés et j'en passe . Google et Apple seront de plus en plus présent dans nos voitures.

Des exemples tout simple :

> dab+ / rnt / radio numérique
> système d'alerte aux secours anti collision
> dématérialisation des péages (free flow) en France

Acheter une carte Sim M2M seule pour un particulier, pour de la domotique ou un objet connecté s'avère impossible . Le particulier doit :

> aller voir un professionnel
> acheter ou louer du matériel domotique / IOT
> payer le service d'install et param
> payer la mise en route
> souscrire à un abonnement pour la SIM M2M sans pouvoir consulter les tarifs . L'opérateur est imposé et il est impossible dans changer .

Chercher à mettre un Sim classique dans un objet domotique est interdit . Car l'opérateur peut assimiler le ping de fonctionnement à du spam et couper la ligne. A noter aussi que les plages de numérotation des gsm classiques ne sont pas extensible à l'infini.

Au final le client est le dindon de la farce à payer du service , de l'abo et aussi plusieurs fois de la TVA !

Il en paye auprès du professionnel qui lui vend le matos et le service M2M . Il en paye une seconde fois sur l'abo de la sim M2M ^^
1  0