IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le cours de l'action de Tesla continue de plonger, passant de 399,93 dollars à 112 dollars en un an, soit une baisse d'environ 72%,
Ce qui représente son plus bas niveau depuis deux ans

Le , par Stéphane le calme

2PARTAGES

9  0 
Mardi, le cours de l'action de Tesla a chuté à son plus bas niveau depuis un peu plus de deux ans. Cela a fait suite l’annonce par Tesla d’une probable réduction de la production dans son usine de Shanghai. Alors que la Chine est le premier marché automobile au monde, une baisse de la demande sur place est désormais crainte. Mais les prises de parole d'Elon Musk sur Twitter n'y sont pas étrangères; les investisseurs se disent préoccupés par l'orientation du PDG Elon Musk lui-même. Ce dernier semble surtout se soucier de changements à apporter chez Twitter, le réseau social dont il a fait l'acquisition plus tôt cette année.

Il faut noter que le 17 décembre, la capitalisation boursière de Tesla était de 470 milliards de dollars, contre plus de 1 000 milliards de dollars au début de l'année (et 353 aujourd'hui) : en seulement quelques jours, Tesla a perdu plus de 100 milliards de dollars de capitalisation boursière


Tesla pourrait enregistrer la pire année de son histoire. Les actions de Tesla Inc. ont chuté de 2,8% dans les échanges avant commercialisation mardi, après que le constructeur de véhicules électriques a prolongé samedi la suspension de la production de son usine de Shanghai tandis que les infections au COVID augmentaient en Chine.

Après son envol sur les places boursières en 2021, le constructeur automobile est en chute libre, son titre ayant perdu près de 70% de sa valeur depuis janvier. Mardi 27 décembre, l'action du constructeur plongeait de 11,4%, à 109,10 dollars au Nasdaq. Un peu plus d'an plus tôt, en novembre 2021, cette même action dépassait les 380 dollars, portant la capitalisation du groupe à son plus haut, à plus de 1000 milliards de dollars. Aujourd'hui, cette capitalisation oscille autour de 390 milliards de dollars.*


La suspension de la production de Tesla à l'usine de Shanghai est intervenue un jour plus tôt que prévu, selon un rapport du Wall Street Journal, alors que la production devait reprendre le 2 janvier. Tesla a généré 5,13 milliards de dollars de revenus en provenance de Chine au troisième trimestre, soit 23,9 % du chiffre d'affaires total de 21,45 milliards de dollars. L'action a chuté de 56,5 % au cours des trois derniers mois jusqu'à vendredi, tandis que le S&P 500 SPX, -0,57 %, a gagné 5,4 %

Elon Musk qui passe plus de temps sur Twitter et délaisse Tesla

Tandis que l’action Tesla s’effondre, Elon Musk semble plus préoccupé par des combats idéologiques sur sa nouvelle acquisition : Twitter.

Musk est-il trop sollicité ou a-t-il simplement fait le mauvais choix en acquérant Twitter cet automne ? À la tête de quatre grandes entreprises mondialement connues - Tesla, SpaceX, Neuralink et Twitter - le milliardaire semble avoir accordé plus de temps à la restructuration de Twitter qu'à la gestion de ses autres entreprises. Et cela pourrait bien entraîner une brouille avec les investisseurs des autres entreprises, notamment de Tesla. Musk a acheté Twitter pour la somme de 44 milliards de dollars fin octobre et depuis, il consacre son temps à chercher des moyens de rentabiliser cet investissement et rembourser ses créanciers dans l'affaire.

La gestion de l'entreprise de médias sociaux a occupé une grande partie de l'emploi du temps de Musk au cours des dernières semaines ; il a participé à de nombreux chats audio et a tweeté des photos de son travail depuis le siège de l'entreprise à San Francisco. Il y a quelques jours, certains investisseurs de Tesla lui ont demandé de passer les rênes de l'une de ses entreprises, arguant que le milliardaire est trop sollicité et accorde désormais moins de temps à son rôle au sein du fabricant de véhicules électriques. Mais encore, Tesla a perdu plus de la moitié de sa valeur boursière depuis que la saga Twitter/Musk a commencé au début du mois d'avril 2022.


Pour vous donner une idée de l'angoisse actuelle des investisseurs, il faut noter que le 17 décembre, la capitalisation boursière de Tesla était de 470 milliards de dollars, contre plus de 1 000 milliards de dollars au début de l'année (et 353 aujourd'hui) : en seulement quelques jours, Tesla a perdu 100 milliards de dollars de capitalisation. De plus, selon un document financier déposé mercredi soir, Musk a contribué aux pertes en vendant pour environ 3,5 milliards de dollars d'actions Tesla ces derniers jours. Cette somme s'ajoute à un autre montant de plus de 3,9 milliards de dollars en actions Tesla vendues par Musk début novembre. Selon certains analystes, Musk se dépêche de clôturer le rachat de Twitter afin d'éviter les indemnités de retard, mais les ventes d'actions Tesla nuisent au fabricant de véhicules électriques.

L'offre d'achat de Twitter par Musk est controversée par les investisseurs de Tesla depuis qu'il a annoncé son projet au printemps. Le milliardaire détient une grande partie de sa fortune en actions Tesla, et il est apparu immédiatement qu'il devrait tirer parti de sa position pour pouvoir acheter la société de médias sociaux. L'action de Tesla a chuté, mais de nombreux investisseurs sont restés prudemment optimistes, ou du moins neutres, quant à l'accord de Musk. Les investisseurs invoquent leur confiance en Musk, notamment ce qu'ils perçoivent comme son éthique de travail acharné et sa capacité à tirer le meilleur parti de ses employés.

Pourtant, les actions de Tesla n'arrêtent plus de plonger. Cela a par exemple été le cas lorsque Musk a fait face à des réactions négatives en ligne après que Twitter a suspendu les comptes de plusieurs journalistes. « Réveillez-vous, Tesla [conseil d'administration] - quel est le plan ? Qui dirige Tesla et quand Elon revient-il ? », a tweeté il y a quelques jours Ross Gerber, un investisseur de Tesla qui a soutenu l'offre de Musk sur Twitter. Plus tard, il a ajouté que Tesla devait racheter des actions « pour profiter du faible prix de l'action qu'Elon a créé », alors que les investisseurs anticipaient un nouveau coup potentiel à la valeur de l'entreprise.

« Certains investisseurs pensent que les récentes ventes d'actions de Musk pourraient être le dernier gros lot qu'il vend. Mais mon point de vue est que c'est un vœu pieux parce que c'est le garçon qui a crié au loup encore et encore », a déclaré Dan Ives, analyste de Wedbush Securities, soulignant les nombreuses ventes d'actions Tesla de Musk cette année. Musk a indiqué qu'il fera en sorte que les actionnaires de Tesla bénéficient de Twitter à long terme. Cependant, Tesla a reconnu dans des documents financiers que Musk est occupé par ses diverses entreprises commerciales, citant cela comme un risque pour l'entreprise.

Depuis qu'il a pris les rênes de Twitter fin octobre, Musk s'est demandé combien de temps Twitter allait continuer à lui imposer des contraintes de temps aussi lourdes. Il a déclaré qu'il finirait par réduire le temps qu'il consacre à Twitter et qu'il trouverait quelqu'un d'autre pour le diriger. « Nous sommes très dépendants des services d'Elon Musk, technicien de Tesla et notre président-directeur général. Bien que Musk passe beaucoup de temps avec Tesla et soit très actif dans notre gestion, il ne consacre pas tout son temps et son attention à Tesla », a déclaré la société, basée à Austin, au Texas. Twitter détourne donc toute l'attention de Musk.

« Nous sommes littéralement dans la meilleure partie de l'histoire de l'entreprise et elle est totalement démolie par Twitter. Je pense que l'action grimperait en flèche s'ils disaient simplement "Elon n'est plus PDG de Tesla". Ce n'est pas ce que je veux. Ce que je veux, c'est qu'il revienne à Austin », a déclaré Gerber dans une interview. Gary Black, associé directeur de la société de capital-risque Future Fund LLC, un investisseur de Tesla, a appelé le conseil d'administration de Tesla à faire pression sur Musk pour qu'il trouve un leader pour Twitter afin qu'il puisse recentrer son énergie sur l'entreprise de véhicules électriques.

Au sujet des prophéties de Dmitri Medvedev pour 2023, bras droit de Vladimir Poutine

Alors que la santé économique de Tesla inquiète le monde de la finance, qui se demande si Elon Musk est la bonne personne pour diriger Tesla, le milliardaire de la Tech préfère répondre à des tweets de Dimitri Medvedev, l’actuel vice-président du conseil de sécurité de la Russie et bras droit de Poutine, pour lui dire qu’il trouvait ses tweets « épiques ».

Il faut dire que Medvedev n'y est pas allé de main morte. Se prêtant au jeu des prédictions pour 2023, il a choisi le registre de l’outrance : « Le Royaume-Uni va réintégrer l’Union européenne », avance l'ancien dirigeant russe, ce qui conduira, sans que l’on en comprenne trop bien la logique, à la prédiction numéro 3. « l’UE s’effondrera après le retour du Royaume-Uni ; l’euro cessera d’être la monnaie de l’UE ». Il parle également de l'effondrement de l’ordre mondial tel que nous l’avons connu : « Toutes les plus grandes bourses et activités financières quitteront les États-Unis et l’Europe pour se déplacer en Asie ».


Et de prédire qu'« une guerre civile éclatera aux États-Unis, la Californie et le Texas devenant des États indépendants, écrit-il. Le Texas et le Mexique formeront un État allié. Elon Musk gagnera l’élection, dans un certain nombre d’États qui, à la fin de la nouvelle guerre civile, auront été donnés au Parti républicain ».

C'est à la suite du fil dans lequel il a fait ses 11 prédictions qu'Elon Musk a répondu qu’il trouvait ses tweets « épiques ». Quatre heures plus tard, Elon Musk a précisé qu’il avait en fait manié l’ironie, et qu’il ne croyait pas du tout aux prédictions de l’homme d’État russe : « Ce sont certainement les prédictions les plus absurdes que j'ai jamais entendues, tout en montrant une méconnaissance étonnante des progrès de l'intelligence artificielle et de l'énergie durable ».

Les accidents liés à Autopilot ne seraient pas étrangers à la chute de la capitalisation boursière

Tesla a accentué les controverses autour de l'Autopilot, son système d'aide à la conduite, en cessant de divulguer les statistiques relatives à sa sécurité. L'entreprise a rapporté les statistiques de sécurité de l'Autopilot, une fois par trimestre, à partir de 2018. Ces données mesurent le taux d'accidents par kilomètre parcouru. Mais l'année dernière, ces rapports ont cessé. Tesla n'a pas dit pourquoi il a pris cette décision, mais les critiques suggèrent que « le nombre d'accidents impliquant l'Autopilot est devenu alarmant, ce qui pourrait choquer les clients et influencer leurs comportements d'achat ». L'entreprise craindrait également des recours collectifs basés sur ces chiffres.

Le nombre d'accidents liés au système Autopilot de Tesla est bien plus élevé que celui des systèmes d'aide à la conduite similaires de General Motors et de Ford. Tesla a signalé 516 accidents entre juillet 2021 et novembre 2022, tandis que Ford en a signalé sept et GM deux. Certes, Tesla possède beaucoup plus de véhicules équipés de systèmes d'aide à la conduite que ses concurrents. Tesla en aurait un million, soit environ dix fois plus que Ford. Toutes choses égales par ailleurs, cela signifierait que Tesla devrait avoir un total de 70 accidents signalés par la NHTSA depuis l'été dernier pour être comparable au taux déclaré par le concurrent Ford.

Au lieu de cela, Tesla a signalé jusqu'à 516 accidents. En janvier dernier, Ross Gerber, un partisan connu de Tesla, a écrit dans un tweet : « juste pour noter. Il n'y a pas eu un seul accident ou une seule blessure depuis le lancement de la version bêta du FSD. Pas un seul. Même pas un seul. Dans ce laps de temps, vingt mille personnes sont mortes sur la route dans des accidents de voiture. Correct @elonmusk ? (On touche du bois) ». Gerber a tagué Musk dans le tweet et lui a demandé si ces statistiques étaient correctes. Musk a répondu par "exact", même si lui et la NHTSA étaient au courant d'au moins huit accidents à ce moment-là.

Depuis lors, l'action Tesla a perdu 65 % de sa valeur. Une partie de cette perte peut être attribuée à l'achat de Musk et à ses déboires ultérieurs avec Twitter, mais les chiffres liés à la sécurité ont continué à se dégrader, et les accidents de Tesla sont en hausse. Deux autres décès impliquant Tesla ont eu lieu en octobre, ce qui porte à 18 le nombre d'accidents mortels impliquant l'Autopilot depuis juillet 2021. L'enquête de la NHTSA sur Tesla continue de s'étendre. Rien que cette année, la NHTSA a enquêté sur 830 000 Teslas pour des défauts de l'Autopilot. Il n'y a pas d'informations claires sur le nombre de blessures et de décès liés à l'Autopilot.

Les statistiques d'accidents de la NHTSA dépendent en effet de la réception de données précises de la part de l'entreprise. Les rapports trimestriels de sécurité de Tesla ont toujours été controversés. Ils ont mis l'Autopilot de Tesla sous un bon jour : pour le quatrième trimestre de 2021, Tesla a signalé un accident pour 4,31 millions de kilomètres parcourus dans des voitures équipées du système Autopilot. L'entreprise a comparé ce chiffre aux statistiques gouvernementales qui indiquent un accident pour 778 922 kilomètres parcourus sur les routes du pays, tous véhicules et conducteurs confondus. Ce qui n'est pas tout accepté par les experts.

Sources : capitalisation boursière Tesla, Dmitry Medvedev

Et vous ?

Qu'est-ce qui pourrait, selon vous, expliquer la chute de l'action de Tesla ?
Partagez-vous l'idée selon laquelle les prises de parole de Musk sur Twitter font partie des éléments qui ont plombé le cours de l'action ? Pourquoi ?
Qu'en est-il des accidents liés à Full Self-Driving et Autopilot ?

Voir aussi :

Les données de désengagement du Full Self-Driving de Tesla mises à disposition par un ensemble de propriétaires semblent si affreuses qu'Elon Musk est mis au défi de prouver le contraire

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Fleur en plastique
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/01/2023 à 10:26
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Bien que les conducteurs aient tendance à blâmer le FSD pour leurs erreurs lorsqu'un accident se produit, cette fois, le conducteur avait raison, comme le confirment les données publiées par le gouvernement fédéral mardi. Selon le rapport d'enquête cité par CNN, le logiciel controversé d'aide à la conduite a été activé environ 30 secondes avant l'accident. Les données montrent également que la voiture a brusquement ralenti à 11 km/h, un mouvement dangereux dans un trafic rapide.

On ne sait pas ce qui cause le freinage fantôme, que Tesla n'a pas encore compris et corrigé. Tesla a dépouillé ses voitures de tous les capteurs, à l'exception des caméras vidéo, qui pourraient en être la cause principale. Après tout, les humains éprouvent des illusions d'optique, bien que rares. Il se peut que certaines conditions, comme une ombre se déplaçant rapidement sur la caméra, puissent faire croire au système qu'il y a un objet devant la voiture et déclencher le freinage.
Tesla avait d'autres capteurs (comme des simples radars) qu'ils ont décidé de tout supprimer il y a quelques années pour remplacer par des simples caméras, alors qu'il est si facile de berner une caméra numérique, facilement éblouie ou pouvant souffrir d'un souci de balance des blancs suite à un changement d'éclairage, alors que cela peut être critique pour distinguer de la neige, un reflet sur une route humide, un véritable obstacle... Je me rappelle de l'argument de l'époque : ça coûte trop cher.

Ah, pourtant pour activer le FSD il faut quand même 15 000 $, soit le prix d'une voiture thermique neuve à elle toute seule. Donc j'ai envie de dire, y'a de quoi foutre quelques radars pour compenser les faiblesses structurelles de caméras vidéos avec cette somme. Ah, mais j'oubliais, ça sert en fait à financer l'achat de Twitter. Donc, Twitter est plus important que la vie humaine des gogos qui achètent le FSD sur leur Tesla. Point de vue intéressant, M. Musk.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
La NHTSA enquête déjà sur des centaines de plaintes de conducteurs de Tesla, certaines décrivant des quasi-accidents et des préoccupations pour leur sécurité. Néanmoins, l'agence n'a pas encore pris de mesures contre Tesla, et l'enquête traîne en longueur. Quoi qu'il en soit, les analystes s'attendent à ce que les récentes découvertes sur le carambolage de San Francisco incitent la NHTSA à exiger une solution.
Comme c'est étrange. L'agence américaine ne semble pas pressée de sanctionner un constructeur américain vu comme brillant. Cela me rappelle bizarrement la FAA avec le Boeing 737 MAX, et il a fallu plus de 350 morts pour qu'ils se décident à enfin agir, et uniquement après que le reste du monde l'ait fait. Combien de morts provoqués par le FSD, combien d'interdictions étrangères avant que la NHTSA se décide à agir ? Une nouvelle preuve comme quoi l'argent vaut largement plus que la vie humaine aux États-Unis.

Je recherche NHTSA sur Google et voici l'extrait afiché :
Our mission is to save lives, prevent injuries, and reduce economic costs due to road traffic crashes, through education, research, safety standards, and ...
Je me marre.
7  1 
Avatar de Darkzinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 05/01/2023 à 15:46
Ce que je trouve dingue dans le modèle économique de Tesla c'est que les gens achètent une voiture et un abonnement pour être bêta testeurs.
5  0 
Avatar de marc.collin
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 11/01/2023 à 14:00
Il est temps que le gouvernement interdise que le pays devienne un jeu d'expérimentation.
C'est dangereux, il y a eu des mort et cela continue, rien n'est fait
5  0 
Avatar de Fleur en plastique
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/01/2023 à 14:57
Citation Envoyé par Derf59 Voir le message
Ca me fait rire qu'on incrimine uniquement le FSD dans le carambolage. Oui le FSD a freiné sans raison apparente maintenant si il avait freiné pour une bonne raison, les autres conducteurs qui ne respectaient ni la vitesse ni les distances de sécurité seraient rentrés dans la voiture de la même manière.
Donc vas-y, va sur une route express très fréquentée, où les voitures se suivent de près, puis pile, juste pour rire. Compte le nombre de voitures qui vont faire un carambolage. Ensuite, va voir les conducteurs et dis-leur que c'est entièrement de leur faute car cela ne serait pas arrivé s'ils auraient respectés les distances de sécurité et que tu n'y es pour rien car c'est ton droit le plus strict de piler en plein milieu d'une voie rapide.

Ensuite, on ira te voir à l'hôpital, si jamais t'es encore en vie après t'être fait tabasser.
5  0 
Avatar de petitours
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 03/01/2023 à 12:04
Que pensez-vous du motif de l'amende infligée à Tesla en Corée du Sud ?
Que dans notre droit à nous ça correspond pleinement à la définition de l’escroquerie
https://www.service-public.fr/partic...osdroits/F1520
donc il est logique que ce soit pareil en Corée.

Que pensez-vous du montant de l'amende ?
qu'il est trop faible, la preuve, les escrocs continuent, Mulk continue de communiquer

D'autres pays devraient-ils adopter une approche similaire ? Pourquoi ?
Parce que c'est de l'escroquerie et que tant qu'il n'y aura pas de répression les escrocs continuent

Tesla devrait-il, selon vous, continuer à utiliser les appellations Autopilot et Full Self-Driving même si cela induit de nombreux utilisateurs en erreur, pensant à tort que leur système peut gérer toutes les étapes de la conduite ?
Bien sur que non, mais tant qu'il n'en seront pas inquiété ils continueront.
4  0 
Avatar de totozor
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 05/01/2023 à 7:54
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Le délit de fuite en Allemagne doit-il être imputé au conducteur endormi ou à Tesla ? Lorsque le mode Autopilot est activé, qui devrait être responsable ? Pourquoi ?
Aux deux, le conducteur pour ne pas être maitre de son véhicule (et ne pas être en état de l'être), Tesla pour être incapable de suivre le code de la route.
Une situation comme celle-ci pourrait-elle suggérer que la programmation de l'Autopilot n'est pas terminée (intégration de plus de cas de figure dans la boucle if) ?
Un autopilot doit respecter le code de la route. S'il ne le fait pas il n'est pas terminé ou est défaillant.
En tant que professionnels de l'informatique, comment aborderiez-vous ce cas de figure (la police demande à un individu de se garer sur le côté) dans la programmation de l'Autopilot ? Si vous prenez en compte par exemple les gyrophares, des individus mal intentionnés ne pourraient-ils pas se jouer du système en utilisant des gyrophares pour commettre leurs méfaits ? Ou alors si une voiture de police est détectée à proximité, Autopilot devrait-il se désengager et redonner la main au chauffeur pour que lui seul décide quoi faire ?
Pour moi tout ça devrait se régler avec deux règles :
1. Si la Tesla reçoit une information qu'elle n'arrive pas à traiter elle redonne la main au chauffeur
2. La chauffeur doit pouvoir, à tout moment, reprendre la main sur l'autopilot
Autant je n'aime pas Tesla autant je ne peux pas exiger d'elle qu'elle soit plus capable que moi de reconnaitre un véhicule de police légitime d'un illégitime.
4  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 06/01/2023 à 13:07
Citation Envoyé par abriotde Voir le message
Et le FSD est absolument génial, il fait avancer le monde (l'IA notamment).
La question n'est pas là. Les mots ont un sens et un impact sur les comportements. Le Full Self Driving n'est pas encore *du tout* FULL. A ce titre il s'agit de publicité mensongère, et surtout dangereuse vis-à-vis de l'excés de confiance apportée aux utilisateurs.

Si on te vend des lunettes de soleil te promettant un indice de protection 3 "ont adaptées aux cas de forte ou exceptionnelle luminosité solaire (mer, montagne)." mais qu'en réalité c'est du 0 : "la catégorie 0 associée au symbole d’un nuage ne protège pas des UV solaires ; elle est réservée au confort et à l'esthétique", tu risque d'y perdre la vue à cause d'une fausse promesse.
4  0 
Avatar de TJ1985
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 29/12/2022 à 9:56
Tesla a été pionnière sur le marché du véhicule électrique de gamme moyenne-haute. La société a bénéficié de l'abattage d'Elon Musk, de son image de serial entrepreneur à succès. Après une phase de croissance remarquable, la réalité du quotidien semble rattraper la société : Est-ce que les acheteurs de véhicules électriques sont surtout préoccupés par l'accélération de leur bolide, ou plutôt par l'économie de moyens qu'il permet pour leurs déplacements ?
Par ailleurs les Tesla vieillissent, et semble-t-il assez mal. On a donc un modèle technique qui ne présente en soi pas grand chose d'intéressant, un modèle économique qui vend cher un objet qui se périme rapidement et surtout pas grande ouverture sur une alternative à long terme. Que va fabriquer Tesla dans 10 ans, 50 ans ? Toujours les bonnes vieilles batteries Lithium ?

En parallèle Toyota fabrique en série des véhicules à hydrogène - pile à combustible, et utilise en compétition des véhicules à combustion interne à hydrogène. Bien sûr, l'hydrogène doit être fabriqué, conservé, distribué et embarqué, mais les problèmes se résolvent les uns après les autres lorsque la volonté et un marché sont là.

Voyons les moteurs à combustion interne à hydrogène : Ce sont des moteurs conventionnels, que nous savons construire depuis un bon siècle, que nous avons améliorés depuis tout ce temps et qui ne demandent plus à être éprouvés. On les fabrique à partir de métaux courants, Fer, Aluminium, principalement. Il n'est pas besoin de raser des montagnes, de mettre des enfants en esclavage en Afrique ni de pleurer car ensuite, le recyclage coûte trop cher. Plus besoin non plus de dépendre de régimes inadmissibles pour nos déplacements : Si on sait produire l'hydrogène à des conditions acceptables, on est sur un circuit gagnant. Aujourd'hui Toyota et Yamaha, peut-être Hyundai développent activement ce type de solution. Les constructeurs français, eux, viennent de découvrir l'hybride, donc il faut leur laisser encore un peu de temps, quelques décennies. Hormis pour Alpine, qui semble bien plus réveillé.

Bref. Il y a quelques années j'ai investi un peu dans Tesla. Je m'en suis félicité. Puis j'ai vendu mes parts. Et je m'en suis re-félicité. Aujourd'hui, la société ne m'intéresse plus, je la considère comme une société du passé. Sans changement de cap radical, et pour cela il faudrait que son directeur sorte le nez de son smartphone, je ne vois pas ce qu'elle apporte de plus que ses concurrents sur le marché des véhicules électriques, hormis un nombre d'accidents élevé, dont une part mortelle qui interroge, et une réputation de sur-vente qui commence à faire mal.

A part ça, de toutes façons, les marchés boursiers de cette fin d'année sont à la hauteur du reste de 2022, juste n'importe quoi. Ca peut aussi être le bon moment de faire son marché.
3  0 
Avatar de Fagus
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 31/12/2022 à 10:55
Je vois deux autres folies à l'opposé :
1. La valorisation récente de tesla à 10^12$ soit plus que tous les autres constructeurs réunis (Renault c'est 100 fois moins alors qu'ils vendent en ordre de grandeur 10x plus de voitures). La baisse récente n'est qu'une correction d'une bulle financière )
2. J'espère pour eux que les employés qui sont payés partiellement en actions les vendent...
3  0 
Avatar de TJ1985
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 31/12/2022 à 11:28
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
À moins que quelqu'un trouve une façon de fabriquer une piles qui n'est pas sensible au froid, les voitures électriques vont rester sur les terrains de golf.
Vous devriez passer en version 0.0.2, vous noteriez peut-être qu'un certain nombre de voitures que vous croisez se déplacent en produisant une sorte de sifflement assez éloigné du vroooom habituel. Eh bien, imaginez-vous, elles sont sorties de leur terrain de golf, et depuis un moment ! En passant, où situez-vous la Norvège ? Au Sud sans doute, car ce pays des neiges est celui comptant le plus de véhicules électriques dans son parc. Marrant, non ?
4  1