IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La dernière vidéo du robot humanoïde Atlas de Boston Dynamics montre qu'il est capable de courir, sauter, prendre un objet au sol et le lancer
à un ouvrier sur un chantier de construction simulé

Le , par Bill Fassinou

13PARTAGES

6  0 
Boston Dynamics vient de publier une vidéo montrant les nouvelles capacités d'Atlas, son robot humanoïde. Atlas, qui était déjà en mesure de courir et sauter sur des terrains complexes grâce à ses pieds, semble désormais être capable de seconder les humains sur un chantier de construction. Il est équipé de pinces rudimentaires en guise de mains lui permettant maintenant de prendre et de déposer tout ce qu'il peut saisir de manière indépendante, mais aussi d'attraper et de lancer un sac d'outils sur un (faux) chantier de construction. La société n'a pas dévoilé ses plans avec Atlas ni dit si elle compte commercialiser bientôt son robot.

Les robots bipèdes et bimanuels sont-ils bientôt prêts à travailler aux côtés des humains ? Probablement pas, mais nous nous en rapprochons, comme le montrent les dernières vidéos marketing de Boston Dynamics. Dans une première vidéo, l'entreprise américaine de robotique a montré son prototype de robot Atlas en train de jeter des planches et des sacs d'outils sur un faux chantier de construction. Dans une seconde vidéo, tournée dans les coulisses, Scott Kuindersma, chef de l'équipe de Boston Dynamics chargée d'Atlas, explique que la vidéo est "destinée à communiquer une expansion de la recherche que la société mène sur Atlas".

La première vidéo, intitulée "Atlas Gets a Grip", montre l'humanoïde exécuter une série de nouveaux mouvements sur un chantier de construction simulé. Un "ouvrier de la construction" au sommet d'un échafaudage a commodément oublié des outils au sol. Au lieu de sauter en bas pour aller chercher les outils lui-même, Atlas les lui apporte "gentiment". À l'aide des pinces à griffes qui lui servent de mains, Atlas saisit et manipule une planche de bois pour se créer un pont sur l'échafaudage. Atlas saisit ensuite un sac d'outils posé sur le sol, court sur l'échafaudage, tourne sur lui-même et lance le sac d'outils vers le travailleur de la construction.



Atlas pousse ensuite une boîte en bois de l'échafaudage et se retourne et se tord jusqu'au sol. Il faut surtout fait attention à comment Atlas ramasse le sac d'outils posé au sol et à la façon dont il réaliser les mouvements de parkour. Boston Dynamics décrit la manœuvre finale : « le mouvement de conclusion d'Atlas, un flip inversé de 540 degrés et multiaxes, ajoute de l'asymétrie au mouvement du robot, ce qui en fait une compétence beaucoup plus difficile que le parkour réalisé précédemment ». Pour les besoins de cette vidéo, Boston Dynamics explique avoir installé des pinces (ou "griffes") utilitaires avec un doigt fixe et un doigt mobile.

Boston Dynamics a déclaré que cette pince a fait ses débuts dans sa publicité pour le Super Bowl, lorsqu'Atlas a soulevé un tonneau au-dessus de sa tête. Ces pinces simples sont conçues pour les tâches de levage lourdes. Selon Boston Dynamics, les autres nouvelles capacités démontrées par Atlas dans la vidéo sont les suivantes :

  • des systèmes de contrôle améliorés afin de faire un saut à 180 degrés tout en tenant la planche de bois ;
  • effectuer un saut en vrille tout en lançant le sac d'outils. Pour accomplir cette tâche, Boston Dynamics a étendu le contrôleur prédictif de modèle (MPC) afin de considérer le mouvement couplé du robot et de l'objet ensemble ;
  • pousser la boîte en bois de la plateforme, ce qui signifie qu'Atlas doit générer suffisamment de puissance pour faire tomber la boîte sans s'éjecter de la plateforme ;
  • le dernier mouvement d'Atlas, un saut périlleux inversé de 540 degrés sur plusieurs axes, ajoute de l'asymétrie au mouvement du robot, ce qui en fait une compétence beaucoup plus difficile que le parkour réalisé auparavant.


Comme toujours, il est important de rappeler que ces vidéos sont rigoureusement planifiées et structurées, les chutes et les erreurs étant supprimées. Mais, comme le note Kuindersma, il s'agit tout de même d'un changement de rythme pour Atlas. « Nous ne nous contentons pas de réfléchir à la manière de faire bouger le robot de manière dynamique dans son environnement, comme nous l'avons fait dans le Parkour et la Danse. Maintenant, nous avons commençons à mettre Atlas au travail et à réfléchir à la manière dont le robot devrait être capable de percevoir et de manipuler les objets dans son environnement », a déclaré Kuindersma.

Il s'agit d'un changement notable de message de la part de l'entreprise appartenant à Hyundai, qui n'a jamais souligné auparavant la façon dont ses machines bipèdes pourraient être utilisées sur le lieu de travail. Boston Dynamics n'a que deux robots qu'elle vend réellement : Stretch et Spot. Stretch est un engin à roues doté d'un énorme bras conçu pour déplacer des boîtes dans les entrepôts, tandis que Spot est un robot quadrupède principalement utilisé pour effectuer des tâches de surveillance et d'inspection, faisant office de caméra de vidéosurveillance à distance ou cartographiant des sites de construction et des usines à l'aide de scanners 3D.



Toutefois, comme l'explique Kuindersma un robot bipède bimanuel peut accomplir toutes sortes de tâches que les autres robots ne peuvent pas accomplir : « le rêve est que les humanoïdes est qu'ils soient capables de faire toutes les choses que nous faisons, n'est-ce pas ? Un robot humanoïde sera bien adapté à des applications telles que la fabrication, le travail en usine, les constructions, des lieux où un facteur de forme humanoïde s'adapte très bien, avec sa nature bimanuelle, sa capacité à se tenir debout, à déplacer des choses lourdes et à travailler dans des espaces qui ont été traditionnellement conçus pour que les humains y travaillent ».

De tels robots ne sont pas couramment utilisés dans le monde à l'heure actuelle, principalement parce que leur nature coûteuse et fragile signifie qu'ils sont toujours moins rentables que les travailleurs humains. Mais cette dynamique pourrait changer lentement grâce aux améliorations apportées au matériel et aux logiciels. Elon Musk s'est notamment lancé dans la robotique et développe Optimus, un robot bipède qui, selon lui, travaillera un jour dans les usines Tesla. Il a révélé un prototype du robot à la fin de l'année dernière, et les experts ont déclaré que si l'entreprise avait fait des progrès rapides, elle était très loin d'avoir réalisé une percée.

Le robot humanoïde de Tesla pouvait à peine tenir debout. Dans un billet de blogue publié mardi, Ben Stephens, responsable du contrôle d'Atlas, a ajouté que "Boston Dynamics est encore loin des robots bipèdes capables de travailler de manière fiable aux côtés des humains. « La manipulation est une vaste catégorie, et nous avons encore beaucoup de travail à faire. Mais cela donne un aperçu de la direction que prend le domaine. C'est l'avenir de la robotique », a déclaré Stephens. L'entreprise n'a pas dit si elle va commencer à vendre Atlas ni fait de prédictions sur le moment où ses robots bipèdes pourraient travailler dans les usines.

Pour l'instant, Atlas est une plateforme de recherche et n'est pas disponible à la vente. Il est depuis longtemps la vedette de nombreuses vidéos virales et a démontré efficacement les capacités robotiques de Boston Dynamics. Dans le petit monde de la robotique humanoïde, peu de concurrents ont montré des capacités similaires à celles d'Atlas. Seul le projet Robonaut de la NASA offre des pinces semblables à celles d'une main. Enfin, il faut noter que Boston Dynamics est contre la militarisation des robots et a expliqué l'année dernière que cela introduit de nouveaux risques de dommages pour l'humanité.

Source : Boston Dynamics

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que dites-vous des nouvelles capacités du robot Atlas de Boston Dynamics ?
Selon vous, le robot Optimus de Tesla pourrait-il rattraper les prouesses d'Atlas de Boston Dynamics ?

Voir aussi

Regardez Atlas, le robot humanoïde de Boston Dynamics, réussir un parcours d'obstacles. Les ingénieurs développent de nouveaux mouvements inspirés des comportements humains

Boston Dynamics apporte une mise à jour majeure à son robot ATLAS qui fait de lui « l'un des humanoïdes les plus avancés à l'existence »

Elon Musk dévoile un prototype du robot humanoïde Optimus de Tesla qui salue, marche, mais ne réalise pas encore des tâches complexes, le prototype est critiqué par les experts en robotique et en IA

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de totozor
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 20/01/2023 à 7:35
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Quel est votre avis sur le sujet ?
Que dites-vous des nouvelles capacités du robot Atlas de Boston Dynamics ?
Je serais curieux de voir l'organisation des leurs équipes, techniquement ils ont l'air d'avancer de façon méthodique, ils ont une communication simple mais ultra efficace, ils n'ont connu que peu de remous médiatiques.
Tout ceci leur donne une image de société fiable et bosseuse.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Selon vous, le robot Optimus de Tesla pourrait-il rattraper les prouesses d'Atlas de Boston Dynamics ?
Optimus n'existe pas aujourd'hui et les images de concept qui ont été présentées ne sont pas crédibles.
Tesla vends un "robot qui fera tout" et dont le but est de s'intégrer dans un environnement très vaste. BD propose un robot qui réalise des tâches "simples" (il n'interragi quasiment pas avec les gens) dans un environnement maitrisé (un chantier est infiniment plus facile à gérer qu'une rue)

Tesla vends un rêve qui n'arrivera jamais, Boston Dynamics présente ses avancées concrètes régulièrement avec une vidéo. Chacun sa méthode, mais je sais auquel j'ai envie de me fier.
4  0 
Avatar de vivid
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 20/01/2023 à 12:13
on peut noter que l'on ne montre jamais le pilote... histoire de faire rêver.
2  0 
Avatar de plegat
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 26/01/2023 à 21:54
Le bêtisier est sorti!

2  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 20/01/2023 à 8:09
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Quel est votre avis sur le sujet ?
Je ne sais pas... Je suis assez mitigé quand je lis des choses telles que:
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
De tels robots ne sont pas couramment utilisés dans le monde à l'heure actuelle, principalement parce que leur nature coûteuse et fragile signifie qu'ils sont toujours moins rentables que les travailleurs humains. Mais cette dynamique pourrait changer lentement grâce aux améliorations apportées au matériel et aux logiciels.


Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Que dites-vous des nouvelles capacités du robot Atlas de Boston Dynamics ?
C'est très impressionnant.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Selon vous, le robot Optimus de Tesla pourrait-il rattraper les prouesses d'Atlas de Boston Dynamics ?
Tesla vend une conduite autonome depuis au moins 5 ans, maintenant. On verra déjà s'ils y arrivent avant de parler de nous vendre des robots...
1  0 
Avatar de Auteur
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 20/01/2023 à 14:40
Citation Envoyé par vivid Voir le message
on peut noter que l'on ne montre jamais le pilote... histoire de faire rêver.
Le pilote se trouve sur l’échafaudage ou hors du champ de la caméra selon toi ?

Si la personne se trouvant sur l'échafaudage était dans la trajectoire du sac est-ce que le robot l'aurait lancé ? Un sac bourré d'outils ça doit faire mal quand on le reçoit sur les pieds
1  0 
Avatar de Artemus24
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 21/01/2023 à 10:38
Salut à tous.

En regardant la vidéo, j'ai eu des interrogations sur le comportement du robot Atlas.

1) Ce qui me surprend le plus est la capacité au robot Atlas d'anticiper la problématique à laquelle il est exposée.
Il met une planche horizontal qui va servir de passerelle afin d'atteindre l'échafaudage.
Comment le sait il avant d'avoir testé le parcours ?

2) Le lancer de la caisse à outils me semble plutôt hasardeux.
Quand il arrive sur la dernière plate forme, il a le dos tourné vers l'homme.
Il sait à l'avance où mettre la caisse à outils sans avoir vu le lieu.
Il se comporte comme s'il n'y avait personne.

Je ne sais pas ce qu'il y a dans la caisse à outils, mais je suppose rien de fragile.
N'aurait-il pas été plus judicieux que le robot Atlas dépose avec délicatesse la caisse à outils ?

3) Pourquoi ne fait-il pas le chemin inverse pour revenir à sa position première ?
Cette pirroutte finale est comme une signature de fin d'une démonstration programmée.

4) Je suis stupéfait de la performance de ce robot Atlas lors de cette démonstration.
Je n'imagine pas tout le travail que cela a dû constituer pour arriver à une telle prouesse.
Il a le sens de l'équilibre. Il se déplace avec aisance.
j'aime bien ce demi-tour en sautant sur place.

Je ne connais pas le robot Optimus de Tesla (cela me fait penser aux films Transformers).
Mais le coté publicitaire de Boston Dynamics nous permet de voir les avancées en ce domaine, et c'est extraordinaire !!!

5) Je ne trouve pas que cette démonstration soit naturelle.
Je veux dire comme si le robot Atlas était confronté pour la première fois à cette problématique.
Cette démonstration a été programmée pour nous en mettre plein la vue, et Boston Dynamics a réussi !

Cordialement.
Artemus24.
@+
1  0 
Avatar de plegat
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 21/01/2023 à 14:16
Citation Envoyé par Artemus24 Voir le message
1) Ce qui me surprend le plus est la capacité au robot Atlas d'anticiper la problématique à laquelle il est exposée.
Il met une planche horizontal qui va servir de passerelle afin d'atteindre l'échafaudage.
Comment le sait il avant d'avoir testé le parcours ?
Parce que:
  1. le parcours est programmé
  2. ça doit faire 50 fois qu'il le tente!


Citation Envoyé par Artemus24 Voir le message
Cette pirroutte finale est comme une signature de fin d'une démonstration programmée.
C'est un peu une signature. Sur la précédente démo, il y avait deux atlas qui faisaient un salto synchonisé.

Citation Envoyé par Artemus24 Voir le message
4) Je suis stupéfait de la performance de ce robot Atlas lors de cette démonstration.
Je n'imagine pas tout le travail que cela a dû constituer pour arriver à une telle prouesse.
Il a le sens de l'équilibre. Il se déplace avec aisance.
j'aime bien ce demi-tour en sautant sur place.
C'est un plateforme de recherche pour le comportement d'un robot bipède, que ce soit en termes de stabilité physique comme d'appréhension de son environnement.

Citation Envoyé par Artemus24 Voir le message
5) Je ne trouve pas que cette démonstration soit naturelle.
Je veux dire comme si le robot Atlas était confronté pour la première fois à cette problématique.
Cette démonstration a été programmée pour nous en mettre plein la vue, et Boston Dynamics a réussi !
Ca manque parfois de fluidité, mais ne pas oublier qu'on est sur un tas de ferraille! Un peu gonflé, mais un tas de ferraille tout de même...
C'est tout de même pas si mal que ça...
Après... il y a eu un peu de mise au point avant la vidéo finale... (vidéos de la démo précédente)

1  0 
Avatar de Artemus24
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 21/01/2023 à 15:38
On les croirait presque vivants.

Cordialement.
Artemus24.
@+
0  0