IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La startup suisse Ascento lance un nouveau robot de sécurité à deux roues piloté par une IA, polyvalent et tout terrain,
Il offrirait une sécurité continue sans intervention humaine

Le , par Mathis Lucas

6PARTAGES

5  0 
La startup suisse Ascento, une spin-off de l'ETH Zurich, a récemment dévoilé autonome de patrouille de sécurité en extérieur appelé "Ascento Guard". Il est capable de détecter les personnes non autorisées, d'assurer l'intégrité du périmètre, de surveiller les portes, les fenêtres et l'éclairage, et de s'occuper des parkings. Il se déplace à une vitesse de 4,5 km/h lors de ses patrouilles et Ascento affirme que le robot offre une sécurité continue sans intervention humaine. Le robot est censé aider les entreprises à faire face à la grave pénurie de main-d'œuvre qui touche le secteur de la sécurité. Toutefois, certains analystes sont sceptiques quant à la capacité du robot à assurer cette mission.

Le marché des robots autonomes polyvalents a le vent en poupe depuis quelques années, avec l'arrivée de nouveaux acteurs tels tels que Tesla et Xiaomi. L'argument principal de vente est que les robots sont une solution à la pénurie de main-d'œuvre dans les différents domaines d'activité de l'homme, principalement le travail à la chaîne, les soins aux personnes âgées, l'aide sur les chantiers de construction, etc. Le nouveau robot de Ascento est conçu pour assurer la sécurité d'un périmètre. La startup suisse a annoncé la semaine dernière un tour de financement réussi de 4,3 millions de dollars qui devrait lui permettre de poursuivre ses développements.

Le robot Ascento Guard a un châssis central avec des "yeux" circulaires qui clignotent et des feux de détresse rectangulaires orange qui font office de sourcils. Lorsqu'il est à la charge, ses yeux semblent "fermés" pour imiter le sommeil, mais ils s'ouvrent lorsque le robot est en service de patrouille. Il se déplace grâce à ce qui ressemble à des "pattes-roues" lui permettant de se déplacer avec précision sur différents terrains, ce qui le rendrait unique en son genre. Les robots d'Ascento sont connus pour la conception unique de leurs pattes-roues (qui permet des mouvements impressionnants), excellent dans la navigation sur les terrains extérieurs avec agilité et stabilité.


Le robot a été spécialement conçu pour patrouiller dans de grandes propriétés privées en plein air, et l'entreprise compte déjà des clients dans des secteurs tels que la fabrication, les centres de données, les centres de production pharmaceutique et les entrepôts. Déployés à grande échelle cette année, ils ont parcouru plus de 3 000 km pour assurer la sécurité extérieure de ces sites. Lorsqu'il détecte une menace pour la sécurité, comme un intrus, il peut alerter des agents de sécurité humains via l'application qui l'accompagne. Il peut être installé en quelques heures seulement et devenir autonome grâce à des horaires de patrouille programmables.

Selon la startup, cela permet de réduire les coûts et de s'adapter à l'évolution des besoins en matière de sécurité. Tout comme un garde humain, l'Ascento Guard peut être loué à l'heure, assurant le déploiement, l'assistance 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, le service et les réparations. L'application Ascento utilise l'IA pour l'analyse vidéo, s'intègre aux systèmes existants, offre une communication sécurisée et génère des rapports personnalisés pour les responsables de la sécurité. Il peut surveiller les périmètres définis à une vitesse de marche d'environ 4,5 km/h et surveiller les incendies ou les effractions à l'aide de caméras thermiques et infrarouges.

Les haut-parleurs et les microphones embarqués d'Ascento Guard permettent des communications bidirectionnelles chiffrées de bout en bout, tandis que ses caméras vidéo peuvent contrôler les parkings. Selon l'entreprise, le robot est également utilisable par tous les temps. Bien qu'Ascento ait déclaré que le robot est conçu pour assurer la sécurité, certains critiques pensent qu'il serait plus utile dans d'autres cas d'utilisation. « J'ai été impressionné par ses mouvements. Cependant, Ascento Guard semble être une bonne solution de remplacement pour les robots de livraison qui ont du mal à franchir les trottoirs », peut-on lire dans les commentaires.

Un autre a écrit : « j'ai d'abord pensé que Guard ressemblait à une version avancée des robots de livraison. Ma seconde pensée est qu'il devrait vraiment l'être ! Tout terrain, rapide et maniable ? C'est parfait pour ce cas d'utilisation ». D'autres critiques remettent également les capacités du robot à assurer pleinement l'intégrité du périmètre à protéger. Selon eux, le robot est exposé à des risques de piratage et les dégâts pourraient revenir beaucoup plus chers aux clients que lorsque le robot est utilisé pour livrer des commandes. Ces critiques pensent que le robot ne pourra pas remplacer les agents de sécurité humains ni les caméras de surveillance.


« Bien entendu, une fois la technologie développée, les gens lui trouveront une utilité. Je pense à des robots de livraison de nourriture et de produits pour la maison, l'armée, les entrepôts. Ils peuvent également être utilisés dans le domaine de la sécurité. Bien qu'il y ait des caméras de surveillance, il y a des failles. C'est pourquoi nous avons des agents de sécurité humains. Avec des robots comme celui-ci, nous pouvons réduire le nombre d'agents de sécurité humains. Mais malgré cela, nous ne pouvons pas éliminer les agents de sécurité humains. En cas de piratage - où le robot est neutralisé - les dégâts pourraient être considérables », a écrit un critique.

Alessandro Morra, PDG d'Ascento, semble conscient de ces enjeux et ne semble pas vouloir remplacer totalement les agents de sécurité humains. Il a déclaré : « nous visons à réduire les dépenses opérationnelles dans le secteur. Ascento Guard allie la fiabilité technique à la flexibilité humaine, ce qui permet de remédier à la pénurie de main-d'œuvre et aux coûts d'installation des caméras ». Ascento a été fondée par son PDG Alessandro Morra, son directeur technique Miguel de la Iglesia Valls, Ciro Salzmann et Dominik Mannhart. Le projet a démarré à l'ETH Zurich en 2018 et selon certaines sources, l'entreprise compte aujourd'hui dix employés.

L'entreprise serait à la recherche de nouvelles embauches pour son équipe de vente et d'exploitation afin d'étendre sa flotte d'Ascento Guard. Selon Morra, l'industrie mondiale de la sécurité a actuellement un taux de rotation du personnel aussi élevé que 47% chaque année. « La pénurie de main-d'œuvre se traduit par un manque de personnel qualifié disponible pour effectuer le travail, ce qui implique de longues heures de travail, pendant les heures creuses ou par mauvais temps. L'approche traditionnelle consiste à utiliser soit des personnes, soit des caméras fixes. Le robot Ascento Guard offre le meilleur des deux mondes », a-t-il déclaré.

Morra explique que depuis la société a diffusé des vidéos de son nouveau robot le 12 septembre 2023, Ascento a reçu des centaines de demandes pour utiliser les robots dans différentes industries. « Avec notre technologie, nous pourrions faire beaucoup plus économiquement et plus minutieusement, car les machines ne se fatiguent pas des tâches répétitives », a-t-il déclaré. Il a également expliqué que le fait que des robots travaillent avec des agents de sécurité humains permet de résoudre des problèmes tels que la rotation élevée du personnel et les faibles marges des entreprises de sécurité.

Source : Ascento

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous du robot de patrouille de sécurité d'Ascento ?
Selon vous, le robot Ascento Guard est-il adapté à ce cas d'utilisation ?
Le robot Ascento Guard peut-il à la longue remplacer les agents de sécurité humains ?
Est-il une meilleure option que les agents de sécurité humains ? Quels sont les risques de sécurité qu'il pose ?
Le robot Ascento Guard est-il plus adapté à la livraison qu'à la sécurité comme certains le prétendent ?

Voir aussi

La dernière vidéo du robot humanoïde Atlas de Boston Dynamics montre qu'il est capable de courir, sauter, prendre un objet au sol et le lancer à un ouvrier sur un chantier de construction simulé

Optimus, le robot humanoïde de Tesla, semble progresser dans son objectif de devenir un robot de travail polyvalent, le robot peut désormais marcher très lentement, ramasser et ranger des objets

Découvrez "Pibot", le robot humanoïde capable de piloter un avion en toute sécurité mieux qu'un humain, d'après l'équipe d'ingénieurs et de chercheurs du KAIST

Xiaomi, une entreprise chinoise accusée d'avoir copié les modèles d'Apple a dévoilé un nouveau robot humanoïde, il ressemble beaucoup à celui de Tesla

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 19/09/2023 à 15:16
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
[...]Le robot est censé aider les entreprises à faire face à la grave pénurie de main-d'œuvre qui touche le secteur de la sécurité.[...]
On a des chiffres, sur cette "grave pénurie de main d’œuvre", ou c'est juste une excuse? Et puis à quel salaire aussi est-ce qu'ils cherchent leurs agents de sécurité? Parce que si c'est pour les payer des cacahuètes, c'est normal de ne trouver personne ou presque...

Non, parce que le coup de la pénurie de main d’œuvre, les sociétés de service nous le ressortent aussi souvent pour les informaticiens...

Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message

Est-il une meilleure option que les agents de sécurité humains ? Quels sont les risques de sécurité qu'il pose ?
Non. Il n'aura certainement aucune souplesse, et je préfère avoir des agents humains dans une entreprise, plutôt que des collecteurs de données sur pattes qui à terme présenteront sans doute des risques de piratage ou d'espionnage industriel.
1  0 
Avatar de Prox_13
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 19/09/2023 à 15:12
J'habite dans un village anciennement vigneron, qui est en travaux constant. Donc c'est soit en pente dangereuse, soit en travaux.
J'espère qu'ils ont pensé a des topographies de ce genre parce que je connais des villages encore pire haha
0  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/09/2023 à 11:03
Et ben, j'avais connu l'EPFZ Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich (Eidgenössische Technische Hochschule Zürich, ETHZ en allemand) plus sérieuse dans ses réalisations (Bien que se dire spin-off de l'ETH ne veut pas dire grand chose: Il suffit d'un mec qui a fondé sa startup après s'être inscrit un semestre à l'école et avoir posé ses fesses 5 minutes dans un auditoire de la vénérable institution pour se bombarder "spin-off".

Chaque affirmation avancée relève du n'importe quoi!

1. Il n'y a aucune pénurie dans les emplois de sécurité... On ne parle pas ici d'agents armés transporteurs de fonds, mais de gentils arpenteurs qui vérifient que les portes sont fermées le soir et que les lumières sont éteintes (Tiens 2 cas que l'humain va pouvoir corriger et que ce magnifique robot ne pourra pas faire ). Ce genre de job est occupé par des étudiants, des retraités ou encore des personnes sans la moindre formation professionnelle.

2. Robot? Il faut vite le dire... C'est juste un bricolage à roulette (avec des roues de tricycle piqués sur le jouet du petit dernier de la famille) sans la moindre capacité d'intervention... Un voleur y donne un coup de pied et le problème est réglé

3. Les autres applications imaginées telles que le transport de marchandises en site ouvert ont déjà été testés... Et abandonnés!!! La Poste suisse avait par exemple tester un robot autonome (une espèce de caisse munie de 4 roues) pour distribuer les colis chez les particuliers... Il fallait qu'il soit accompagné d'un être humain pour la sécurité des usagers et la propre intégrité du robot lui-même... Et pourtant la paisible suisse n'a rien à voir au niveau de la délinquance avec la France... Imaginez la durée de vie de votre robot distributeur dans une sympathique banlieue de Lyon, du 93 ou encore des quartiers nord de Marseille
0  0