IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Cybertruck: Elon Musk annonce la commercialisation du pick-up avec un design futuriste. Mais des experts pensent que c'est une mauvaise idée
Estimant qu'il est conçu pour un marché qui n'existe pas

Le , par Stéphane le calme

7PARTAGES

6  0 
Après de nombreux retards et reports, Tesla a enfin lancé la production et la livraison de son pick-up électrique futuriste, le Cybertruck. Le véhicule, qui avait été dévoilé en novembre 2019, est désormais disponible à la vente sur le site officiel de la marque, à partir de 60 990 dollars. Le pick-up futuriste a suscité des réactions mitigées, allant de l’admiration à la moquerie. La version à propulsion électrique du Cybertruck pourra être acquise à partir de 60 990 $ (contre un prix de 39 900 $ annoncé en 2019) et bénéficiera d'une autonomie de 402 kilomètres estimés avec une charge complète. Cette version ne sera disponible qu’en 2025.

Quatre ans après sa présentation, le Tesla Cybertruck a enfin atteint sa première vague de clients. Il a été livré à une douzaine de personnes lors d’un somptueux événement au siège de l’entreprise à Austin, au Texas, au cours duquel Elon Musk a prédit que le camion inaugurerait un nouvel avenir plus excitant. La société a également fourni des détails mis à jour sur les prix, la gamme et les fonctionnalités du camion, dont une grande partie a considérablement changé par rapport aux chiffres initialement annoncés.

Le Cybertruck se distingue par son design anguleux et sa carrosserie en acier inoxydable, censée être résistante aux chocs et aux balles. Il dispose également d’un hayon rabattable qui peut servir de rampe pour charger des objets volumineux ou des véhicules électriques comme le Cyberquad, un quad également conçu par Tesla.

Le pick-up électrique de Tesla propose trois versions différentes :
  • La version de base, baptisée Propulsion, offre une autonomie de 402 km (estimés), une accélération de 0 à 100 km/h en 6,5 secondes et une capacité de remorquage de 3,4 tonnes. Ce modèle sera disponible en 2025.

  • La version intermédiaire, appelée Transmission intégrale, offre une autonomie de 547 km (estimés) et jusqu’à 755 km avec le prolongateur d’autonomie, une accélération de 0 à 100 km/h en 4,3 secondes et une capacité de remorquage de 4,9 tonnes.

  • La version haut de gamme, appelée CyberBeast, offre une autonomie de 515 km (estimés) et jusqu’à 705 km avec le prolongateur d’autonomie, une accélération de 0 à 100 km/h en 2,7 secondes et une capacité de remorquage de 4,9 tonnes.

Toutes ces versions ne seront donc pas disponibles en même temps aux États-Unis et rien n’a été confirmé pour l’heure en Europe.

Lors de l’événement de livraison du Cybertruck, qui s’est tenu le 30 novembre 2023 à Austin, au Texas, le PDG de Tesla, Elon Musk, a déclaré que le Cybertruck était « le véhicule le plus cool jamais fabriqué » et qu’il allait « révolutionner le marché des pick-ups ». Il a également annoncé que Tesla avait reçu plus de 1,2 million de précommandes pour le Cybertruck, ce qui en fait le véhicule le plus populaire de la marque.

Au cours de l'événement, Musk a invité le concepteur en chef de Tesla, Franz Von Holzhausen, à refaire la tristement célèbre démonstration bâclée de la résistance des fenêtres de 2019, au cours de laquelle il a brisé le supposé verre blindé avec un roulement à billes. Cette fois, il a lancé une balle de baseball – assez faiblement, pourrait-on remarquer – mais cette fois-ci, le verre a résisté au projectile.


Côté prix, ils ont littéralement explosé. En effet, en 2019, Elon Musk promettait un prix d’entrée de 39 900 dollars. Quelques années plus tard, la version à propulsion est annoncée à 60 990 dollars (soit environ 56 000 euros). Les versions Cybertruck transmission intégrale (dual motor) et Cybertruck Cyberbeast (tri motor) sont respectivement à 79 990 dollars (soit environ 73 500 euros) et 99 990 dollars (soit environ 92 000 euros).

Tesla vous interdit de revendre le Cybertruck moins d'un an après l'avoir acheté

En principe, lorsque vous achetez un véhicule et qu'il vous appartient, rien ne peut vous empêcher de le revendre à quelqu'un d'autre. Mais ce n'est pas le cas du Tesla Cybertruck. En effet, les conditions d'utilisation du Cybertruck exigent des acheteurs qu'ils s'engagent à utiliser le véhicule pendant au moins une année avant de songer à le revendre. Les propriétaires qui ne respecteront pas cette règle s'exposent à plusieurs risques, dont des poursuites en justice et l'impossibilité d'acheter un produit Tesla à l'avenir.

La société a ajouté une section intitulée « Pour le Cybertruck uniquement » à son contrat de commande de véhicules à moteur, qui énonce les nouvelles règles suivantes : « vous comprenez et reconnaissez que le Cybertruck sera d'abord commercialisé en quantité limitée. Vous acceptez de ne pas vendre ou tenter de vendre le véhicule pensant la première année suivant la date de livraison du véhicule ». Il est clair que plusieurs clients enthousiastes du Cybertruck ne se soucieront pas de cette clause qui semble très contraignante dans une situation urgente. Et si, pour une raison ou une autre, ils doivent le revendre, Tesla décrit une façon correcte de procéder.

Tesla affirme qu'il doit être le premier acheteur potentiel du Cybertruck : « si vous devez vendre le véhicule au cours de la première année suivant sa date de livraison pour une raison imprévue, et que Tesla convient que votre raison justifie une exception à sa politique d'interdiction de revente, vous acceptez d'en informer Tesla par écrit et de donner à Tesla un délai raisonnable pour vous acheter véhicule à sa seule discrétion et au prix d'achat indiqué sur votre fiche de prix final moins 0,25 $ par mille parcouru, l'usure raisonnable et le coût de réparation du véhicule selon les normes cosmétiques et mécaniques de Tesla pour les véhicules d'occasion ».

Si Tesla refuse de racheter le véhicule à son propriétaire, il ne pourra le revendre à un tiers qu'après avoir reçu le consentement écrit de l'entreprise. En revanche, si le propriétaire néglige ou oublie toutes ces conditions, il s'expose à de nombreux risques. « Vous acceptez qu'en cas de violation de cette clause, ou si Tesla a des raisons de croire que vous êtes sur le point de violer cette clause, Tesla peut demander une injonction afin d'empêcher le transfert du titre de propriété du véhicule ou exiger de vous des dommages-intérêts d'un montant de 50 000 $ ou de la valeur reçue en contrepartie de la vente ou du transfert, le montant le plus élevé étant retenu ».


Tesla désactive la fonction Autopilot lorsque le véhicule change de propriétaire

Quelle part d'un véhicule Tesla le propriétaire possède-t-il réellement ? En effet, les véhicules Tesla sont non seulement entièrement électriques, mais l'entreprise les a conçus pour qu'ils soient évolutifs grâce aux logiciels tels que l'Autopilot et le système d'infodivertissement. Et c'est à ce niveau que se situe le problème. Étant donné le modèle d'abonnement de la plupart des logiciels utilisés par les Tesla, la revente peut s'avérer compliquée. Les fonctions logicielles de la voiture peuvent ne pas être transférables, ce qui soulève la question de savoir quelle part du véhicule électrique ils possèdent réellement. C'est notamment le cas pour la fonction Autopilot.

L'Autopilot, dont la version avancée Full Self-Driving (FSD) coûte 15 000 dollars, n'est pas transférable lors de la revente d'un véhicule Tesla ou en cas de passage à un modèle plus récent. L'abonnement au FSD peut atteindre 199 dollars par mois. Si vous êtes abonné, en cas de revente, le nouveau propriétaire devra se procurer son propre plan. Selon les déclarations de Tesla, le nouveau propriétaire du véhicule ne peut pas utiliser les fonctions logicielles pour lesquelles il n'a pas payé. En outre, si vous avez opté pour le forfait complet, certaines sources estiment que le transfert est possible dans le cadre d'une vente privée directe au nouveau propriétaire.

Mais les choses sont floues sur le sujet. En revanche, une chose est sûre : le FSD qu'un client a acheté pour sa Tesla ne sera pas transféré à la prochaine, à supposer qu'il souhaite passer à un modèle plus récent. Il doit alors racheter le logiciel. De plus, pour des raisons de sécurité, le Supercharging et le FSD seront désactivés pour tout véhicule Tesla considéré comme une épave. Selon les analystes, c'est l'effet secondaire du fait que les voitures modernes tendent vers des ordinateurs sur pattes, ce qui rend le processus stressant tant pour l'acheteur que pour le vendeur. Et pourtant, cela semble n'avoir aucune incidence sur la demande de véhicules Tesla.


Elon Musk « craint que Tesla ne creuse sa propre tombe avec un Cybertruck en difficulté »

« Nous avons creusé notre propre tombe avec le Cybertruck. C'est l'un de ces produits spéciaux qui n'apparaissent qu'une fois de temps en temps », a déclaré Elon Musk lors d'une conférence téléphonique sur les résultats de Tesla plus tôt cette année. « Et les produits spéciaux qui arrivent de temps en temps sont tout simplement incroyablement difficiles à commercialiser pour atteindre le volume et être prospères ».

Le PDG de Tesla, Musk, a imputé les retards de production au prix des batteries et à la décision de revêtir le camion au look futuriste d'un alliage d'acier inoxydable.

Au cours de l'appel, Musk a déclaré qu'il faudrait 12 à 18 mois de « sang, sueur et larmes » pour atteindre le volume de production requis.

L'analyste de Jefferies, Phillipe Houchois, a suggéré que le constructeur de véhicules électriques devrait annuler la production, affirmant que ce serait mieux pour les actions Tesla, a rapporté Investing.com : « 2024 étant déjà une année perdue pour la croissance, cela aiderait Tesla à se recentrer sur un avantage fondé sur la simplicité, l'évolutivité et la rapidité ».

D’autres experts du secteur ont déclaré qu’une partie du problème du Cybertruck réside dans le fait qu’il est conçu pour un marché qui n’existe pas. Eric Noble, président de The CarLab, une société de conseil en produits et design automobiles, a déclaré à Bloomberg : « Les problèmes très évidents avec le Cybertruck sont des problèmes liés au concept lui-même. »

« Le marché ne demandait pas une finition en acier inoxydable, une configuration de lit farfelue, une ligne de toit farfelue ou une visibilité latérale farfelue. Ce sont toutes des réponses à une question que le marché des pickups ne se posait pas ».

Musk a révélé lors d'une conférence téléphonique sur les résultats de Tesla que la production de masse du véhicule ne commencerait pas avant 2024. Musk a déclaré lors d’une conférence en octobre : « Nous sommes dans le dernier tour pour Cybertruck. »

Un pari audacieux

Le design du Cybertruck est très clivant et pourrait rebuter certains acheteurs. Le Cybertruck a un aspect très futuriste, avec des lignes anguleuses et une carrosserie en acier inoxydable qui lui donnent un air de véhicule militaire ou de science-fiction. Il s'agit là d'un pari audacieux de la part de Tesla, qui espère séduire une nouvelle clientèle et révolutionner le marché des pick-ups. Elon Musk s'est d'ailleurs efforcé d'indiquer en quoi le pick-up est utile dans sa vidéo, comme pour tenter de demander à certains indécis de voir plus loin que l'apparence du véhicule.

Sources : site officiel, conférence (vidéo dans le texte)

Et vous ?

Que pensez-vous du design du Cybertruck ? Trouvez-vous qu’il est beau, original, laid, ridicule, ou autre ?
Seriez-vous prêt à acheter un Cybertruck si vous en aviez les moyens ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
Quels sont les avantages et les inconvénients du Cybertruck par rapport aux autres pick-ups électriques du marché, comme le Ford F-150 Lightning ou le Rivian R1T ?
Que pensez-vous de la politique de Tesla concernant Autopilot (désactivé lorsque le véhicule change de propriétaire) ou la revente du véhicule Cybertruck interdite la première année ?
Que pensez-vous des experts qui pensent que Cybertruck est conçu pour un marché qui n'existe pas ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de mith06
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 08/01/2024 à 10:25
Ca fait longtemps qu'on a pas sorti une voiture aussi moche que celle ci, elle aurait pu être dessinée pour un film futuriste des 90's.
5  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 05/06/2024 à 0:12
J'ai envie de dire que le problème de ce type n'est pas tant la taille de son véhicule immonde, mais plutôt le fait qu'il ait acheté un véhicule immonde à un prix idiot, sans réfléchir.

Maintenant, si quand il va voir un modèle en exposition, il n'est pas foutu d'estimer la taille, je dirai qu'il a un problème de plus...

Le fait que Tesla interdise la revente est scandaleux, mais ça ne m'étonne pas de la marque, et je ne comprend même pas que le type s'en étonne - après tout, c'est un pigeon.
5  1 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 10/04/2024 à 8:26
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Conclusion

Il semble que le Cybertruck ait été précipité, et les problèmes majeurs auxquels il est confronté soulèvent des questions sur la nécessité d’accorder plus de temps au développement de tels véhicules. Alors que Tesla a été un pionnier dans le domaine des véhicules électriques, il est essentiel de trouver un équilibre entre l’innovation audacieuse et la fiabilité attendue par les propriétaires. Le Cybertruck, loin d’être un simple jouet, doit répondre aux attentes des conducteurs et garantir leur sécurité sur la route.

En fin de compte, le défi pour Tesla est de concilier la vision futuriste avec la réalité des problèmes techniques. Le monde attend de voir comment l’entreprise résoudra ces problèmes et si le Cybertruck pourra tenir ses promesses malgré les difficultés initiales.
Je propose quelques corrections/compléments en italique à la conclusion (nos routes ne sont pas des labos de R&T et nous ne sommes pas les rats de laboratoires de Tesla) :
Il semble que le Cybertruck ait été précipité, et les problèmes majeurs auxquels il est confronté mettent en évidence la nécessité d’accorder plus de temps au développement de tels véhicules. Alors que Tesla a été un pionnier dans le domaine des véhicules électriques, il est essentiel de favoriser la fiabilité attendue à l’innovation audacieuse. Le Cybertruck, loin d’être un simple jouet, doit répondre aux attentes des conducteurs et garantir leur sécurité et celle des autres usagers sur la route.

En fin de compte, le défi pour Tesla est de concilier la vision futuriste à la réalité des problèmes techniques. Le monde attend de voir comment l’entreprise n'arrivera pas à résoudre ces problèmes et si le Cybertruck pourra tenir ses promesses malgré les difficultés initiales.

Pensez-vous que Tesla aurait dû prendre plus de temps pour développer le Cybertruck afin d’assurer une meilleure fiabilité, ou est-ce que l’innovation audacieuse justifie les problèmes initiaux ?
Je penses que Tesla devrait mettre sur le marché des voitures fonctionnelles et safe. Ce n'est visiblement pas le cas pour le CyberTruck.
Quelle est la responsabilité des constructeurs automobiles lorsqu’ils lancent de nouveaux modèles ? Devraient-ils être tenus responsables des défauts de conception ?
Bien sûr que oui, c'est le cas pour toutes les entreprises ou presque. Pourquoi l'automobile serait une exception? D'autant plus que ses produits sont potentiellement dangereux pour le client et son environnement.
Le Cybertruck, en tant que véhicule électrique, doit garantir la sécurité des conducteurs et des passagers. Pensez-vous que Tesla a pris suffisamment de mesures pour assurer cette sécurité ?
Et les autres automobilistes, cyclistes et autres piétons?
Une voiture qui freine brusquement sur l'autoroute sans obstacle est clairement un problème.
En tant que consommateurs, quelles sont vos attentes légitimes lors de l’achat d’un nouveau véhicule ? Le Cybertruck répond-il à ces attentes ?
Ma première attente est qu'il tienne au minimum 100 000 km, donc une panne qui l'immobilise au bout de 5 minutes n'est clairement pas satisfaisante.
Ensuite je veux qu'elle ne finisse pas sur le plateau d'une dépanneuse au premier problème (raison pour laquelle j'ai notamment une roue de secours).
Le Cybertruck est-il un pas vers un avenir plus durable, malgré ses problèmes initiaux ? Comment évaluez-vous son impact environnemental par rapport aux pickups traditionnels ?
Je penses que le pick-up devrait être un véhicule de travail et le cybertruck ne l'est clairement pas mais je suis aussi un européen réticent aux SUV donc mon avis a probablement peu de sens.
3  0 
Avatar de sergio_is_back
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 04/06/2024 à 18:48
J'en ai connu un, un de mes proches que je ne citerai pas, qui avait acheté une voiture plus longue que celle qu'il avait
Lorsqu'il l'a ramené chez lui il s'est rendu qu'il était quasi impossible de fermer la porte du garage sauf à faire des gesticulations impossibles.
La précédente rentrait déjà tout juste dans son garage étriqué... Bref... La folie des grandeurs... Pas prêt de s'arrêter !!!
3  0 
Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 05/06/2024 à 13:39
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Il est dit dans le texte, que la situation du gars a changé, qu'il s'est séparé de sa femme et a déménagé. Donc, les conditions ont changé.
Sa femme l'a quitté d'avoir gaspillé l'argent du ménage dans un tank immonde ou pour avoir financé les délires de Musk ou pour être trop idiot pour ne pas penser que l'engin aura besoin d'être garé (et pas que chez lui) ?
3  0 
Avatar de Madmac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 27/06/2024 à 3:05
Citation Envoyé par sergio_is_back Voir le message
Quand est-ce que les ingénieurs et les designers vont se poser la problème du poids pour les véhicules électriques ?
C'est déjà les cas des ingénieurs civils responsable des pont publiques. Et sur les routes nordiques, les VE sont de véritables plaies.
3  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 08/01/2024 à 8:18
Comment percevez-vous le design du Cybertruck ? Le trouvez-vous attrayant, original ou peu esthétique ?
Ca fait longtemps qu'on a pas sorti une voiture aussi moche que celle ci, elle aurait pu être dessinée pour un film futuriste des 90's.
Mais je trouve qu'il a malgré tout quelques aspects intéressants, notamment la position très en avant des roues et de l'habitacle qui doit être déroutant au début mais vite très confortable.
Ce design simple devrait être industriable facilement et en à faible cout mais l'apparente absence de peinture et inverse complètement la tendance et en fait une voiture d'exposition (le moindre impact sera visible et difficile à masquer).
Seriez-vous enclin à acheter un Cybertruck si vous en aviez les moyens ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
je n'ai aucune raison d'acheter cette voiture, le marché propose des voitures mieux sous tous aspects pour moins cher.
Si je veux m'acheter une américaine tappe à l'oeil je m'achète une challenger ou une mustang.
Partagez-vous l'avis de Jesus Diaz qui estime que la Tesla Cybertruck est « mauvaise » à plusieurs égards ?
Je partage au moins l'avis de Zipper, cette voiture n'est conçue que pour son conducteur elle ne donne pas du tout confiance pour ceux avec qui elle partage (ou non) l'espace publique.

Je penses qu'il y a un vrai problème dans l'approche du produit de cette voiture : elle propose un produit qui ne donne pas vraiment envie et y rajoute plein de petits arguments (pare balle, amphibie etc) espérant nous faire changer d'avis mais la base n'est toujours pas bonne.
Ceci dit la Fiat Multipla c'est bien vendue donc l'espoir est permis, mais le design est récompensé par un prix très raisonnable.
2  0 
Avatar de mith06
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 08/01/2024 à 8:38
Ma voiture thermique était annoncée à 4l/100 km et consommait en réalité 4.8l/100 km. Soit 80% de l'autonomie annoncée.
Mais comme c'est une thermique c'est moins drôle de faire du bashing.
2  0 
Avatar de bmayesky
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 22/04/2024 à 3:21
Pas d'autres commentaires que le lien ci-dessous:

https://embarque.developpez.com/actu...de-conception/

Voilà, licenciée pour avoir révélé le scandale de cet article. Relire cet article après avoir lu le premier donne une autre perspective à l'ensemble.
2  0 
Avatar de sergio_is_back
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 01/12/2023 à 13:14
Ce que je vois c'est : un char d'assaut de plus 3 tonnes avec seulement 500 kms d'autonomie
Bon, les batteries c'est lourd, c'est sur !!
Mais rien que la carrosserie en Inox doit peser une blinde (sans compter le prix du matériau en lui même)

Quand est-ce que les ingénieurs et les designers vont se poser la problème du poids pour les véhicules électriques ?

Bref, encore un joujou pour gamins fortunés !!!

Et il commence déjà sa carrière : https://www.carvertical.com/fr/blog/...aides-du-monde
1  0