IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La première usine de production en série de robots humanoïdes est sur le point d'ouvrir ses portes aux États-Unis,
Suscitant davantage de préoccupations sur l'automatisation massive des emplois

Le , par Mathis Lucas

4PARTAGES

19  0 
Agility Robotics affirme que l'ouverture de son usine RoboFab est prévue pour début 2024. L'usine est destinée à la production en série de robots humanoïdes qui pourraient être plus agiles et plus polyvalents que les robots industriels actuels. L'usine sera installée à Salem, dans l'Oregon, et l'entreprise s'attend à ce qu'elle produit jusqu'à 10 000 robots humanoïdes par an dans le but d'aider Amazon et d'autres organisations à effectuer des tâches dangereuses de transport, de levage et de déplacement. Agility Robotics devance ainsi Tesla, qui peine à développer un prototype convaincant de son robot humanoïde Optimus destiné à remplacer les humains dans les mêmes tâches.

Les analystes s'attendent à ce que les robots humanoïdes connaissent un essor remarquable avant la fin de la décennie. De nombreuses entreprises - dont Tesla, Agility Robotics et Xiaomi - se sont lancées à l'assaut du marché au cours des deux dernières années. Mais Agility Robotics pourrait bientôt prendre une avance stratégique sur ces rivaux : la société a annoncé que son usine destinée à la fabrication en série de ses robots humanoïdes devrait ouvrir ses portes au début de l'année prochaine. Appelée RoboFab, elle deviendrait ainsi la première usine au monde conçue pour la fabrication en série de robots humanoïdes. Elle emploiera des humains et des robots.

« Nous avons accordé une très grande priorité à la mise en place de robots le plus rapidement possible. Notre grand objectif est d'arriver le plus rapidement possible à des humanoïdes polyvalents », a expliqué Damion Shelton, cofondateur et PDG d'Agility Robotics, dans un récent entretien avec Axios. Lors de l'interview, Shelton a abordé les plans de l'entreprise et a notamment parlé du robot Digit. Agility Robotics affirme que Digit est le premier humanoïde commercialisé par la société et conçu pour le travail en entrepôt. Shelton a ajouté que le carnet de commandes de Digit ne cesse de s'allonger. Amazon teste déjà le robot Digit dans ses entrepôts.


Amazon, qui déploie déjà une multitude de robots spécialisés, a annoncé en octobre qu'elle testait Digit dans un laboratoire situé au sud de Seattle. « Notre première utilisation de cette technologie sera d'aider les employés à recycler les contenants, un processus hautement répétitif qui consiste à ramasser et à déplacer les contenants vides une fois que l'inventaire en a été complètement retiré », explique Amazon. Le géant de Seattle explique que "Digit peut déplacer, saisir et manipuler des articles dans les espaces et les coins des entrepôts de manière novatrice et que sa taille et sa forme sont bien adaptées aux bâtiments conçus pour les humains".

Il est toutefois important de souligner qu'Amazon est l'un des principaux bailleurs de fonds d'Agility Robotics. Amazon a investi dans la startup par le biais de son fonds d'innovation industrielle. Les deux entreprises n'ont pas précisé le montant de l'investissement, mais il a été rapporté qu'Amazon a participé à un tour de table de 150 millions de dollars réalisé par Agility Robotics en 2022. Amazon a déclaré : « les solutions de robotique collaborative comme Digit favorisent la sécurité sur le lieu de travail et aident Amazon à livrer ses clients plus rapidement, tout en créant de nouvelles opportunités et de nouveaux parcours de carrière pour nos employés ».

Les tests d'Amazon visent à déterminer la façon dont les robots Digit pourraient se déplacer dans un centre de traitement des commandes réel, entouré de personnes. « Nous sommes très enthousiastes à propos d'Agility - nous travaillons en étroite collaboration avec eux depuis avril de l'année dernière. En cas de surface irrégulière, un robot bipède peut mieux se débrouiller qu'un robot à roues », affirme Tye Brady, roboticien en chef chez Amazon, qui a également loué la capacité du robot bipède à tourner dans les virages serrés. Selon les analystes, le soutien d'Amazon à Agility Robotics suggère qu'il mise énormément sur les robots pour son avenir.

Selon le PDG Agility Robotics, la société a produit une centaine de robots depuis sa création en 2016, et prévoit de transférer la production de Digit de son siège social de Tangent, dans l'Oregon, à la nouvelle usine RoboFab dans les mois à venir. RoboFab est une installation très grande, occupant un espace de plus de 6 503 m2. Cela permettra à Agility Robotics d'accélérer la production. « Au début, la production se comptera par centaines, mais à terme, RoboFab aura une capacité nettement plus importante de 10 000 robots par an, en pointe », affirme Shelton. Il a ajouté que les livraisons devraient commencer dans le courant de l'année prochaine.


La construction de robots bipèdes capables de marcher sans tomber est un défi d'ingénierie qui a découragé plus d'un champion de la robotique. En outre, équiper les robots humanoïdes de mains et de bras dextres (et les programmer de manière à ce que les androïdes puissent travailler en toute sécurité aux côtés des humains) est une autre difficulté. Les concurrents dans ce domaine sont Tesla avec Optimus, Boston Dynamics avec Atlas, SanctuaryAI avec Phoenix et Apptronik avec Apollo. Tesla a annoncé Optimus en août 2021 et le PDG Elon Musk a présenté deux prototypes pas très convaincants lors de l'événement annuel Tesla AI Day 2022.

Lors de la démonstration, ce prototype d'Optimus est entré lentement et maladroitement sur la scène, s'est retourné et a salué une foule enthousiaste. Mais un second a eu besoin d'un soutien pour entrer sur la scène et s'est effondré quelques minutes plus tard. Aucun des deux prototypes présentés par Tesla l'année dernière n'était convaincant et la réaction des experts a montré qu'ils étaient déçus par la démonstration. Des experts en IA et en robotique ont critiqué ces premiers modèles, notant que la société de Musk pouvait faire mieux. Moins d'un an après cette démo très peu convaincante, Tesla a dévoilé une nouvelle vidéo de son robot Optimus.

Quant à la société chinoise Xiaomi, elle a présenté un robot humanoïde appelé CyberOne lors d'un événement en direct à Pékin en août 2022. Le robot humanoïde était capable de traverser la scène et semblait communiquer avec le PDG de Xiaomi, Lei Jun. De son côté, Boston Dynamics continue à améliorer les capacités de son robot humanoïde Atlas. L'année dernière, l'entreprise a publié une nouvelle vidéo mettant en scène un nouveau prototype d'Atlas équipé de pinces rudimentaires en guise de mains. Cet ajout permet désormais à Atlas de prendre et de déposer tout ce qu'il peut saisir de manière indépendante, mais aussi d'assister un humain sur un chantier.

La société n'a pas dévoilé ses plans avec Atlas ni dit si elle compte commercialiser bientôt son robot. Cela dit, Agility Robotics, Xiaomi et Tesla affirment tous que leurs robots sont destinés à remplacer les humains dans les tâches très répétitives, et donc ennuyeuses, ou celles qui sont dangereuses. « Le fondement de l'économie est la main-d'œuvre. Alors que se passe-t-il si vous n'avez pas réellement de pénurie de main-d'œuvre ? Je ne suis pas sûr de ce que signifie une économie à ce moment-là. C'est l'objet d'Optimus. Donc, très important », a déclaré Musk. Il a ajouté qu'Optimus sera capable de s'occuper et de prodiguer des soins aux personnes âgées.


Les investissements croissants dans les robots humanoïdes capables de remplacer les humains dans un certain nombre de tâches suscitent des préoccupations sur la suppression des emplois au profit des robots. Pour répondre à ces inquiétudes, Amazon s'est associé au MIT en octobre dans le cadre d'une initiative visant à étudier l'impact de l'automatisation sur le travail. Amazon affirme que les 750 000 robots mobiles qu'il a déployés au cours de la dernière décennie ont contribué à créer 700 nouvelles catégories d'emplois pour les humains. Les analystes affirment toutefois que ce chiffre est insignifiant par rapport au nombre d'emplois menacés.

« Les robots sont capables de prendre en charge des tâches répétitives et prévisibles et, ce faisant, ils peuvent libérer des employés pour leur permettre d'assumer des responsabilités plus complexes qui nous aident à mieux servir nos clients », a déclaré Brady dans un entretien publié sur le site d'Amazon. Dans la communauté, il y a un grand débat sur le sujet et certains proposent d'instaurer un revenu universel pour protéger la société contre les effets de l'automatisation. D'autres proposent de taxer les robots, ce qui inciterait les entreprises à conserver les travailleurs, tout en compensant une partie des charges sociales perdues par une réduction des effectifs.

Agility Robotics affirme que les entreprises qui participent à son programme de partenariat recevront leurs robots en 2024, avant une livraison plus large en 2025. Ce programme permet aux entreprises d'évaluer les capacités de Digit en fonction de leurs propres besoins logistiques. De l'autre côté du Pacifique, la Chine semble avoir également pour ambition de se lancer sur le marché des robots humanoïdes. Pékin a récemment annoncé son intention de produire en masse des robots humanoïdes d'ici à 2025. La Chine constitue déjà le plus grand marché mondial pour les robots d'automatisation, avec plus de 267 000 unités installées en 2022.

Sources : Agility Robotics, Amazon

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la production en série des robots humanoïdes ?
Quels impacts ces robots androïdes pourraient-ils avoir sur le marché de l'emploi à l'avenir ?

Voir aussi

Agility Robotics ouvre une usine de robots humanoides, dévance Tesla et ravive le débat à propos du revenu universel et de la question de savoir si c'est la solution aux pertes d'emplois

Xiaomi, une entreprise chinoise accusée d'avoir copié les modèles d'Apple a dévoilé un nouveau robot humanoïde, il ressemble beaucoup à celui de Tesla

La dernière vidéo du robot humanoïde Atlas de Boston Dynamics montre qu'il est capable de courir, sauter, prendre un objet au sol et le lancer à un ouvrier sur un chantier de construction simulé

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/12/2023 à 12:51
Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
Tu as raison, sauf que dans beaucoup de cas, on juste besoin de rapidité, ou juste besoin d'aérodynamisme.
Dans le cas d'Amazon, il s'agit de gérer un entrepôt et d'effectuer l'entreposage puis le prélèvement d'articles de toute forme et de toute dimension pour la préparation des commandes!

As-tu déjà visité un centre de tri entièrement automatisé de la poste? Je peux te dire que tu ne rencontres pas des robots humanoïdes avec une casquette sur laquelle est écrit "postier"!!!

Ton centre de tri est un robot... De la dimension d'un bâtiment... Composé de tapis roulants, de lecteurs automatiques d'adresses, de capteurs et d'activateurs qui poussent ou réorientent les colis et autres lettres...

Idem pour la gestion logistique d'un entrepôt automatisé répondant aux besoins d'un Amazon... Il n'y a rien de révolutionnaire... Cela se nomme un "magasin automatique", c'est gros comme une halle de gare et pour résumer avec des outils de prise qui se promènent au bout d'axes linéaires X, Y, Z. Les 3 dimensions qui te permettent d'accéder à n'importe quel point dans un espace 3D.
3  0 
Avatar de Vincent PETIT
Modérateur https://www.developpez.com
Le 08/12/2023 à 9:42
Bonjour,
Une chose est à peu prés sur, nous prenons le chemin du remplacement dans le travail. Est ce bien ou pas ? Je ne sais pas mais il faudra s'adapter.

Nous allons devoir nous élever au dessus de cette boucle ; IoT -> Cloud (data) -> IA -> Robotisation, qui converge vachement vers notre remplacement dans le travail même si on est encore loin de la perfection. Mais dans un avenir proche je pense que c'est ce qui arrivera.

Après il y a des questions existentielles graves derrière tout ça :
le chômage et les limites de la reconversion : tous ingénieurs/docteurs pour s'élever au dessus des tâches automatisées ? J'y crois moyennement
serons nous sauvez par la destruction créatrice ? A mon avis cette fois la prophétie ne fonctionnera pas. Elle a fonctionné avec par exemple avec les tracteurs qui ont remplacé les chevaux ainsi les hommes ont été mobilisé pour produire les premiers sauf que là c'est bien nous qui seront remplacés
2  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/12/2023 à 10:50
Pas besoin de lire l'article plus loin que "robots humanoïdes des entrepôts d'Amazon" pour savoir que ce n'est qu'une vaste supercherie ayant un seul but "faire parler d'Amazon"!!!!!

Toute personne active dans la robotique le sait: "Le robot le plus efficace et le moins cher pour effectuer une tâche n'est pas humanoïde"

Le "robot humanoïde" ne fait que répondre aux fantasmes de "Monsieur-Madame tout le monde".

Et pourquoi l'être humain est un mauvais modèle pour une robot efficace? Pour une raison très simple: L'immense avantage du corps humain n'est pas d'être efficace mais d'être un outil généraliste et polyvalent!

On veut un robot qui coure le plus vite? Il ne sera pas humanoïde!

On veut un robot qui peut se mouvoir dans n'importe quel terrain? Il ne sera pas humanoïde!

On veut un robot le plus aérodynamique? Il ne sera pas humanoïde!

Etc, etc, etc...
3  1 
Avatar de plegat
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 27/02/2024 à 21:38
Franchement... y'a que moi que ça perturbe de voir un robot (même humanoïde) causer avec un PC via une souris???

A part pour l'image "je peux tout faire comme un humain", je ne vois pas trop l'avancée technologique...
2  0 
Avatar de mith06
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 28/02/2024 à 13:27
Franchement... y'a que moi que ça perturbe de voir un robot (même humanoïde) causer avec un PC via une souris???
2  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 08/12/2023 à 12:19
On veut un robot qui coure le plus vite? Il ne sera pas humanoïde!

On veut un robot qui peut se mouvoir dans n'importe quel terrain? Il ne sera pas humanoïde!

On veut un robot le plus aérodynamique? Il ne sera pas humanoïde!
Tu as raison, sauf que dans beaucoup de cas, on juste besoin de rapidité, ou juste besoin d'aérodynamisme.

Un robot est en général spécialisé. Un robot ne peut pas peindre, et en même temps visser, mais 2 robots pourront faire la tache l'un après l'autre, ils sont chacun efficaces dans leur domaine, c'est ce qui se passe dans les chaines de fabrication.

Pour le coût, qui est le sujet du post, il faut prendre en compte la R&D, la maintenance et la mettre en balance avec le cout du nombre de salarié nécessaire pour faire la même tache avec la même efficacité. Il y aura toujours des employés chez Amazon pour fabriquer maintenir les machines, mais moins qu'il en faut sans elles. Et les personnes qui ont été remplacé par les machines devront trouver un autre emploi, ou avoir un revenu.

D'un autre coté, si il y a plus de chômeurs que de salariés, qui pourra acheter ce qui est produit ?
1  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/12/2023 à 18:53
Citation Envoyé par Vincent PETIT Voir le message
-> Le robot humanoïde n'est pas pensé pour remplacer un process industriel comme un centre de tri entièrement automatisé, c'est nous qu'il doit remplacer dans les tâches non automatisable (dans le sens process industriel).
Et là on passe du fantasme du petit Kevin, amoureux de science fiction, au fantasme du gestionnaire d'entreprise avec ses pages Excel

Bien sûr que remplacer l'humain à 35 heures/semaine syndiqué et gréviste à ses heures contre un robot travaillant 24/24h, 365/365 jours est un rêve... Mais cela reste un rêve!!!

Par définition, une "tâche non automatisable" est une tâche qui ne peut pas être réalisée par un robot même humanoïde!

Pour s'en convaincre, il suffit de voir les résultats de l'auto-pilote de Tesla et des systèmes nous promettant de l'IA à toutes les sauces! Au niveau du "non automatisable", le "non automatisable" n'est pas dû à un problème d'ordre physique/mécanique (que l'architecture humanoïde permettrait de résoudre) mais logique (c'est la tête le problème pas les jambes!): Un être humain fait ce qu'une IA est incapable de réaliser: Analyser une situation inattendue et trouver une solution pour la résoudre!

L'IA ne va répéter que ce qu'on lui a appris!!!

Alors que l'auto-pilote d'un véhicule s'écrase dans un camion parce que le camion était illuminé par le soleil et n'a pas été détecté (cas réel qui a fait 1 mort, le conducteur de la Tesla), qu'il plante les freins parce qu'une feuille morte ou un flocon de neige a été détecté comme un obstacle sur la route, l'être humain va éviter le camion et écraser violemment sur son part-brise la feuille morte et l'audacieux flocon!

Combien de fois faudra-t-il répéter ici que l'IA est sujette à faire des erreurs incompréhensibles et surtout non-prévisibles?

Que se soit sous forme d'auto-pilote, sous forme de support technique, de diagnostiqueur de maladie, l'IA ne peut être qu'une aide... Un être humain doit être là pour vérifier les résultats de l'IA... Chose qu'a oublié un avocat américain qui a laissé écrire sa plaidoirie à une IA (cas discuté sur ce forum)... Dommage pour lui, le juge a vérifié les affirmations de l'avocat et a constaté que tous les cas de jurisprudence cité dans la plaidoirie avaient été inventé de toute pièce et n'avaient jamais existé... Merci à l'IA
1  0 
Avatar de Artemus24
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/12/2023 à 3:22
Salut à tous.

La seule question que je me pose au sujet de la robotique est celle de la place de l'homme.
Admettons que tous les travailleurs du monde soient remplacées par des robots.
Si l'homme n'est plus un rouage de cette économie, comment va-t-elle encore fonctionner demain ?

Donc il faut encore des humains ! Il me semble que cela soit évident, non ?
Où va-t-on mettre le seuil que l'on ne doit pas franchir dans le rapport robot / humain ?

Nous voyons dans le robot, le remplacement des tâches pénibles, que l'homme non adapté tente de faire.
Je veux bien, mais si l'homme est au rebut, que devient-il ?
Il devient un poids mort pour la société et c'est cela qui me fait peur de l'avenir robotique.
Que fait-on de l'humain qui n'a plus sa place dans la société ?
Je sais, un marginal, mais encore ?

L'optimisation des entreprises comme Amazon met en péril l'avenir des petits boulots et donc des gens qui n'ont que ça pour vivre.

@+
1  0 
Avatar de Vincent PETIT
Modérateur https://www.developpez.com
Le 09/12/2023 à 11:51
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Bien sûr que remplacer l'humain à 35 heures/semaine syndiqué et gréviste à ses heures contre un robot travaillant 24/24h, 365/365 jours est un rêve... Mais cela reste un rêve!!!

[...] Combien de fois faudra-t-il répéter ici que l'IA est sujette à faire des erreurs incompréhensibles et surtout non-prévisibles?
Un rêve qui n'empêchera pas ce qui est en train de s'enclencher : https://rmc.bfmtv.com/actualites/eco...309170297.html. Je suis persuadé que ce n'est que le début. Ce ne sera pas toujours aussi flagrant que là, ce sera progressif, ça prendra du temps et ce ne sera pas la disparition subite de tous les métiers (d'ailleurs certains métiers n'auront, je pense, rien à craindre) mais tout un tas de métier vont tout doucement se raréfier.

On est déjà pleinement dans le remplacement au sens large. Dans les Ressources Humaines en France ont utilise déjà l'IA pour trier des CV sauf que c'était concrètement le job de quelqu'un avant, pareil dans les sciences ou on utilise l'IA pour trier des données énormes et ceux qui faisaient ça avant font autres choses, sauf que le "autre chose" va lui aussi se tarir.

En fait si je regarde 20 ans derrière moi, je ne vois qu'une continuité du remplacement.

J'ai vu ça arriver ; les AOI (automatic optical inspection)
Un réseau de neurones entraîné et entraînable pour détecter les court-circuits entre les composants, les composants à l'envers, de travers, ceux oubliés etc... Ici pour moi on est dans le registre de l'automatisme d'un process fait à la main avant mais que crois tu qu'on a fait des personnes qui faisait ça à l'oeil ?



Après j'ai vu l'IA, ce n'est pas de l'automatisme au sens répétabilité d'un process mais on est dans la pleine continuité du remplacement des métiers non accessible à l'automatisme donc aux trucs genre AOI ou reconnaissances de caractères, process industriel automatique, etc... ; aujourd'hui les écrivains, le monde du cinéma, les juristes, les médias font dans leurs pantalons et il y a déjà des licenciements à cause de ça.

Le robots humanoïdes ? Il est lui aussi dans la continuité du remplacement, il est une tentative de remplacement du boulot manuel. On ne parle pas du petit Kevin, amoureux de "Terminator 2", c'est une tentative de remplacer l'homme dans son environnement de travail (au nom de la sainte profitabilité, entendons nous bien)

Vu les acteurs derrière ça et le pognon qu'ils peuvent y mettre :
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Et là on passe du fantasme du petit Kevin, amoureux de science fiction, au fantasme du gestionnaire d'entreprise avec ses pages Excel
Je suis prêt à parier que le fantasme du gestionnaire d'entreprise va finir par se réaliser dans un avenir proche. Ca fait longtemps que je ne sous-estime plus la quête du profit surtout de ceux qui ont du pognon (voir SpaceX).

Citation Envoyé par Artemus24
Si l'homme n'est plus un rouage de cette économie, comment va-t-elle encore fonctionner demain ?
C'est une vraie question qu'on a intérêt de se poser car je pense que rien n'arrêtera ce qui se met en place. C'est pour ça que je pense qu'il faudra s'adapter peu importe ce qu'on en pense.

Jusqu'à présent les évolutions industrielles n'ont jamais été pensé dans le but de nous remplacer. L'électricité à remplacée l'ampoule, les tracteurs ont remplacé les chevaux sauf qu'aujourd'hui les nouvelles techno (IA, Robotisation, ...) c'est nous qu'elles tendent à remplacer. Tout ça devrait causer une révolution du monde du travail mais avec peut être moins de travail
1  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 11/12/2023 à 16:12
La seule chose qui peut nous sauver (je parle du problème environnementale car nous savons que les matières premières et les ressources n'ont pas des durées de vies infinies), c'est le fait que la population verra ses revenus diminués car le temps de travail va diminuer. Donc les gens ne pourront garder le même niveau de consommation. Ce qui freinera, de fait, la production industrielle.
Par contre, si un outils comme le revenu universel est instauré et que les gens gardent un niveau de consommation égal ou supérieur à aujourd'hui, le genre humain est menacé sur le très court terme : il n'y aura pas assez pour tout le monde -> famines, guerres, maladies, etc.
Pour faire perdurer le système capitaliste et faire semblant de la possibilité d'une croissance infinie, je vous laisse réfléchir a quel chemin nous allons prendre.
1  0