IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

82 % s'opposent à l'implantation de puces cérébrales, 10 % sont indécis, 2 % sont prêts à faire des essais, selon un sondage suite aux expérimentations Neuralink d'Elon Musk

Le , par Jade Emy

13PARTAGES

9  0 
Après que Neuralink a commencé à expérimenter des puces pour le cerveau humain afin de connecter le cerveau à la technologie, YouGov a réalisé un sondage sur le sujet. Parmi les résultats, seulement 8 % des personnes interrogées se feraient implanter une puce dans le cerveau si elle était vendue publiquement, tandis que 82 % des personnes interrogées ont répondu par un non catégorique.

Elon Musk a annoncé que sa société Neuralink avait commencé à expérimenter des puces pour le cerveau humain afin de connecter le cerveau à la technologie. L'entreprise a déjà implanté la puce dans un sujet humain. Cette nouvelle a suscité des réactions mitigées de la part du public et, pour savoir ce que les gens en pensent, YouGov a réalisé un sondage en février 2024. Un total de 1 000 personnes ont répondu au sondage et il a été constaté que seulement 8 % des personnes interrogées se feraient implanter une puce dans le cerveau si elle était vendue publiquement.

82 % des personnes interrogées ont répondu par un non catégorique lorsqu'on leur a demandé si elles souhaitaient se faire implanter une puce dans le cerveau. 10 % des personnes interrogées se sont montrées indécises et ont donc coché la case "indécis". 2 % des personnes interrogées étaient prêtes à se porter volontaires comme sujets d'expérimentation humaine pour se faire implanter une puce dans le cerveau au cours de l'année prochaine. Dans l'ensemble, 5 % des personnes interrogées ont déclaré qu'elles aimeraient se faire implanter une puce dans le cerveau au cours de l'année à venir.

Les hommes (13 %) sont prêts à ce que les puces soient disponibles dans le commerce, contre 4 % des femmes. Les démocrates et les indépendants (10 %) sont également plus à l'aise avec cette technologie sur les marchés que les républicains.


L'idée de puces humaines destinées à modifier les fonctions cérébrales ou à accroître les capacités mentales est souvent évoquée dans les romans et les films de science-fiction. Les personnes interrogées qui sont d'accord avec l'idée d'avoir des puces cérébrales sont probablement celles qui ont ces romans et films de science-fiction à l'esprit. Neuralink joue avec l'esprit des personnes qui ont lu Dune et Ender's Game. 19 % des personnes interrogées qui sont prêtes à acheter la puce ont lu Dune et 11 % qui ont lu le roman sont prêtes à se procurer la puce cette année.

Cependant, il existe également un livre intitulé Flowers of Algernon, une nouvelle sur les effets désastreux des puces sur le cerveau humain. 13 % des personnes interrogées qui ont lu cette nouvelle sont également enthousiastes à l'idée de la puce, même si elles connaissent certains de ses effets grâce à l'histoire.


Source : YouGov

Et vous ?

Pensez-vous que ces résultats sont crédibles ou pertinents ?
Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Neuralink, l'entreprise d'Elon Musk, veut implanter des micro-puces dans des cerveaux humains et parallèlement prépare des robots qui pratiqueront ces interventions chirurgicales

Neuralink : la start-up d'implants cérébraux d'Elon Musk est prête à commencer la chirurgie sur des humains, pour créer une interface cerveau-ordinateur

Les Nations unies mettent en garde contre les risques liés à l'implantation de puces d'IA dans le cerveau, affirmant que cela pourrait menacer la confidentialité des pensées des utilisateurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 09/02/2024 à 7:36
Citation Envoyé par smobydick Voir le message
Je suis presque sûr que les personnes opposées sont celles qui sont valides.
Ce n'est pas si sûr que ça, une collègue mal entendante a eu un implant cochléaire qu'elle a fait retirer assez vite. Elle supportait très mal tous les bruits ambiants.
Mais pour être honnête je trouverais rassurant que les 2% qui le ferait sans hésiter ont tous un handicap lourd. Mais je ne doute pas qu'il y a dans le lots quelques fans de technologie qui veulent toujours être à la pointe de la technologie.
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/02/2024 à 9:46
Citation Envoyé par Jade Emy Voir le message
Pensez-vous que ces résultats sont crédibles ou pertinents ?
Oui.
C'est normal que la plupart des gens n'aient pas envie de se faire implanter un ordinateur dans le cerveau.

Le cerveau est un organe extremement important, mieux vaut ne pas prendre de risque.
Pour quel bénéfice ? (si on a aucun problème de sante qui pourrait être résolu par ce type d'implant)

Je peux communiquer avec un ordinateur grâce à des périphériques qui font l'interface entre l'homme et la machine, comme par exemple : écran, clavier, souris.
Grâce à cette technologie je peux me déconnecter de l'ordinateur (il suffit que je m'éloigne du bureau), avec un implant dans le cerveau t'es jamais vraiment déconnecté.

Je ne vois pas l'intérêt, à part pour tricher (aux examens, en entretien, aux échecs, aux quiz, etc).
2  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 22/03/2024 à 8:41
Comment la société peut-elle s’assurer que la technologie reste accessible à tous et ne crée pas un fossé entre ceux qui peuvent se permettre ces implants et ceux qui ne le peuvent pas ?
Elle ne peut pas via Neuralink.
Et elle ne le pourra pas tant que la technologie ne soit pas assurée (en partie) par un système publique.
Quelles mesures de sécurité et de confidentialité devraient être mises en place pour protéger les données personnelles des utilisateurs ?
Quand tu signes un contrat avec Neuralink, tu signes probablement un contrat avec le diable.
Tant que t'y gagnes c'est OK, mais les risques de retours de bâtons peuvent être violents.
Comment Neuralink pourrait-elle de surmonter les défis techniques actuels pour améliorer la précision et la fiabilité de l’implant ?
Mon premier conseil est de prendre son temps.
Je préfère voir ce gars ne jamais être capable de faire mieux que jouer à Civ que de voir ce gars souffrir le martyr parce qu'on a essayé de le faire marcher et qu'on a échoué.
Et vue ce qu'il s'est passé pour certains singes je crains pour les premiers implantés.
Parce que rien n'empêchera Musk de leur demander "d'imaginer qu'ils avaient une bombe attachée à leur tête, dans le but de les inciter à avancer plus vite"
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Par exemple, on a entendu Musk à plusieurs reprises dire aux employés d'imaginer qu'ils avaient une bombe attachée à leur tête, dans le but de les inciter à avancer plus vite.
Quel pensez-vous du plan à long terme de Neuralink pour l’évolution de cette technologie ? Comment cela pourrait-il changer notre interaction quotidienne avec la technologie ?
Musk est pour l'émancipation des personnes, pour la liberté d'expression, contre la censure etc *tant que tu es d'accord avec lui
Donc il a deux plans potentiels :
1. Emanciper ceux qui sont d'accord avec lui (et en ont les moyens)
2. "Emanciper" ceux qui ne sont pas d'accord avec lui en leur faisant changer d'avis
Les deux plans me semblent potentiellement gravissimes, ce qui me rassure est qu'il n'a probablement pas suffisamment d'espérance de vie pour voir son plan mener à succès.
Quelles sont les conséquences potentielles sur le marché du travail et l’éducation avec l’introduction de cette technologie ?
On peut imaginer le meilleur ou le pire.
Et certains auteur de SF suggère même que le meilleur mènera au pire.
3  1 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/03/2024 à 16:22
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Elon Musk s'est fait des ennemis puissants depuis qu'il a racheté Twitter.
Il s'en prend souvent aux médias mainstream et aux démocrates.
Aux USA tout le monde s'en prend à tout le monde, c'est le jeu, ma pôv' Lucette.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Donc toutes ses activités sont scrutées à la loupe. Le pouvoir veut forcer Musk à se soumettre.
Comme c'est fait pour Meta, Google, ...
Les états (tous sans distinction) aiment avoir le contrôle. Donc, ils essaient toujours de forcer la main des puissants. Souvent, cela se passe par des négos confidentielles, dont tu (toi et tous les "gens du peuple") n'as absolument pas connaissance, car ce que tu vois, n'est que ce que les médias relaient, c'est à dire la partie émergée de l'iceberg.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Et de toute façon si il est arrivé à Neuralink de ne pas respecter le protocole, ce n'est pas forcément de la faute d'Elon Musk.
Ce n'est pas lui qui prend toutes les décisions.
Il ne prend peut-être pas toutes des décisions, mais donne les directives, le cadre. Et si quelqu'un avait débordé du cadre, il aurait été le premier à le donner en pâture pour assurer la communication. Donc, oui, il est entièrement responsable.

Ce n'est pas parce que c'est un pote de ton chouchou Trump, qu'il est blanc comme neige et tous les autres complètement pourris !
3  1 
Avatar de TotoParis
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 18/05/2024 à 20:30
J'aurai préféré pouvoir commander ma chasse d'eau, c'est plus simple, mais plus utile.
2  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 19/05/2024 à 23:54
Citation Envoyé par Bruno  Voir le message
Neuralink a-t-il ignoré les risques liés aux premiers essais ? Le premier implant cérébral humain a mal fonctionné,
[B]un problème qui serait connu depuis des années au sein de l'entreprise d'Elon Musk

2  0 
Avatar de smobydick
Membre averti https://www.developpez.com
Le 08/02/2024 à 17:18
Je suis presque sûr que les personnes opposées sont celles qui sont valides.
1  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 14/02/2024 à 8:14
Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Cela dit, la fonction est parfois double ; même en ville, il suffit d'un jardin pour qu'un chien se mettent à servir de garde et qu'un chat éloigne les rongeurs du territoire des maîtres. Par conte dès qu'il n'y a plus de terrain, la fonction utilitaire est totalement perdu en effet).
Mais il y a une chose étrange dans le raisonnement de l'inversion animal de compagnie-maitre.
Combien de chiens deviennent agressifs par manque de dépense énergétique ou combien de chats deviennent fou à foncer dans les murs, je ne parle même pas des lapins et oiseaux dont l'espace se limite à une cage qui fait max 100 fois leur volume.
Bref les animaux de compagnie sont bien souvent prisonniers de leurs maitres et le payent de leur santé mentale.
Et les comportementalistes animaliers s'en frottent les mains, 70€/h pour dire que Médor est un HPI naturellement dépressif alors que le conseil est simple : sortez le 2 fois 1h par jour et passez du temps à jouer avec lui. Ne me remerciez pas le premier conseil est gratuit
1  0 
Avatar de Prox_13
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 22/03/2024 à 14:58
Honnêtement, c'est prodigieux de se dire que l'on puisse permettre à des personnes tétraplégiques l'accès à des domaines vidéoludiques ou même potentiellement une réinsertion professionnelle dans une certaine mesure.

En revanche, quand je parle de réinsertion professionnelle, je ne peux pas m’empêcher de penser aux abus possibles; Typiquement le fait de forcer une personne para/tétraplégique à travailler parce que "c'est possible" ne me semble pas tiré par les cheveux.

J'imagine bien le même scénario qui se présente lorsqu'un conglomérat délocalise une de ses usines, au détriment de ses employés locaux, pour ensuite rejeter la faute sur les futurs licenciés sur la base qu'ils n'aient pas accepté la solution "de secours" qui leur était proposée.
Dans le cas d'une délocalisation, on va vous sucrer le chômage pour un refus de la proposition à déménager, parfois loin, bien que la loi française encadre ceci, si je ne m'abuse.
Dans le cas d'un paraplégique, on va vous sucrer vos aides à la personne pour un refus de travailler avec cette puce Neuralink.

J'exagère peut-être un gros poil. Mais c'est quand même dommage de fermer la porte a une technologie qui pourrait permettre de soulager la vie déjà pénible de personnes handicapées, dans un monde où la productivité est d'or.
1  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/03/2024 à 11:16
Musk va rendre la vue aux aveugles, la marche aux paralytiques...

A quand la multiplication des pains, des poissons et la transformation de l'eau en vin? (attention, il y a une référence biblique dans la citation )
3  2