IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Boeing évince le responsable du programme 737 MAX tandis que les défaillances et les scandales relatifs au logiciel MCAS et à l'avion s'accumulent,
Remettant en cause la sécurité de l'aéronef

Le , par Mathis Lucas

0PARTAGES

5  0 
Boeing reste dans la tourmente en raison des nombreux problèmes du 737 Max. L'avionneur américain a annoncé le renvoi avec effet immédiat du responsable du programme 737 MAX après un incident grave survenu le mois dernier sur un appareil 737 Max. Un panneau du fuselage d'un 737 MAX a explosé lors d'un vol d'Alaska Airlines au départ de Portland. Cet incident vient s'ajouter aux nombreuses défaillances du logiciel MCAS qui ont coûté la vie à plusieurs centaines de personnes. Boeing a également remanié l'équipe de direction de la division Commercial Airplanes. Selon certains critiques, Boeing doit se rendre à l'évidence et envisager de mettre le 737 Max au rebut.

Un panneau du fuselage d'un Boeing 737 Max 9 de la compagnie Alaska Airlines a explosé en plein vol le 5 janvier. Les enquêteurs ont déclaré qu'il manquait des boulons clés dans l'avion avant l'explosion, une défaillance qui a renforcé la surveillance du contrôle de la qualité chez Boeing et ses fournisseurs et mis une pression intense sur la direction de l'entreprise. En réaction, Boeing a licencié le responsable du programme 737 MAX pour faire face aux retombées de l'incident. Ed Clark, qui dirige le programme 737 Max depuis 2021, sera remplacé par Katie Ringgold, la vice-présidente des opérations de livraison du 737.

Ces changements ont été annoncés la semaine dernière dans un courriel adressé aux employés par Stan Deal, directeur général de Boeing Commercial Airplanes. Deal a écrit que les changements de direction sont destinés à renforcer l'attention portée par Boeing Commercial Airplanes à l'assurance que chaque avion livré par la société satisfait ou dépasse toutes les exigences de qualité et de sécurité. Au cours des dernières années, Boeing a été régulièrement accusé d'avoir fait des compromis sur la qualité et la sécurité et de proposer un plus grand nombre d'avions. Ils ne se sont pas concentrés sur la qualité des avions.


Né d'une rivalité industrielle visant à produire l'avion de ligne le plus économe en carburant, le Boeing 737 Max a connu une histoire mouvementée et est devenu rapidement un désastre pour le géant américain de l'aviation. Le Boeing 737 Max n'a été mis en service qu'en 2017, mais a été impliqué dans deux accidents mortels en 2018 et 2019, qui ont coûté la vie à 346 personnes. Ces accidents ont entraîné l’immobilisation au sol du 737 MAX pendant 20 mois, une période au cours de laquelle Boeing a apporté des corrections à sa nouvelle couche logicielle appelée MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System).

Ce logiciel, jusque-là dissimulé, a conduit aux deux accidents mortels du 737 Max. En effet, l'avionneur américain s’était assuré qu’il ne soit pas fait mention du MCAS dans le manuel du pilote. D'après Boeing, le MCAS ajuste la position de l'avion, en réglant les surfaces de contrôle de l'avion pour maintenir une position définie. Il a été conçu pour le faire sur la base d'une entrée d'un seul capteur d'angle d'attaque, par rapport à trois capteurs dans le modèle Airbus comparable. Et cela s'est avéré désastreux. Les enquêtes ont révélé que le processus de certifications du 737 Max a été bâclé par les autorités américaines.

L'une des enquêtes a révélé que les autorités américaines de régulation, notamment la FAA (Federal Aviation Administration) des États-Unis, ont manqué de rigueur dans le processus réglementaire de validation du 737 Max, compromettant ainsi la sécurité de l'aéronef. Le rapport de l'enquête souligne que la FAA n’a pas procédé au contrôle du MCAS comme cela aurait pu l’être. L'avionneur a effectué ses propres évaluations du système, qui n’ont pas été soumises à des tests de résistance par le régulateur. Il aurait laissé deux ingénieurs relativement peu expérimentés superviser les premiers travaux de Boeing sur le système.

« Ces accidents tragiques ont mis en évidence la conduite frauduleuse et trompeuse des employés de l'un des principaux constructeurs d'avions commerciaux du monde. Les employés de Boeing ont choisi la voie du profit plutôt que celle de la franchise en dissimulant des informations importantes à la FAA concernant l'exploitation de son avion 737 Max et en s'engageant dans un effort pour dissimuler leur tromperie », a déclaré le procureur général adjoint par intérim, David Burns, de la division criminelle du ministère américain de la Justice (DOJ). D'autres irrégularités ont été relevées plus tard par les enquêteurs.

La FAA a été fortement critiquée pour avoir certifié le 737 Max alors que les responsables de l'agence ne comprenaient pas entièrement le fonctionnement du système. Un autre rapport a révélé que le nouvel avion devrait jouer un rôle essentiel dans les plans de Boeing de concurrencer Airbus. Par conséquent, Boeing s’est plus soucié de cet objectif que de la sécurité des voyageurs. Le MCAS est un composant central dans le 737 Max, mais Boeing l'a fait passer pour une chose insignifiante lors des discussions avec la FAA. Pour cela, la FAA n'a pas obligé Boeing à informer les pilotes de son existence ni sur fonctionnement.

Alors que les enquêtes sur les deux aéronefs 737 Max progressaient, Boeing a mis à jour le logiciel MCAS et, dans une volte-face significative, a recommandé une formation supplémentaire des pilotes, parmi d'autres mesures prises pour réparer l'avion. Des rapports ont révélé que l'opposition initiale de Boeing à une formation supplémentaire des pilotes (une affaire coûteuse et chronophage qui aurait pu inciter les compagnies aériennes à reconsidérer l'achat de l'avion) était l'un des facteurs qui ont conduit l'entreprise à dissimuler la présence du MCAS sur l'avion aux pilotes et aux autorités de réglementation.

La crise a conduit Boeing à accepter de payer une amende de 2,5 milliards de dollars et à licencier son PDG, Dennis Muilenburg. En décembre 2020, environ 20 mois après le premier accident du 737 max, le premier 737 Max équipé d'un logiciel MCAS mis à jour et d'autres correctifs a été remis en service. Dans un premier temps, le 737 Max a été autorisé à reprendre du service par les autorités de l’aviation civile des pays et régions comme les États-Unis, le Canada, le Brésil et l’Europe, à condition que les compagnies aériennes effectuent des modifications techniques et des formations supplémentaires pour les pilotes.

Clark a pris en charge le programme Max en 2021, lors de sa remise en service après deux accidents mortels qui avaient cloué les jets au sol dans le monde entier pendant près de deux ans. Il était responsable de l'ingénierie, de la chaîne d'approvisionnement, de la fabrication et d'autres fonctions de soutien du Max. Les qualifications du remplaçant de Clark à la tête du programme Max sont critiquées. Clark est ingénieur. Son successeur, Ringgold, est diplômé en gestion d'entreprise. Une personne au fait de la décision et qui a demandé à ne pas être identifiée a déclaré que le départ de Clark n'était pas volontaire.

Après l'incident survenu au début de cette année, le PDG de Boeing, Dave Calhoun, qui a remplacé Dennis Muilenburg évincé en 2019, a admis avoir commis des "erreurs. « Nous allons aborder cela, premièrement, en reconnaissant notre erreur. Nous allons l'aborder avec une transparence totale et complète à chaque étape du processus », a déclaré Calhoun aux employés de Boeing. Ce rare aveu de la part de Boeing est peut-être une leçon tirée du fiasco du 737 Max et, bien que ce dernier chapitre ne soit pas encore clos, une chose est claire : les problèmes du 737 Max de Boeing ne sont pas près de s'estomper.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous du départ du responsable du programme 737 Max de Boeing ?
Que pensez-vous des polémiques entourant les qualifications de sa remplaçante ? Est-elle adaptée pour ce poste ?
Que pensez-vous des nombreux problèmes de l'aéronef 737 Max ? Selon vous, est-il temps pour Boeing de mettre cet avion au rebut ?

Voir aussi

Boeing 737 Max : Ethiopian Airlines achète le modèle d'avion qui a tué 346 personnes suite à une défaillance du logiciel MCAS malgré les critiques de certains experts et des familles des victimes

Des messages texte montrent que des employés de Boeing étaient au courant en 2016 des problèmes qui ont conduit aux accidents mortels du 737 Max liés au MCAS

Boeing est accusé de complot de fraude au 737 Max et accepte de payer plus de 2,5 milliards de dollars dans le cadre d'un accord de poursuite différée

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de OuftiBoy
Membre actif https://www.developpez.com
Le 29/02/2024 à 19:23
Je ne pense pas que le gouvernement U.S. laisserait tomber Boeing en faillite. Ils ne sont pas aussi bête que l'U.E. qui elle laisserait tomber airbus sans sourcilier. Les USA, quoi qu'ont en dise, son hyper 'protectionnistes', et subventionnent pas mal d'entreprises. La NASA achète/commande/sous-traite par exemple des missions à SpaceX, en surpayant, pour déguiser ce qui n'est rien d'autre qu'une subvention.

L'U.E. dans sa grande bonté, s'interdit cela. C'est même l'inverse, comme l'agriculture par exemple. Nos "dirigeants" Européens s'arrangent pour s'assommer elle-même de normes, puis s'arrangent avec d'autres copains, pour faire venir (sans droit de douane, faut qu'on reste gentils nous les p'tits NeuNeuPéens) et vendre à nous les gueux des produit importés qu'on ne veux/peux pas produire, et qui, bien sûre ne respectent pas 1/100ème des normes que l'U.E. s'impose à elle-même. Plus c'est gros, plus ça passe. Et même pas gênés de nous prendre ouvertement pour des cons. (ils sont même pas élu à la commission, on se coopte entres copains, et le "parlement" ne sert aussi qu'à ça aussi, placer des copains).

L'U.E. s'est vendue pour trois mars et deux bounty à la chine (à qui elle a refourgué toutes nos industries depuis des décennies, et lui donne encore maintenant des millions d'euro chaque année pour "aide au développement"), se laisse guider par les USA, et bientôt se fera exploser la tronche par les Russes). Les allemands eux s'en sortiront (l'Europe a été faite PAR les Allemands, POUR les Allemands, ils ont gardés leurs industries, eux).

Ah mais non, que je suis bête, macron va faire perquisitionner toute les fermes de France, pour attaquer la Russie avec 6 tracteurs, 3 fourches et 2 moissonneuses batteuses. On est sauvé.

Mais, qui a bien pu bénéficier de tout cela ? On se le demande :-) Les Suisses ne sont pas rentrés dans l'Europe, et je ne crois pas qu'ils soient plus malheureux que nous, mais bon, c'est une démocratie la Suisse, ont y fait des votations pour la moindre loi un peu importante. En France, vous avez voté Non à Maastricht, mais il semblerait qu'on n'a pas tenu compte du résultat. Nous, en Belgique, ont a même pas pu voter. C'était pour notre bien, vous comprenez mes braves gens, faut qu'on s'unisse pour être plus fort. Le résultat est tellement magnifique. Plus d'armée, plus d'industrie, plus de bouffe. Merci l'Europe ;-)

Bref, on sera tous des camarades Russes avant que Boeing ne tombe en faillite.
5  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 13/03/2024 à 7:54
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
John Barnett, un lanceur d'alerte qui a bossé chez Boeing pendant 32 ans, a été retrouvé mort, c'est probablement un meurtre déguisé en suicide.
Boeing whistleblower found dead in US
Je connait une personne qui a fournit un rapport d'enquête "qui ne plaisait pas" sur une catastrophe.
Nul besoin de déguiser un meurtre, c'est une position psychologiquement très lourde à tenir à la fois pour les pressions subies que parce qu'on se rend compte qu'on est impuissant face à une situation scandaleuse ou parce que la vérité ne sera jamais sue (et si c'est le cas pour ce que l'on connait pour quoi d'autre est-ce le cas).
La personne que je connais a le bénéfice d'avoir travailler sur un évènement relativement peu reproductible et a fait plusieurs tentatives de suicides.
Alors j'imagine ce que devait ressentir John Barnett à chaque fois qu'un nouvel évènement sur un 737Max se produit.
Il n'est pas impossible qu'il ai été tué mais l'explication la plus probable est que cet enchainement d'évènements ont été insupportable pour lui.
4  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 14/03/2024 à 9:24
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Mouais bof…
Ça ne me convainc pas du tout.
[...]
Pour moi l'explication la plus probable c'est un assassinat, on parle d'une grosse entreprise US quand même. Donc c'est normal de penser à l'assassinat en premier.
De toute façon vu que ça concerne les USA on ne connaitra jamais la vérité, donc je préfère penser que c'est un assassinat.
Voyez le rasoir d'Ockham, ou ce que vous voulez mais « Quand tu entends des sabots, pense cheval, pas zèbre », et là le suicide c'est clairement un zèbre.
Je ne suis pas là pour te convaincre, je présente juste mon scénario le plus crédible.
Les entreprises US ont pour habitude de tuer leurs détracteurs? Je ne crois pas, donc je trouve normal d'envisager l'assassinat par contre d'y penser avant tout me semble être largement exagéré.
[...], si c'est vraiment un suicide il aurait pu attendre quelque jours…
Le timing est vraiment suspect, [...].
C'est dommage de ne pas finir ce qu'on a commencé. [...]
C'est ce qu'a dit mon N+2 quand mon N+1 est parti en burn out, "il fait vraiment ça au mauvais moment, c'est quand même bizarre, quel manque de conscience professionnelle".
Et soyons honnêtes, il n'y avait aucune chance que John Barnett fasse chuter ou révolutionne Boeing, même Assange et Snowden n'y sont pas arrivé.
John Barnett a probablement vécu un marathon nerveusement et il ne serait pas étonnant que le "dernier pas" soit trop dur et qu'il ne veuille pas le faire. D'autant plus que c'est probablement le 20eme dernier pas qu'il s'apprêtait à faire (et si les 19 précédents n'ont rien changés pourquoi celui ci changerait les choses?).
Après je vais te rejoindre sur un point, quand on s'attaque à un système (et Boeing en est un), le système répond et on ne fait pas souvent le poids face à celui ci. Et oui, je penses que Boeing a mis une pression intenable sur John Barnett et l'a poussé au suicide (ce qui lui permet à la fois de se débarrasser de lui et de garder les mains apparemment propres).
Je te suggère de ne pas te renseigner sur Airbus, pour y avoir bossé j'ai entendu des histoires bien croustillantes mais toutes ces histoires ont un point commun : les passagers ont tous survécus.
Tous les incidents d'avion filmés de l'intérieur que j'ai vu sur youtube sont des scénarios prévus dès la conception de l'avion, oui la situation a des raison de faire paniquer les gens mais des gens ont prévu ce scénario, ont conçu l'avion pour qu'il puisse continuer de voler (malgré tout) et que les passagers restent en sécurité, et d'autres gens ont simuler physiquement ces situations pour vérifier que l'avion réagit conformément à l'attendu (et par attendu je parle de l'exigence de certification et de ce qui avait été simulé en conception).

Après les crises du 737Max démontrent que certains contournent le système (et c'est gravissime) mais qu'un avion soit capable de voler et d'atterrir avec la soute ouverte est plutôt rassurant.
Edit :d'après l'article la porte se serait ouverte après l'atterrissage, pourquoi paniquer?
Pour les passagers projetés au plafond s'est arrivé avec un A380 en décembre 2023.

Et je ne suis pas là pour défendre Boeing, ils sont en tort sur 1000 choses à propos de cet avion et de leur politique interne mais il faut les attaquer sur les bonnes choses et ce n'est pas des faits divers qui doivent piloter notre avis (et le fait qu'il n'y ai rien eu de dramatique est même souvent rassurant).
3  0 
Avatar de ALT
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 29/02/2024 à 17:48
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Le top ce serait de concevoir un nouvel avion en partant de 0, mais ça prendrait probablement plus de 10 ans et ça couterait plusieurs milliards, les actionnaires ne seraient pas content.
En plus il faudrait anticiper les besoins du futur. (Qu'est-ce qui fera un bon avion dans 15 ans ?)
Les actionnaires aiment que leurs actions rapportent. Or, elles ne rapportent rien (voire, elles coûtent) si l'entreprise fait faillite, ce qui se produit quand l'entreprise perd ses clients. Moralité, les actionnaires préfèrent que leur entreprise investissent dans un nouvel avion (en l'occurrence) qui rapportera des sous que de voir leurs clients s'enfuir. Et perdre définitivement leurs sous.
2  0 
Avatar de SQLpro
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 13/03/2024 à 10:01
Outre la compétition Boeing Airbus ou Boeing a accumulé du retard qu'il tente de rattraper il faut savoir que les financiers ont pris le pouvoir qui était détenu il y a 20 ans par les ingénieurs.... Et malgré les subventions du gouvernement américain sur le militaire, les effectifs ont notablement baisser... ils étaient 231 000 en 1998, juste après la fusion avec McDonnell Douglas, et 170 000 en 2024... (source l'Usine Nouvelle 2024-03-04) "En 2019, Boeing fait savoir qu’il comptait supprimer 900 postes d’inspecteurs qualité au profit d’une modernisation de certains process."... de l'intelligence artificielle dans les processus qualité ???

En matière de haute technologie, la compression des effectifs, c'est la fuite des cerveaux !

A +
2  0 
Avatar de SQLpro
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 29/02/2024 à 10:43
Il est bien clair que le programme de développement des Boeing est en retard sur Airbus, car Boeing n'a pas vu venir la numérisation du poste de pilotage à la fin des années 80. Lorsque l'Airbus A320 est sortit, Boeing en était à critiquer cet avion qui se pilotait avec un joystick !
Après plusieurs années de retard, et des commandes à la baisse (Airbus étant passé devant Boeing), Boeing à tout fait pour essayer de rattraper son retard pendant qu'Airbus en était aux avions silencieux et à l'économie d'énergie (programme Néo). Même si l'A380 reste un échec, les leçons tirées de cette expérience se sont avérées payantes pour toute la série d'avion qui en a découlé....
Boeing à préféré couper les crédits notamment sur la sécurité et les tests, pour tenter de rattraper ce retard, afin de donner aux actionnaires la rente qu'ils attendaient...

Bref, Boeing a du mouron à se faire, et moi j'évite de prendre des Boeing, notamment en boycottant Ryanair !

A +
1  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 29/02/2024 à 20:27
Citation Envoyé par ALT Voir le message
Les actionnaires aiment que leurs actions rapportent. Or, elles ne rapportent rien (voire, elles coûtent) si l'entreprise fait faillite, ce qui se produit quand l'entreprise perd ses clients. Moralité, les actionnaires préfèrent que leur entreprise investissent dans un nouvel avion (en l'occurrence) qui rapportera des sous que de voir leurs clients s'enfuir. Et perdre définitivement leurs sous.
On ne doit pas connaître les mêmes actionnaires...

En 2024, les gros actionnaires veulent que l'action remonte, et donc ceux de Boeing essayent de faire remonter l'image de l'entreprise, pour regagner la confiance du public.

(EDIT: ajout ci-dessous)
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Que pensez-vous des nombreux problèmes de l'aéronef 737 Max ? Selon vous, est-il temps pour Boeing de mettre cet avion au rebut ?
Le problème de Boeing va bien au delà de la conception du 737 Max (ou quelque soit le nom qu'ils essayent de lui donner pour le maquiller). Ils ont voulu couper les coûts depuis la fusion avec McDonnell Douglas. Avant ça, Boeing était une boîte réputée pour le sérieux de ses ingénieurs. Ils ont récupéré les pratiques de management toxiques de McDonnell Douglas.

C'est toute leur culture d'entreprise qui est à revoir. Les histoires de boulons manquants étaient à prévoir. Avant même ces accidents, il y avait déjà un lanceur d'alerte qui avait parlé de ces problèmes de qualité (Le post de Ed Pierson date de janvier 2023).

Si la nouvelle arrive à changer l'entreprise en se débarrassant de toute la couche managériale derrière ce fiasco, et en apportant du sang neuf, alors ils feront peut-être encore de jolies choses. Sinon, leur seule option sera de faire comme toutes ces grandes boîtes (GAFAM, pétroliers, pharmaceutique, voitures "autonomes", les exemples sont légion) qui nous vendent de la merde et qui le savent, mais qui dépensent des sommes folles en campagnes marketing pour nous faire croire le contraire.
1  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 01/03/2024 à 9:20
Citation Envoyé par SQLpro Voir le message
Même si l'A380 reste un échec, les leçons tirées de cette expérience se sont avérées payantes pour toute la série d'avion qui en a découlé....
En vrai l'A380 n'est pas tant un échec que ça.
Il a toujours été présenté comme un vitrine de ce qu'Airbus est capable de faire industriellement. Le programme a été conçu comme un programme de développement, en avait les avantages (en souplesse de conception) et les inconvénients (en non maitrise des couts). Ils ont ensuite voulu mieux maitriser les couts mais le passage en programme de série s'est probablement fait trop tard et avec des commandes trop faibles. A l'époque Airbus déforçait l'A380 pour renforcer l'A350 en plein pendant le coup de collier de rationalisation des configurations, ce qui n'a probablement pas facilité la transition.
Et en effet le 350 a vraiment appris du 380, et heureusement parce que la conception du 350 était beaucoup plus compliquée (challenge d'espace et de poids que ne connaissait quasi pas le 380).
Citation Envoyé par OuftiBoy Voir le message
Je ne pense pas que le gouvernement U.S. laisserait tomber Boeing en faillite. Ils ne sont pas aussi bête que l'U.E. qui elle laisserait tomber airbus sans sourcilier.
L'UE peut être mais la France et l'Allemagne certainement pas. Airbus fait vivre bien trop de monde dans ces pays et c'est l'un des fleurons industriels des pays.
La différence entre les pays européens et les USA est, de mon point de vue, que les USA met ses entreprises sous respirateurs artificiels au moment où c'est la merde alors que les pays européens investissent sur l'avenir pour maintenir cette industrie à flot à l'avenir.
Et pour moi c'est l'un des problème des USA avec Boeing, ils ne les lâcheront jamais mais ne sont pas prêt à faire les efforts nécessaires : revenir à une entreprise tournée autour de ses ingénieurs. La confiance ne reviendra jamais s'ils ne le font pas et la relève est presque prête en inde et en chine.
Et je ne m'aventurerais pas à utiliser les agriculteurs pour parler d'Airbus en Macronie parce que c'est l'illustration typique du contraste entre ce que Macron méprise et encourage. En Macronie les agriculteurs ne servent à rien, quand on aura plus de carottes on mangera du fer.
Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
Si la nouvelle arrive à changer l'entreprise en se débarrassant de toute la couche managériale derrière ce fiasco, et en apportant du sang neuf, alors ils feront peut-être encore de jolies choses. Sinon, leur seule option sera de faire comme toutes ces grandes boîtes (GAFAM, pétroliers, pharmaceutique, voitures "autonomes", les exemples sont légion) qui nous vendent de la merde et qui le savent, mais qui dépensent des sommes folles en campagnes marketing pour nous faire croire le contraire.
L'aéronautique a un inconvénient que ne connaissent pas beaucoup d'autres industries : quand ils merdent les victimes se comptent en 3 chiffres ce qui rend le marketing compliqué.
1  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/03/2024 à 8:49
Quel est votre avis sur le sujet ?
Par le passé Boeing étaient couvert par la FAA (autorité aérienne des USA) qui était couverte par le gouvernement.
Les affaires du 737Max (qui sont en fait des affaire de gestion Boeing cristallisées par le 737Max) ont éclaboussé la FAA en même temps que Boeing.
Comme resserrer la vis sur la FAA et Boeing ne semble pas suffire le gouvernement doit prendre les devants pour éviter d'être éclaboussé à son tour.
Que pensez-vous de l'enquête criminelle visant Boeing ?
Elle permet d'obtenir plus d'info que les autres démarches mais tant qu'on ne cherche qu'un responsable on ne résout rien.
Que pensez-vous des problèmes incessants du Boeing 737 Max ?
C'est le reflet d'une politique problématique de Boeing et des limites de la philosophie industrielle américaine (Si je t'interdit de faire quelque chose tu as le droit de le faire mais à tes risques et périls).
Boeing a mis la finance au centre de sa politique, ce qui est problématique dans une industrie critique comme l'aéronautique (les morts en cas d'erreur se comptent en centaine), il faut trouver le juste milieu entre la finance et l'ingénierie.
Le problème de l'aéronautique est qu'elle doit dépenser de l'argent pendant 15 ans sans pour espérer en gagner les 30 suivantes et surtout que le cycle exigé par le "marché" est raccourci donc on doit concevoir plus vite pour exploiter moins longtemps mais avec des ruptures technologiques aussi importantes.
Exigences du marché difficile à respecter quand les décideurs sont réticents aux risques (qui sont intrinsèques à cette industrie) d'autant plus qu'ils sont de plus en plus critiques. On ne peut plus se permettre de concevoir un avion qui ne sera pas rentable.
Pourquoi le Boeing 737 Max continue de voler malgré toutes ses défaillances ?
Parce que les avions en services ne savent pas répondre à la demande mondiale de vols.
Que pensez-vous des nombreuses failles dans la gestion de la sécurité chez Boeing ?
Il faut remettre la sécurité au centre de la conception de leurs avions. Ce qui est plus facile à faire sur une feuille blanche que sur un projet déjà "abouti"
Boeing doit-il songer à mettre le 737 Max au rebut ? Quels seraient les impacts sur l'entreprise ?
Si le programme n'est pas arrivé à l'équilibre c'est probablement une mise en danger de la survie de Boeing donc ils voudront continuer. Et le travail pour remettre le programme sur les rails coute probablement une montagne de fric qui retarde l'atteinte de l'équilibre.
Continuer est aussi le risque complètement perdre la confiance des clients (je parle autant des compagnies que de nous) et donc de ne plus rien vendre à terme.
Le gouvernement US pourrait subventionner la conception d'un nouvel avion mais ils ne le feront pas sans garanties et je ne suis pas sur que Boeing a fait les (r)évolutions nécessaires pour les tenir.

La crise du 737Max a eu des forts impacts sur la réglementation européenne avec des exigences qui mettent les acteurs de l'aéronautique à mal (pour notre bien), j'espère que la FAA est autant exigeante et que Boeing fera le nécessaire pour se mettre (vraiment) en conformité.
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/02/2024 à 11:27
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Que pensez-vous des polémiques entourant les qualifications de sa remplaçante ? Est-elle adaptée pour ce poste ?
Elle est diplômé en gestion d'entreprise, je comprend que ça inquiète beaucoup de gens.
Mais peut-être qu'elle écoutera les ingénieurs.

Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Que pensez-vous des nombreux problèmes de l'aéronef 737 Max ? Selon vous, est-il temps pour Boeing de mettre cet avion au rebut ?
Le top ce serait de concevoir un nouvel avion en partant de 0, mais ça prendrait probablement plus de 10 ans et ça couterait plusieurs milliards, les actionnaires ne seraient pas content.
En plus il faudrait anticiper les besoins du futur. (Qu'est-ce qui fera un bon avion dans 15 ans ?)
0  0