IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La sonde Voyager 1 a repris l'envoi de données scientifiques provenant de deux de ses instruments
Marquant ainsi un progrès significatif vers le rétablissement du fonctionnement normal de la sonde spatiale

Le , par Anthony

0PARTAGES

26  0 
Voyager 1 a recommencé à envoyer des données scientifiques à partir de deux de ses quatre instruments, pour la première fois depuis un problème informatique survenu en novembre 2023. Les équipes chargées des instruments scientifiques de la mission déterminent actuellement les mesures à prendre pour recalibrer les deux instruments restants, ce qui devrait se produire dans les semaines à venir. Cette réussite marque un progrès significatif vers le rétablissement du fonctionnement normal du vaisseau spatial.

Voyager 1 est une sonde spatiale lancée par la NASA le 5 septembre 1977 dans le cadre du programme Voyager visant à étudier le système solaire externe et l'espace interstellaire au-delà de l'héliosphère du Soleil. Elle a été lancé 16 jours après son jumeau, Voyager 2. La sonde Voyager 1 communique par l'intermédiaire du réseau DSN (Deep Space Network) de la NASA pour recevoir des commandes de routine et transmettre des données à la Terre. Les données de distance et de vitesse en temps réel sont fournies par la NASA et le JPL.

Située à une distance de 162,7 UA (24,3 milliards de km) de la Terre en mai 2024, la sonde est l'objet fabriqué par l'homme le plus éloigné de la Terre. Elle a survolé Jupiter, Saturne et Titan, la plus grande lune de Saturne. La NASA avait le choix entre un survol de Pluton ou de Titan ; l'exploration de la lune a été prioritaire car on savait qu'elle possédait une atmosphère substantielle. Voyager 1 a étudié les conditions météorologiques, les champs magnétiques et les anneaux des deux géantes gazeuses et a été la première sonde à fournir des images détaillées de leurs lunes.


En avril, après cinq mois de dépannage depuis le problème informatique initial, la mission a pu faire en sorte que la sonde commence à renvoyer des données techniques utilisables sur la santé et l'état de ses systèmes embarqués, y compris les instruments scientifiques.

Le 17 mai, l'équipe a envoyé des commandes à la sonde, vieille de 46 ans, pour lui permettre de recommencer à envoyer des données scientifiques à la Terre. Voyager 1 étant situé à plus de 24 milliards de kilomètres de sa planète d'origine, il faut plus de 22 heures et demie à la lumière pour atteindre la sonde, et 22 heures et demie pour qu'un signal revienne vers la Terre. L'équipe a donc dû attendre près de deux jours pour savoir si ses commandes avaient abouti.

Le sous-système d'ondes plasma et l'instrument magnétomètre renvoient maintenant des données scientifiques utilisables. Dans le cadre des efforts visant à rétablir le fonctionnement normal de Voyager 1, la mission poursuit les travaux sur le sous-système des rayons cosmiques et l'instrument de mesure des particules chargées à basse énergie. (Six autres instruments à bord de Voyager 1 ne fonctionnent plus ou ont été désactivés après le survol de Saturne par la sonde).

Les opérations normales ont été interrompues l'année dernière lorsque Voyager 1 a commencé à envoyer un signal vers la Terre qui ne contenait aucune donnée scientifique ou technique. L'équipe a finalement déterminé que le problème provenait d'une petite portion de mémoire corrompue dans le sous-système de données de vol, l'un des trois ordinateurs de la sonde. Ce système est notamment conçu pour regrouper les données des instruments scientifiques ainsi que les données techniques relatives à l'état de santé et à la situation de la sonde avant que ces informations ne soient envoyées à la Terre.

Lancées en 1977, Voyager 1 et sa jumelle, Voyager 2, fêteront leurs 47 ans d'activité dans le courant de l'année. Ce sont les engins spatiaux les plus anciens de la NASA, ainsi que les premiers et les seuls à avoir exploré l'extérieur de l'héliosphère. Créée par le Soleil, cette bulle de champs magnétiques et de vent solaire pousse contre le milieu interstellaire, un océan de particules créées par les étoiles qui ont explosé ailleurs dans la Voie lactée. Les deux sondes ont survolé Jupiter et Saturne, tandis que Voyager 2 a également survolé Uranus et Neptune.

Source : NASA

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

La sonde Voyager 1 de la NASA, âgée de 46 ans, cesse de communiquer avec l'équipe de la mission sur Terre en raison d'un problème informatique

La sonde Voyager 1 de la NASA recommence à envoyer des mises à jour techniques à la Terre, après que les ingénieurs de la NASA ont décomposé le code en petits morceaux et les ont redistribués dans la mémoire

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de GLDavid
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/06/2024 à 8:22
Bonjour

Une sonde aussi vieille que moi mais qui est bien plus fiable que votre serviteur
Plus sérieusement, à l'heure de l'obsolescence programmé, où à chaque nouvelle version d'un OS ou tout autre programme, on vous explique qu'il faut tout changer même le hardware... Voici un très bel exemple de fiabilité !
Bien sûr la technologie est dépassée et de loin. Mais cette sonde marche et elle envoit toujours des données scientifiques repoussant ainsi les frontières du possible.
A ceux qui se disent que c'est du pognon jeté pour rien, admettez que la NASA n'a plus de financement pour un programme tel que Voyager. Tout sera sous traité à des SpaceX et autres Blue Origin qui n'auront pas la science en objectif mais la rentabilité (et des copyrights et brevets en cas de découvertes). Cette sonde nous envoit des informations sur le milieu interstellaire qui nous est complètement inconnu !
Finalement, pourquoi pas revenir à une vision long terme et non plus court terme avec le profit immédiat ?

@++
5  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 17/06/2024 à 18:56
L’espace, frontière de l’infini vers laquelle voyage le vaisseau spatial « Voyager». Sa mission : explorer de nouveaux mondes, découvrir de nouvelles vies, d’autres civilisations et au mépris du danger, avancer vers l’inconnu.
0  0