IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Une Tesla avec le Full Self Driving activé percute une voiture de police et vient allonger la liste des enquêtes sur les cas de collisions
Impliquant une Tesla avec la fonction de conduite autonome active

Le , par Patrick Ruiz

0PARTAGES

8  0 
Full Self-Driving (FSD) s’entend conduite entièrement autonome. Full Self-Driving est aussi le nom donné par Tesla à son programme d’essais visant à atteindre la conduite entièrement autonome classée au niveau 5 sur l’échelle de classification de la SAE. L’appellation faisait déjà l’objet de controverses compte tenu des incidents dans lesquels les véhicules du constructeur se sont retrouvés impliqués depuis 2020 – période de lancement de la bêta du mode Full Self-Driving. Elle l’est de plus en plus avec la publication de récentes vidéos qui montrent des Teslas avec la fonction de conduite entièrement autonome entrain de créer des dégâts.

Un agent de la police de Fullerton enquêtait sur un accident mortel vers minuit près des avenues Orangethorpe et Courtney. L'officier gérait la circulation et des fusées de détresse avaient été placées sur la route. L'agent se tenait à l'extérieur de son véhicule de patrouille, dont les feux de détresse étaient allumés et a réussi à s'écarter avant que le conducteur d'une Tesla bleue ne percute sa voiture. Aucun policier n'a été blessé dans l'accident. Le conducteur de la Tesla affirme qu'il conduisait le véhicule en mode de conduite autonome tout en utilisant son téléphone portable, selon le rapport de police. Il est resté sur les lieux et a coopéré à l'enquête.


Un incident qui fait suite à un autre dans lequel une Tesla se trouve à deux doigts de se faire écraser par un train parce que la technologie de conduite autonome n’a pas détecté ce dernier.

C’est grâce à l’intervention du propriétaire que le pire ne s’est pas produit. Le conducteur déclare que sa Tesla n'a pas ralenti à l'approche du train et qu'il a freiné et pris la direction de la voiture manuellement, la faisant dévier de la route pour éviter le train.

« Je me suis dit qu'il était impossible qu'il ne voie pas le train. Il est impossible qu'il ne voie pas les feux clignotants. Oui, il y avait du brouillard, mais on pouvait quand même voir les lumières », précise-t-il.


L'accident s'est produit dans la matinée du 8 mai. M. Doty, évaluateur général certifié dans l'Ohio, conduisait à environ 100 km par heure, selon un rapport d'accident de Tesla. La limite de vitesse sur la route était de moins de 90 km par heure, selon Doty et un rapport de police associé à l'accident. Les conducteurs peuvent demander des rapports d'accident à Tesla, qui sont générés à partir des données que les voitures individuelles envoient aux serveurs de Tesla. La vidéo même a été enregistrée par le véhicule accidenté.

Tesla enchaîne les procès en raison des dégâts qui résultent des défaillances de son système dénommé Full Self-Driving

Tesla doit faire face à un procès intenté par des propriétaires de véhicules sur la question de la conduite autonome. Ils accusent Elon Musk de les avoir induits en erreur en leur faisant croire que leurs véhicules pourraient bientôt être dotés de capacités de conduite autonome.

Tesla Autopilot est un système avancé d'aide à la conduite développé par Tesla qui équivaut à une automatisation partielle du véhicule (automatisation de niveau 2, selon la définition de SAE International). Tesla fournit un "Autopilot de base" sur tous les véhicules, qui comprend le centrage sur la voie et le régulateur de vitesse en fonction du trafic.

Les propriétaires peuvent acheter une mise à niveau vers l'"Enhanced Autopilot" (EA), qui ajoute la navigation semi-autonome sur les routes à accès limité, le stationnement automatique et la possibilité d'appeler la voiture depuis un garage ou une place de parking. Full Self-Driving (FSD) est le nom donné par Tesla à son programme d'essais bêta visant à atteindre la conduite entièrement autonome (SAE Level 5). L'appellation est controversée, car les véhicules fonctionnant sous FSD restent au niveau 2 d'automatisation et ne sont donc pas "entièrement autonomes" et nécessitent une supervision active de la part du conducteur.

L'intention déclarée de l'entreprise est d'offrir une conduite entièrement autonome à l'avenir, tout en reconnaissant que des obstacles techniques et réglementaires doivent être surmontés pour atteindre cet objectif. Depuis 2013, le PDG de Tesla, Elon Musk, a fait à plusieurs reprises des prédictions inexactes selon lesquelles Tesla atteindrait l'autonomie de niveau 5 dans un délai d'un à trois ans.

Un juge américain a rejeté récemment la demande de Tesla de rejeter une plainte accusant le constructeur de voitures électriques d'Elon Musk d'avoir fait croire aux propriétaires que leurs véhicules pourraient bientôt être dotés de capacités de conduite autonome. Le recours collectif proposé à l'échelle nationale accuse Tesla et Musk d'avoir, depuis 2016, faussement annoncé qu'Autopilot et d'autres technologies de conduite autonome étaient fonctionnelles ou "juste au coin de la rue", incitant les conducteurs à payer plus cher pour leurs véhicules.


La juge du district de San Francisco, Rita Lin, a déclaré que les propriétaires pouvaient engager des poursuites pour négligence et fraude, dans la mesure où ils s'étaient fiés aux déclarations de Tesla concernant le matériel des véhicules et leur capacité à conduire d'une côte à l'autre des États-Unis. Sans se prononcer sur le fond, M. Lin a déclaré que "si Tesla voulait faire croire que son matériel était suffisant pour atteindre un niveau d'automatisation élevé ou complet, l'allégation est manifestement suffisamment fausse".

L'affaire a été menée par Thomas LoSavio, un avocat californien à la retraite qui a déclaré avoir payé une prime de 8 000 $ en 2017 pour les capacités de conduite autonome complète (FSD) sur une Tesla Model S, pensant que cela rendrait la conduite plus sûre si ses réflexes se détérioraient à mesure qu'il vieillissait. LoSavio a déclaré qu'il attendait toujours la technologie six ans plus tard, Tesla restant incapable "même de loin" de produire une voiture à conduite entièrement autonome.

L'action en justice vise à obtenir des dommages et intérêts non spécifiés pour les personnes qui, depuis 2016, ont acheté ou loué des véhicules Tesla dotés des fonctions Autopilot, Enhanced Autopilot et Full Self-Driving. Depuis de nombreuses années, Tesla fait l'objet d'enquêtes fédérales visant à déterminer si sa technologie de conduite autonome a pu contribuer à des accidents mortels.

Les procureurs fédéraux examinent séparément si Tesla a commis une fraude en matière de valeurs mobilières ou une fraude électronique en trompant les investisseurs sur les capacités de conduite autonome de ses véhicules, selon trois personnes familières avec l'affaire.

Tesla a déclaré que l'Autopilot permettait aux véhicules de se diriger, d'accélérer et de freiner dans leur voie, et que le Full Self-Driving permettait aux véhicules d'obéir aux feux de signalisation et de changer de voie. Mais l’entreprise a reconnu qu'aucune de ces technologies ne rendait les véhicules autonomes, ni ne dispensait les conducteurs de prêter attention à la route.

La Californie a même adopté une loi pour interdire à Tesla d’appeler le logiciel de ses véhicules Full Self Driving

Le PDG de Cruise est d’avis que « même dans des décennies, l’on n’obtiendra pas de véhicules véritablement autonomes à 100 %. » Pourtant, le constructeur américain Tesla associe de la terminologie comme Full Self-Driving ou Autopilot à la publicité de ses véhicules. C’est la raison pour laquelle la Californie a procédé à l’adoption d’une loi qui interdit à Tesla d’appeler le logiciel de ses véhicules Full Self-Driving. Motif : c’est de la publicité mensongère qui laisse croire que les véhicules Tesla sont totalement autonomes.

« Un fabricant ou un concessionnaire ne doit pas nommer une fonction d'automatisation partielle de conduite ou décrire une fonction d'automatisation partielle de conduite dans des documents publicitaires en utilisant un langage qui implique ou qui pourrait autrement amener une personne raisonnable à croire que la fonction permet au véhicule de fonctionner comme un véhicule autonome ou qu'elle possède une fonctionnalité qui n'est pas réellement incluse dans la fonction. Une violation de cette subdivision est considérée comme une publicité mensongère », lit-on.

Et vous ?

Partagez-vous les avis selon lesquels les véhicules Tesla ne sont pas prêts pour rouler sur des routes publiques ?
Quel commentaire faites-vous de la politique publicitaire autour des systèmes d'aide à la conduite de Tesla ?

Voir aussi :

L'Autopilot de Tesla fait l'objet d'une nouvelle enquête visant à vérifier l'efficacité d'une mise à jour publiée après le rappel de plus de 2 millions de véhicules. La NHTSA exprime des doutes

Un juge trouve des preuves que Tesla et Musk étaient au courant du défaut de l'Autopilot. Les déclarations de Musk auraient eu un effet significatif sur la croyance concernant les capacités du produit

Les avocats de Tesla affirment que les déclarations passées d'Elon Musk sur la sécurité de l'Autopilot pourraient n'être que des deepfakes, un juge a déclaré que cet argument est "troublant"

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de JP CASSOU
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 24/06/2024 à 10:33
Le tout-électronique/informatique est une erreur monstrueuse, d'autant plus que la qualité des logiciels est très mauvaise depuis de nombreuses années

Il faut légiférer sur ce sujet, et revenir à des modèles de véhicules dans lesquels l'électronique est réservée à la gestion de l'allumage et des systèmes ABS. Pour le reste, on repasse aux technologies des années 1970-1980, largement suffisantes
7  1 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre expert https://www.developpez.com
Le 24/06/2024 à 13:04
Il faut surtout que les fonctions de sécurité de base soit à transmission mécanique, comme les portes et les freins.
Pour le reste, c'est en effet plus discutable. Ce qui devrait être imposé aux constructeurs, c'est que toute cette électronique soit aussi réparable que la technologie des années 1970/1980 ; car en ce moment il y a un gros problème dans le droit à la réparation, on gueule beaucoup pour l'informatique mais les constructeurs de voiture sont tranquilles...
5  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/06/2024 à 8:28
Citation Envoyé par petitours Voir le message
...je fais en sorte de voir le VE pour ce qu'il est : un véhicule très confortable qui ne pollue pas nos villes et qui a un impact environnemental infiniment plus faible que les VT en France (c'est pas le cas partout), en plus de coûter bien moins cher au km.
Voilà. Ça ne pollue pas ICI ! Par contre, la destruction de la planète AILLEURS ne pose aucun problème, du moment qu'on se regarde le nombril en disant "moi, j'ai un VE, je ne pollue pas !" .
5  0 
Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 24/06/2024 à 13:24
Citation Envoyé par ALT Voir le message
À JP CASSOU : Revenir à la technologie des années 1980 ? Ah non, alors !
Ayant connu (& longtemps utilisé) cette technologie, je n'y reviendrai pas. Car, grâce à l'électronique moderne :
  • Les moteurs démarrent par tous les temps & consomment beaucoup moins (injection électronique).
  • La climatisation est efficace & facilement réglable.
  • L'ABS est utile, pour ne pas dire indispensable.
  • Les essuie-glaces & phares automatiques sont un vrai confort.
  • Le régulateur de vitesse est indispensable de nos jours.
  • La boîte de vitesses automatique, c'est un régal (confort en accélération, optimisation du régime moteur...)
  • Et j'en oublie !

Maintenant, tout dépend du sérieux du constructeur, évidemment.
Je suis d'accord sur le principe et on ne peut plus d'accord pour les calculateur, l'abs ou toutes ces choses où on a un réel gain en sécurité, performance ou pollution.
pour la boite auto déjà on le perd le gain, par l'augmentation de la complexité pour gagner rien du tout et parce que la performence est rarement au rendez vous, les consos spécifiques des modèles à boite auto sont toujours indiqués avec des valeurs supérieures.

Pour les freins de parking, les accès et verrouillages du véhicule ou les essuie glace sur tesla on sort complètement du champ du progrés, on est dans le gadget pur, inutile et dangereux.

Mais le low tech est mal engagé, il n'y a plus un gramme de bon sens qui circule en ce domaine. Pour preuve, Science et vie junior a lancé il y a peu une rubrique low tech ; super me direz vous sauf que les rédacteurs de cette rubrique, qui avaient pourtant tout le temps de peser leurs mots et le sens de low tech sortent des trucs aussi stupides et pas low tech que "automatiser son arrosage" avec un arduino uno (cité comme un micro ordinateur) et tout un tas de truc high tech longuement détaillés.
Je fais de l'enseignement sur le thème de la performance énergétique ; tous les ans je sors un exercice avec une mise en situation en industrie où il y a un élément du process qui sert (plus) à rien et qu'il faut juste supprimer. Les étudiants ont 20h de cours derrière eux à ne parler que d'usages de l’énergie, s'interroger sur le à quoi ça sert => en 7ans et environ 420 étudiants, j'en ai 1 seul qui a suivi la réflexion et a suggéré de virer le truc inutile sans que je lui mette le nez sur le truc.
Tout dans nos sociétés va et pousse à l'inverse du low tech.
4  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/06/2024 à 9:14
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
La propriétaire de la voiture, Renee Sanchez, emmenait sa petite-fille au zoo, mais après avoir chargé l'enfant dans le Model Y, elle a fermé la porte et n'a pas été en mesure de la rouvrir. Motif : la batterie qui alimente des éléments tels que les portes et les fenêtres avait rendu l’âme.
Ça ne serait pas arriver avec une Dacia Logan…
Je ne suis pas un grand fan du "tout électronique".

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Est-il possible que ces cas de figure d’arrêts subits de fonctionnement des batteries des véhicules Tesla puissent être la faute de certains conducteurs qui ne respectent pas les consignes des manuels d’utilisation et autres conditions d’utilisation comme le leur oppose souvent Tesla ?
C'est surtout un problème de conception, on devrait pouvoir facilement ouvrir sa voiture de l'extérieur, même quand elle n'a plus de batterie.
Est-ce que la voiture affichaient des messages d'avertissement pour indiquer qu'il y avait un problème avec une batterie et qu'il fallait la remplacer d'urgence.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Partagez-vous les avis selon lesquels Tesla exagère sur les capacités réelles de ses véhicules ?
Le problème c'est la technologie utilisé.
Une batterie ce n'est pas fiable.
- C'est sensible au froid et à la chaleur.
- Ça vieillit mal, ça coute cher, c'est lourd.
- À chaque cycle de charge/décharge réduit sa capacité.
- C'est ultra polluant à produire (lithium, cobalt, nickel).
- Le recyclage est couteux et compliqué.
- L'autonomie est faible.
- La recharge prend énormément de temps.

Mieux vaut rouler en Diesel.
5  2 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/06/2024 à 16:17
Citation Envoyé par petitours Voir le message
Ma bagnole a 6ans
Non mais c'est très bien pour vous si ça se passe bien.
Peut-être que les conditions sont expceptionnels, mais en règle générale c'est pas top.

Voiture électrique : la durée de vie des batteries inquiète toujours
Selon Geotab, une batterie perd en moyenne 13,5 % de sa capacité en six ans et demi. Mais comme l’a montré SPS, ce chiffre est une moyenne et les variations sont très importantes.

Geotab avait par exemple constaté que l’ancienne BMW i3 présentait jusqu’à 16 % de perte en seulement trois ans. Une Nissan Leaf de 2014 avait perdu 23 % de sa capacité en à peine six ans. Dans le cas d’une Tesla Model S, le chiffre était plus proche de la moyenne, avec 10 % de réduction de capacité en cinq ans.
Les véhicules électriques ont une espérance de vie plus faible que les véhicules thermique.
On verra l'état des batteries des véhicules électriques quand ils auront 20 ans et 300 000 km.
3  0 
Avatar de _toma_
Membre averti https://www.developpez.com
Le 27/06/2024 à 3:11
il a été démontré que le giec racontait de la merde, les principaux membres de l’organisation baigne dans des tas d'affaire de corruptions, je n'ai aucune confiance dans leurs torchons qu'ils pondent chaque années. et ce d'autant plus que de plus en plus de scientifique se montre sceptique sur ce rapport et que les autres planètes du système solaire se réchauffe.
Sources ?
3  0 
Avatar de smobydick
Membre averti https://www.developpez.com
Le 24/06/2024 à 9:32
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ça ne serait pas arriver avec une Dacia Logan…
Je ne suis pas un grand fan du "tout électronique".

C'est surtout un problème de conception, on devrait pouvoir facilement ouvrir sa voiture de l'extérieur, même quand elle n'a plus de batterie.
Est-ce que la voiture affichaient des messages d'avertissement pour indiquer qu'il y avait un problème avec une batterie et qu'il fallait la remplacer d'urgence.

Le problème c'est la technologie utilisé.
Une batterie ce n'est pas fiable.
- C'est sensible au froid et à la chaleur.
- Ça vieillit mal, ça coute cher, c'est lourd.
- À chaque cycle de charge/décharge réduit sa capacité.
- C'est ultra polluant à produire (lithium, cobalt, nickel).
- Le recyclage est couteux et compliqué.
- L'autonomie est faible.
- La recharge prend énormément de temps.

Mieux vaut rouler en Diesel.
Les autres constructeurs de véhicules électrique ont tous une clé physique dans le plip afin de ne pas se retrouver comme un idiot à l'extérieur de sa voiture.
Ce n'est pas la première news sur un sujet similaire. Tesla a été très mauvais sur ce coup, et ils s'en mordent les doigts.
2  0 
Avatar de smobydick
Membre averti https://www.developpez.com
Le 24/06/2024 à 16:05
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ouais mais c'est parce qu'il y a la question "Partagez-vous les avis selon lesquels Tesla exagère sur les capacités réelles de ses véhicules ?".
Et je voulais juste dire que les capacités des véhicules électriques sont toujours décevant.
Mais ça n'a effectivement pas de lien avec l'histoire de l'enfant enfermé dans la voiture.

Je n'aime pas les voitures d'électriques, ce serait dommage de manquer une occasion de les critiquer.
Je n'aime vraiment pas les Tesla du coup, je n'aime pas le "tout électronique" et je n'aime pas les voitures électriques.
Moi j'aime bien quand on peut ouvrir une porte en insérant une clef dans une serrure, puis en réalisant une série d'actions par la suite.
J'aime bien avoir 1 000 km d'autonomie et faire le plein en 2 minutes.

Il y a plein de gens qui se disent :
- je vais installer des panneaux solaires
- ils vont charger des grosses batteries
- je vais acheter une Tesla
- le soir je brancherai ma Tesla à mes batteries, de cette façon je ferai des économies de carburant sur le très long terme

C'est pas mon truc.
Soit, je ne suis pas là pour essayer de convaincre qui que ce soit. Chacun est libre de faire ce qu'il veut. Parcontre balancer des propos infondés ou sortis de leur contexte juste car on aime pas un truc, ça je suis contre.
4  2 
Avatar de _toma_
Membre averti https://www.developpez.com
Le 27/06/2024 à 15:37
Ton lien n'est pas une "affaire", c'est une interview.
Aucune référence à de la corruption, ni à de la "merde". Aucune référence au réchauffement des autres planètes du système solaire ni au scepticisme d'une partie du monde scientifique.
Je suis pas en train de prendre la défense du GIEC, je veux bien entendre tous les points de vue mais y'a absolument aucun rapport entre ce que tu écris et la "source" que tu fournis.
2  0