IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'arrêt des Robotaxis Cruise s'étend et met en pause les trajets supervisés et manuels
Dans le but de rétablir la confiance du public tout en procédant à un examen complet de la sécurité

Le , par Jade Emy

3PARTAGES

5  0 
L'unité Cruise de General Motors suspend les trajets supervisés et manuels en voiture et étend ses investigations. Cruise engagera un expert externe en sécurité pour examiner les opérations et la culture de la compagnie en matière de sécurité.

L'unité de voitures sans chauffeur Cruise de General Motors a déclaré qu'elle allait suspendre tous les trajets en voiture supervisés et manuels aux États-Unis et élargir le champ d'investigation de l'opérateur de robotaxis à la suite d'un accident qui avait initialement conduit à la suspension des opérations de véhicules sans chauffeur.

"Cette pause ordonnée est une étape supplémentaire pour rétablir la confiance du public pendant que nous subissons un examen complet de la sécurité", a déclaré Cruise dans un billet de blog. "Nous continuerons à utiliser nos véhicules dans des environnements de formation en circuit fermé et à maintenir un programme de simulation actif afin de rester concentrés sur l'avancement de la technologie AV."

Cruise a également indiqué dans son blog qu'Exponent, une société d'ingénierie indépendante précédemment engagée pour effectuer une analyse technique des causes profondes de l'incident du 2 octobre, élargirait cette enquête pour inclure un "examen complet" de ses systèmes de sécurité et de sa technologie. En outre, Cruise engagera un expert externe en sécurité pour examiner les opérations et la culture de la compagnie en matière de sécurité, selon le billet de blog. Cet expert s'ajoutera au responsable permanent de la sécurité que la compagnie a déjà annoncé vouloir engager.


Ces mesures font suite à une réunion du conseil d'administration de Cruise qui s'est tenue lundi à San Francisco, selon des sources familières avec la réunion. Cruise a précédemment déclaré qu'elle avait engagé le cabinet d'avocats Quinn Emanuel pour examiner la réponse de Cruise à l'accident. Cruise a également indiqué dans le billet de blog de mardi qu'elle ferait appel à Craig Glidden, avocat général de GM, en tant que directeur administratif pour superviser plusieurs équipes de Cruise tout en conservant ses responsabilités chez le constructeur automobile de Détroit.

Les équipes placées sous la responsabilité de Glidden comprennent les communications et les finances, selon le billet de blog. Certains investisseurs ont estimé que le service de communication avait mal géré les explications de Cruise sur ce qui s'est passé lors de l'accident du 2 octobre, où l'un des véhicules autonomes de Cruise a freiné, mais n'a pas évité de heurter et de traîner un piéton qui avait été précédemment heurté par un conducteur en délit de fuite.

Cruise exploitait un service de type Uber avec des véhicules sans conducteur, principalement à San Francisco, mais à la suite de l'accident, elle a interrompu ce service. Le billet de blog montre que cette suspension a été étendue aux véhicules exploités par des conducteurs de sécurité humains, ce qui concerne environ 70 véhicules.

Cruise est en concurrence avec l'unité Waymo d'Alphabet et d'autres pour développer les voitures robotisées en vue d'une production et d'un déploiement à plus grande échelle. Le perfectionnement de la technologie nécessitera des années d'essais en conditions réelles, mais les entreprises se sont heurtées à la résistance de certains législateurs et citoyens qui craignent que les véhicules n'aient pas encore fait leurs preuves et posent un risque pour la sécurité.


Mary Barra, PDG de GM et membre du conseil d'administration de Cruise, a déclaré aux investisseurs que Cruise pourrait générer un chiffre d'affaires de 50 milliards de dollars d'ici à 2030. L'entreprise a perdu plus de 700 millions de dollars au troisième trimestre de cette année, alors qu'elle a augmenté ses dépenses pour étendre ses activités à 15 villes américaines.

Le 8 novembre, GM a rappelé 950 voitures sans conducteur pour mettre à jour le logiciel et a déclaré que d'autres rappels seraient probablement effectués. Deux jours plus tôt, GM avait annoncé l'arrêt de la production de sa camionnette entièrement autonome Cruise Origin. La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) des États-Unis a déclaré qu'elle enquêtait sur la sécurité des véhicules Cruise. Au début du mois d'octobre, le département californien des véhicules à moteur a ordonné que les voitures sans conducteur de Cruise soient retirées des routes de l'État, les qualifiant de danger public et alléguant que l'entreprise avait fait de "fausses déclarations" sur la sécurité de la technologie.

Source : Unité de voitures sans chauffeur Cruise de General Motors

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Cruise de General Motors rappelle 950 voitures sans conducteur après qu'un piéton a été traîné dans un accident afin de corriger leur programmation

Cruise suspend toutes ses opérations de voitures sans conducteur aux États-Unis après l'interdiction californienne pour des raisons de sécurité

Le système Cruise de General Motors s'appuierait sur des opérateurs humains, pour assurer la conduite « autonome »

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 15/05/2024 à 13:37
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Les voitures autonomes peuvent-ils être plus sûres que celles avec des conducteurs humains ?
Selon vous, les voitures autonomes peuvent-elles réduire le nombre d’accidents de la route de manière significative ?
Bien sur que non puisque dans ce contexte la voiture autonome n'existe pas et n'existera jamais.
Si on demande à une intelligence autonome de garantir la sécurité du conducteur et/ou des autres usagers de la route cette intelligence trouvera vite le principe du E = 1/2mv² et stoppera le véhicule aussitôt.
Dés l'instant où on impose au véhicule de rouler on impose au véhicule de prendre des risques qui sont strictement les même que ceux pris par le conducteur humain.

La seule chose que ça change c'est la responsabilité, le comportement du véhicule devenant le choix et l'arbitrage du fabricant
1  0 
Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 18/01/2024 à 16:31
Les voitures autonomes sont un défi technique grisant comme l'est L'IA dite générale ou encore les robots humanoïdes, mais c'est aussi comme les autres sujets un truc mauvais pour l'humanité, contraire à tout sens que l'on peut donner à la vie.

Donc tant mieux si un acteur abandonne et que ses malversations soient reconnues. Ça évitera peut être aux politiques en quête de buzz "d'autoriser les voitures autonomes" sans même savoir de quoi ils parlent et sans qu'il n'y ait sur le marché l'ombre d'une voiture autonome.
0  0 
Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 18/01/2024 à 16:44
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Selon vous, la conduite autonome intégrale sera-t-elle un jour une réalité ? La technologie pourrait-elle être sûre ?
Il y a 2 questions dans la question
La technologie pourrait elle être sûre, oui, bien sur sauf que si une IA qui contrôle le véhicule est autonome et qu'on lui demande de protéger les gens elle va vite calculer que E = m.v² et pour protéger les gens elle stopperait le véhicule.
De fait le véhicule ne sera donc toujours qu'un automate que l'on force à avancer et à prendre des risques.
Ceci amène à la seconde question la conduite autonome intégrale sera-t-elle un jour une réalité ? dont la réponse est de fait non. On aura au mieux des automates conducteurs très évolués qui foncent dans le tas suivant les instructions de quelqu'un ou d'un organisme et suivant l'appréciation du risque que l'on inflige aux passagers et aux autres usagers de la route comme le font aujourd'hui les conducteurs humains. En bref ce serait pareil qu’aujourd’hui, la complexité et l'interface d'un automate en plus.
0  0