IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Kyle Vogt, PDG de Cruise de General Motors, a démissionné un jour après avoir présenté ses excuses au personnel
Alors que l'entreprise procède à l'examen de la sécurité de ses Robotaxis

Le , par Jade Emy

0PARTAGES

3  0 
Kyle Vogt, 38 ans, a donné peu d'explications, déclarant simplement "j'ai démissionné de mon poste" dans un courriel adressé au personnel. Vogt a fondé Cruise en 2013. Sa décision fait suite à des semaines de turbulences au sein de l'unité, qui a dû retirer tous ses véhicules des essais aux États-Unis pour mener un examen de sécurité après un accident survenu le 2 octobre, au cours duquel l'un des taxis autonomes de Cruise a entraîné un piéton.

Une source familière avec les circonstances de la démission de Vogt a déclaré que ce dernier avait informé le conseil d'administration de sa décision de partir, après s'être excusé auprès du personnel pour les problèmes de l'entreprise dans un courriel le jour avant. "En tant que PDG, j'assume la responsabilité de la situation dans laquelle se trouve Cruise aujourd'hui. Il n'y a pas d'excuses, et il n'y a pas d'édulcoration de ce qui s'est passé. Nous devons redoubler d'efforts en matière de sécurité, de transparence et d'engagement communautaire", a-t-il écrit dans ce courriel.

Les déboires de Cruise constituent également un revers pour un secteur qui dépend de la confiance du public et de la coopération des régulateurs. Ces derniers mois, l'unité avait présenté des plans ambitieux pour s'étendre à d'autres villes et proposer des courses de taxis entièrement autonomes. La démission de Vogt est intervenue après que GM et le conseil d'administration de Cruise ont renforcé leur surveillance de ses dirigeants.

Le conseil d'administration de Cruise s'est réuni le 13 novembre et a nommé le lendemain Craig Glidden, conseiller général de GM, au poste de directeur administratif de Cruise. Le conseil d'administration a également déclaré qu'il retiendrait les services d'un expert en sécurité indépendant pour évaluer les opérations et la culture de sécurité.


Le PDG de GM, Mary Barra, a déclaré dans un courriel adressé aux employés que Glidden sera coprésident de Cruise avec Mo Elshenawy, qui deviendra également directeur de la technologie. "Nous continuons à croire fermement en la mission de Cruise et au potentiel de sa technologie transformatrice alors que nous cherchons à rendre les transports plus sûrs, plus propres et plus accessibles", a-t-elle déclaré.

L'ancien président de Tesla, Jon McNeill, administrateur de GM depuis 2022, a été nommé vice-président du conseil d'administration de Cruise, aux côtés de Barra, qui en est la présidente.

Cruise est en concurrence avec Waymo d'Alphabet (GOOGL.O) dans le déploiement de véhicules autonomes et en avait testé des centaines dans plusieurs villes des États-Unis, notamment à San Francisco, sa ville d'origine.

En octobre, le département californien des véhicules motorisés a ordonné à Cruise de retirer ses voitures sans conducteur des routes de l'État, les qualifiant de risque pour le public et affirmant que l'entreprise avait fait de fausses déclarations sur la sécurité de sa technologie. En octobre, la National Highway Traffic Safety Administration a ouvert une enquête sur les risques pour les piétons chez Cruise et le conseil d'administration de Cruise a engagé le cabinet d'avocats Quinn Emanuel pour examiner les réponses de la direction de Cruise aux régulateurs enquêtant sur l'accident du 2 octobre.

"Les dix dernières années ont été extraordinaires et je suis reconnaissant à tous ceux qui ont aidé Cruise tout au long de son histoire", a écrit Vogt dans son courriel. Dans un message publié sur le réseau social X peu après sa démission, il a ajouté : "Cruise n'en est qu'à ses débuts et je pense qu'elle a un grand avenir devant elle".

Barra a déclaré aux investisseurs que Cruise pourrait générer un chiffre d'affaires de 50 milliards de dollars d'ici 2030. L'entreprise a perdu plus de 700 millions de dollars au troisième trimestre de cette année en raison de son projet d'étendre ses activités à 15 villes américaines.

Et vous ?

Quel est votre avis sur la démission Kyle Vogt, PDG de Cruise ?

Voir aussi :

L'arrêt des Robotaxis Cruise s'étend et met en pause les trajets supervisés et manuels dans le but de rétablir la confiance du public tout en procédant à un examen complet de la sécurité

Cruise de General Motors rappelle 950 voitures sans conducteur après qu'un piéton a été traîné dans un accident, afin de corriger leur programmation

Le système Cruise de General Motors s'appuierait sur des opérateurs humains, pour assurer la conduite « autonome »

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 18/01/2024 à 16:31
Les voitures autonomes sont un défi technique grisant comme l'est L'IA dite générale ou encore les robots humanoïdes, mais c'est aussi comme les autres sujets un truc mauvais pour l'humanité, contraire à tout sens que l'on peut donner à la vie.

Donc tant mieux si un acteur abandonne et que ses malversations soient reconnues. Ça évitera peut être aux politiques en quête de buzz "d'autoriser les voitures autonomes" sans même savoir de quoi ils parlent et sans qu'il n'y ait sur le marché l'ombre d'une voiture autonome.
0  0 
Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 18/01/2024 à 16:44
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Selon vous, la conduite autonome intégrale sera-t-elle un jour une réalité ? La technologie pourrait-elle être sûre ?
Il y a 2 questions dans la question
La technologie pourrait elle être sûre, oui, bien sur sauf que si une IA qui contrôle le véhicule est autonome et qu'on lui demande de protéger les gens elle va vite calculer que E = m.v² et pour protéger les gens elle stopperait le véhicule.
De fait le véhicule ne sera donc toujours qu'un automate que l'on force à avancer et à prendre des risques.
Ceci amène à la seconde question la conduite autonome intégrale sera-t-elle un jour une réalité ? dont la réponse est de fait non. On aura au mieux des automates conducteurs très évolués qui foncent dans le tas suivant les instructions de quelqu'un ou d'un organisme et suivant l'appréciation du risque que l'on inflige aux passagers et aux autres usagers de la route comme le font aujourd'hui les conducteurs humains. En bref ce serait pareil qu’aujourd’hui, la complexité et l'interface d'un automate en plus.
0  0